August 21, 2019

Essai Renault Clio GT Estate EDC 1.2 Tce 120 – Une sportive un peu trop timide

 

Chez Renault on aime les voitures sportives tout du moins avec les versions Renault Sport qui sont pour chaque version, de franche réussite. Pour les personnes qui souhaitent avoir une voiture avec une ligne sportive mais un moteur plus léger il y a les versions GT. Renault a donc revu sa copie de la Clio 4 en version GT, j’ai eu en essai non pas la version berline mais la version break Estate.

D’habitude je ne suis vraiment pas fan des voitures break mais peut être que cet essai va me réconcilier avec ce dessin si particulier ?

Clio GT EDC 120 SD-5

 

Design

Renault a repris certains codes de la Clio 4 RS EDC 200 et les a intégré sur cette Clio GT, à savoir les jantes de 17 pouces qui ont un dessin assez proche des versions RS (chaussées en 18 pouces) les feux diurnes LED déportés sur le bouclier avant au lieu de la calandre, sièges baquets, bouclier avant et arrière spécifiques et sigles GT.

Donc en un clin d’oeil on pourrait presque en la voyant de face la confondre avec la Clio RS, par contre l’arrière de cette Clio GT est différent rien qu’au niveau des sorties d’échappement où la version GT se démarque avec une double sortie mais rapproché alors que la version RS dispose de deux véritables sorties. Sur ma version nulle besoin de préciser que la Clio RS n’existe pas en break donc…

Bon vous l’avez compris, l’idée ce n’est pas de créer une copie de la Clio RS mais d’apporter un design à la version GT qui se rapproche de la RS. La version Estate que j’ai eu pour cet essai se voit donc rallonger de quelques dizaines de cm pour gagner une place non négligeable dans le coffre principalement, à voir de plus près cette version n’est pas vraiment vilaine, je vais être honnête je préfère la version berline qui pour moi a une allure plus dynamique. On reproche souvent aux breaks d’être trop « carré », Renault a fait des efforts en arrondissant un maximum les angles et c’est réussi.

Clio GT EDC 120 SD-6

 

Moteur

C’est la mode depuis un petit moment de ce que l’on appelle le « down-sizing » ce qui signifie que l’on diminue la cylindrée mais en gardant voir en augmentant la puissance de la voiture en passant par des ingénieuses astuces mécaniques. Cela est encore le cas avec cette clio GT qui a sous le capot un bloc essence turbocompressé 1.2 de 120ch accompagné par la boite EDC à double embrayage maison avec un couple de 190 Nm. Alors pour être honnête pour un modèle qui se dit GT, sur la papier je n’étais pas vraiment convaincu par ce tout petit bloc 1.2 certes accompagné d’un turbo pour développer 120ch. Je reviendrais sur ce point dans la partie « Conduite ». Concernant la puissance j’ai également été déçu, je m’attendais à une version plus puissante d’au moins 150ch, sachant qu’avec cette version GT on est à mi-chemin entre une Clio « normal » et une Clio RS de 200ch donc 120ch cela me parait limite..

Clio GT EDC 120 SD-10

Conduite

Après avoir critiqué ce moteur sur le papier, la meilleure façon de vérifier la théorie par la pratique c’est de rouler avec, j’ai eu l’occasion de parcourir pendant ce weekend pas loin de 500 km en variant les plaisirs avec de la ville, autoroute et national. En conduite de tous les jours le bloc TCE 1.2 fait très bien le job, souple à l’utilisation bien qu’un peu mou à bas régime à cause de la faible cylindrée, un bouton magique RS est aussi présent sur ce modèle, cela permet d’actionner le mode Sport et donc de modifier les lois de passage des rapports en taquinant de plus près la zone rouge. Dans ce mode, je n’ai pas vraiment trouvé de comportement sportif, l’aiguille grimpe dans les tours mais les sensations ne sont pas trop au rendez-vous. je confirme donc que les 120ch ne sont pas vraiment suffisant pour se créer de petites sensations. Malgré cela la boite EDC est toujours aussi efficace, c’est à chaque fois une bonne surprise, les rapports sont passés sans accoups, elle n’est pas parfaite, on aimerait qu’elle soit plus rapide à certains moments.

Le downsizing nous donne de bonnes consommations avec sur autoroute en moyenne 6l/100km et 7,5l/100km en ville, ce qui est correct pour une voiture de ce type en motorisation essence.

 

Ambiance à Bord

A bord, on retrouve cet esprit sportif avec des sièges offrant un maintient moyen comme c’est le cas sur la Clio RS, la boite EDC nous offre des palettes au volant pour s’amuser à passer les rapports sans quitter le volant. La particularité avec cette version Estate est l’espace à bord assez correct pour une petit routière. On peut aisément imaginer faire un voyage à 4 dans de bonnes conditions.

Clio GT EDC 120 SD-15

Ce que j’ai aimé :

  • Lignes sportives de la Clio RS
  • Efficacité R-Link
  • Confort de conduite

 

Ce que je regrette :

  • Pas assez d’agrément moteur
  • Puissance un peu légère pour un modèle GT

 

Pour faire un petit bilan de tout ce que je viens de dire au dessus, pour être honnête je reste sur ma faim. A première vue on a à faire à une « petite’ Clio RS mais une fois au volant de la Clio GT on a tendance à vite déchanter. Je vous rassure elle reste néanmoins une excellente routière et d’une manière générale la nouvelle Clio reste un succès surtout esthétiquement parlant. J’aurais bien vu un bloc 1.4 TCe 150 histoire de faire un peu d’ombre au fameux moteur PSA 1.6 THP 155.

Son prix est de 20.990€ alors que sa sœur énervée affiche un tarif de 24.990€.

Je remercie Renault pour m’avoir donné l’occasion d’essayer cette nouvelle Clio GT Estate.

 

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

3 Comments

  1. Pascal Reply

    En fait la GT 120 ch n’est pas une sportive mais une voiture « dynamique ». La seule Clio 4 sportive est la R.S. de 200 ch.

  2. Macman Reply

    Hello.
    Possédant la version berline, après 8000 km, je peux affirmer que le maintien des sièges es très bon.,par ailleurs, en mode sport, la boîte est assez rapide et quand bien même, le vrai plaisir se prend en passant en manuel aux palettes… Donc, je ne suis pas tout à fait d’accord, même si 150cv étaient évidemment mieux.
    Autre plus : le châssis sport la fait coller à la route, très bonne tenue de route.
    En résumé, si on prend en compte la conso moyenne qui tourne à 6,3l sur 8000 km, les faibles taxes et assurances, cette Gt est très attractive.

  3. Jmd Reply

    Je me suis offert cette Clio GT Estate en remplement d’une berline de segment D proposant 180 ch. en turbo Diesel. Depuis, je redecouvre le plaisir au volant dans l’agilité et surtout la predision de son chassis. Les 120 ch annoncés sont siffisant pour rester dans le domaine budgetaire. Depuis 9000 km, je ne regrette pas mon choix. Cette voiture est utilisable aussi en ville que sur long parcours er ka diuceur de sa boite EDC est une pure merveille. Seul quelques details m’agacent et qu’on devrait pour une voiture qui se veut coiffer la gamme par le haut. En absence je note l’asen e d’eclaire AR et dans la boite a gants. La refrigeration de la boite a gants absente ainsi que les xenons indisponible memexen option et pour aller plus loin, quitte a l’equiper d’une carte main libre, pourquoi ne oas avoir mis les capteurs optiques sur les poignees comme sur les autres voitures de la marque ?
    Je faisus 90000 km/an et essayé beaucoup de marques et de marques et blasé par la route et c’est cette petite Clio qui me redonne l’envie de rouler maintenant que j’en ai plus l’utilité professionnellement !

Laisser un commentaire

Instagram