August 24, 2017

Cet été j’ai cabriolet – Essai Audi TT Roadster 1.8 TFSI 180 S line

L’été il fait beau, les gens sont contents et les voitures se découvrent….

On s’est dit que ça pourrait être sympa de faire une série d’articles/essais où on ne parlerait que des cabriolets et même que ça s’appellera : Cet été j’ai cabriolet.

Pour ce premier épisode, on tape fort avec l’essai du Audi TT Roadster.

Design

Audi a réussi avec un certain talent à reprendre ce qu’elle avait fait de mieux dans le passé mais au goût du jour avec ce nouveau TT. La version Roadster ne déroge pas à cette règle implacable, sa toile lui donne un certain charme. La version S line lui confère ce petit plus sportif qu’on aime tant, la légende prétend que son coloris rouge lui fait gagner 200ch mais cela reste à vérifier…

Plus sérieusement ce coloris rouge augmente son sex appeal, et ce n’est pas moi qui le dit, de nombreuses personnes m’ont fait signe sur la route ou m’ont arrêté pour me dire qu’on ne voit pas assez d’Audi rouge et c’est pas faux.

Ambiance à bord

Attention pour les habitués du TT coupé, cette version Roadster est amputée des 2 places arrières donc elle se limite principalement aux célibataires ou aux jeunes couple.

Les superbes sièges siglés « S » mêlant cuir et alcantara sont très accueillant, ils offrent la possibilité de vous chauffer la nuque afin de ne pas prendre froid pour ceux qui aiment bien décapoter même quand il fait froid.

L’habitacle offre une qualité de finition assez dingue, je n’ai pas de difficulté à vous affirmer que c’est un voir le constructeur qui offre une telle qualité au niveau des plastiques, boutons, assemblages, encore un sans faute de ce côté chez les quatre anneaux.

Je suis un grand fan des commandes de clim intégrés au centre des buses d’aération, c’est le genre de détail qui peut paraître simple mais qui reste diaboliquement efficace pour épurer une planche de bord.

Le Virtual Cockpit qui a fait son arrivée sur le TT devient presque une habitude mais il continue à faire son effet wahou tant la qualité de l’écran et la simplicité d’utilisation sont au rendez-vous.

 

Conduite & motorisations

  • Bloc 4 cylindres TFSI 1.8 180ch (10CV)
  • Couple de 250 Nm de 1250 à 5000 trs/min
  • Boite manuelle 6 vitesses
  • Poids : 1300 kg
  • 0 à 100km/h en 7.2s
  • Vitesse maximum : 237 km/h
  • Conso mixte de 8l/100km

Dans le passé j’ai pris à de nombreuses reprises le volant de ce nouveau TT en version 2.0 TFSI 230ch  Quattro en version Stronic. Il était donc intéressant dans le cadre de cet essai de prendre en main la motorisation d’entrée de gamme en boite mécanique et traction.

J’ai trouvé que la différence est flagrante, on ressent bien les 50ch qui séparent ces deux motorisations. Je trouve que ça manque un peu de peps lors des accélérations mais ce bloc ne bronche pas et reste volontaire.

La sonorité est bien différente, là où je faisais claquer les pots de la version 2.0 230ch, ici, vos oreilles vont rester sur leur faim. Dommage vu que  l’on roule à ciel ouvert. Après c’est toujours compliqué d’essayer dans un premier temps la version la plus puissante et ensuite redescendre en puissance, on est forcément un peu frustré.

La conduite reste très agréable et l’essence même d’un cabriolet c’est le plaisir de conduite. Le confort est royal, le chauffe nuque est là quand les températures redescendent en fin de journée.

Si jamais il fait trop froid, la voiture est capable de capoter/décapoter assez rapidement mais attention à ne pas dépasser les 50 km/h.

L’avantage d’avoir deux places en moins est que l’on peut bénéficier d’un volume de coffre intéressant pour un cabriolet (280L). Détail qui n’en est pas un, à aucun moment la capote vient empiéter sur le volume du coffre donc on peut bénéficier des 280L à n’importe quel moment.

 

On aime

  • Superbe ligne
  • Le charme du soft top
  • Finitions d’une qualité exemplaire

On n’aime pas

  • Linéarité du bloc 1.8 TFSI manquant de « peps »
  • Roadster 2 places uniquement
  • Manque de sonorité malgré sa double sortie d’échappement

La concurrence ?

  • BMW Serie 2 Cabriolet: 43.950€
  • Mercedes SLC : 48.700€

Modèle essayé :
Audi TT Roadster 1.8 TFSI 180 : 50.450€ (44.120 € hors options en S line)

Options

  •  Pack extérieur S line : 1460 €
  • Couleur métallisée : 765€
  • Chauffage de nuque : 560€
  • Phares LED : 1475€
  • Sièges Sport S : 835€

Merci à Audi France pour le prêt.

L'Audi TT Roadster 1.8 TFSI 180 S line sur le banc

Niveau ligne je lui préfère sa sœur coupé mais cela n'engage que moi d'autant plus que l'on est là pour parler cabriolet. Ce roadster dispose d'un atout charme indéniable surtout en rouge avec cette capote en toile noir. Rien à redire à l'intérieur, pas de surprise on est chez Audi. Niveau motorisation, je reste un peu sur ma faim avec ce bloc 1.8 TFSI trop linéaire à mon goût où il manque ce petit grain de folie. Pour augmenter ce grain de folie, je vous conseille, si votre porte-feuille vous le permet, d'opter pour le TT RS Roadster. (77.800€)

  • Design
  • Ambiance à Bord
  • Infotainment
  • Motorisation
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram