August 25, 2019

Essai du Nissan Juke Nismo 1.6T 200 ch – Un SUV sauce piquante

 

Nismo pour Nissan Motorsport est la division sportive de la marque japonaise, malheureusement l’appellation est inconnue de bon nombre de personnes à cause de l’inexistence de voitures Nismo en Europe sauf import. J’ai encore en tête la Nissan Skyline GT-R R34 sur Gran Turismo, c’est vraiment sur ce jeu que j’ai découvert le préparateur Nismo avec les voitures qui vont avec.

Nissan Juke Nismo

Mais ça c’était avant ! Nissan a décidé de faire naitre le mythe dans nos contrés en mettant au point le Nissan Juke sauce Nismo. Pour la petite histoire, à la base Nissan devait me prêter un Juke mais Connect Edition et le hasard a fait que Nissan m’a proposé un Juke Nismo à la place, je n’ai bien sur pas refusé la proposition.

Voici mon essai du Nissan Juke mais cuisiné à une sauce piquante qu’on appelle Nismo.

 

Design

Nissan a décidé de créer il y a quelques années un SUV très original avec des proportions bien particulières, c’est une voiture qui a marqué les esprits par ses lignes bien particulières, ses feux arrières creusés dans la carrosserie et sa face avant qu’on ne peut confondre avec aucune autre voiture. Ses proportions en font une voiture autant à l’aise en ville puisqu’elle est petite et facilement manœuvrable mais elle est aussi une bonne routière avec son gabarit haut perché qui permet de se sentir en sécurité. Nissan a joué une carte très osé avec le Juke, au lieu de faire une voiture aseptisé, le constructeur japonais a voulu créer un fossé et donc lancer un mini SUV attachant.

Moteur

Qui dit Nissan dit Renault et vice versa, on retrouve sur cette voiture le bloc moteur de la nouvelle Renault Clio RS EDC 200 à savoir le 1.6 Turbo qui développe 200 chevaux. Sur le papier et pour avoir conduit la Clio RS EDC 200 j’en attendais beaucoup de ce moteur malheureusement je suis un peu resté sur ma faim, la boite automatique est trop ancienne, vraiment dommage que Nissan ne l’ai pas équipé de double embrayage et surtout aucune palette au volant, pour une voiture à tendance sportive c’est un peu léger. Ce modèle est proposé en deux roues motrices avec la boite manuelle et quatres roues motrices mais couplé à la boite auto CVT, on peut choisir via un interrupteur le mode 2×4 ou 4×4. Niveau sonorité même constat, en voyant la taille de la sortie d’échappement je m’attendais à un doux ronronnement un gros cris quand on monte dans les tour mais rien ou presque rien, c’est vraiment dommage d’autant plus que cela ne colle pas au look ultra sportif de la voiture.

Conduite

En terme de conduite, c’est une bonne surprise, bien que cette voiture soit haut sur patte, on ne prend pas de roulis, on voit que du travail a été fait sur le châssis à vocation sportive, le confort de conduite n’est pas en reste avec de très bon sièges bacquets bien enveloppant et en alcantara, même matière qui enveloppe une partie du volant, comme dans les voitures de courses, les vraies, c’est un beau soucis du détail. Même si le moteur m’a déçu il est quand même agréable à conduire, j’ai préféré opter pour le mode séquentiel qui me permettait de mieux apprécier l’agrément moteur.

Ambiance à Bord

Au sommaire des équipements à bord, l’écran multimédia qui fait office de GPS et aussi Bluetooth pour le téléphone est agréable à l’usage bien que petit il est assez intuitif, il est très facile de coupler son téléphone chose qui n’est pas forcément aisé chez les concurrents. Le module de climatisation m’a bluffé, non pas que je m’extasie pour rien mais ce dernier fait également office d’écran de contrôle moteur donant l’occasion de switcher de mode de conduite en passant de normal à sport ce qui a une incidence sur les rapports de boite, très bon point pour cette partie qui regroupe en fait deux fonctionnalités en un seul module.

A l’intérieur l’espace est compté, le coffre est assez petit, moins de volume que dans une clio mais après il ne faut pas oublier que c’est un petit SUV on ne peut pas demander autant d’espace dans un Qashqai que dans un Juke.

Les + :

  • Look Nismo qui envoie du bois !
  • Bonne qualité des finitions
  • Tenue de route très correct pour un SUV

Les  :

  • Coffre trop petit mais roue galette
  • Sonorité très décevante pour un modèle Nismo
  • Boite automatique lente, mais ou est la boite EDC Renault ?

En globalité, ce Nissan Juke Nismo dispose d’une superbe image, son look est vraiment une réussite mais pour moi le moteur et la sonorité font un peu défaut à cette première voiture Nismo.€

Le Nissan Juke Nismo est affiché au tarif de 26.490 € en 4×2 manuelle et 29.970 € en 4×4 boite auto.

 

Merci à Nissan France de m’avoir donné la possibilité de conduire ce bolide.

[nggallery id=21]

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram