May 05, 2021

Essai Audi SQ5 V6T 313ch – Diesel et sportivité sont-ils compatibles ?

Audi propose depuis un petit moment déjà, en plus de ces modèles « classiques » des modèles assez énervées estampillé d’un logo S voir RS. J’ai eu la chance l’année dernière de voir et surtout de conduire la fine fleur de la gamme RS. Jusqu’à maintenant quand on parle d’une voiture sportive, il est quasi systématique d’y associer un moteur essence. Non, les moteurs diesel n’ont jamais eu la réputation d’être sportif, on a très souvent assimilé ces moteurs à de la lourdeur et ce mot est l’ennemi du dynamisme.

Et si Audi avait réussi a faire d’une voiture diesel une sportive ? La réponse se trouve ci-dessous.

Audi SQ5-2

 

Design

Audi SQ5

On ne va pas se mentir, Audi a réussi esthétiquement son Q5 (pour Quattro 5 places), même si ce dernier a été introduit par la marque d’Ingolstadt en 2008 il a eu le droit à un facelift il y a quelques années pour lui donner un coup de jeune. D’une manière générale, ce modèle sportif fait dans la discrétion, rien d’ostentatoire, seul les quatre sorties d’échappements chromés viennent trahir les intentions de ce SUV.

Voici les principaux changements par rapports à un Q5 traditionnel:

  • Jantes de 18 pouces minimum
  • 4 sorties d’échappement chromés avec un gros diffuseur
  • Rétroviseurs gris mat’
  • Calandre sportive avec le badge SQ5
  • Badges V6T sur les ailes avant

D’apparence, ce SUV à consonance sportive ne fait pas tourner toutes les têtes mais il faut se méfier des apparences, il s’avère qu’il cache très très bien son jeu.

La version que j’ai essayé avec ce Gris clair est un peu trop sage à mon goût, la version qui vaut le coup pour moi est le bleu métallisé qui est juste magnifique avec les rétros gris mat’ classique des modèles S et RS.

Moteur

Audi a greffé pour la première fois un bloc diesel Bi-TDI  sur un modèle Sport pour que la sportivité soit au rendez-vous.

 

Voici les caractéristiques du moteur:

  • Bloc moteur V6 3.0 Bi-turbo
  • Puissance: 313ch (20 CV)
  • Boite de vitesse STronic à 8 rapports
  • 650 Nm de couple à 1450 trs/min
  • Transmission intégrale Quattro
  • 0 à 100 km/h en 5.2s
  • Vitesse max: 250 km/h
  • Poids de 1920 kg
  • Réservoir de 75l

Conduite

Audi SQ5

Ce SQ5 est d’une incroyable polyvalence, il dispose comme l’intégralité des modèles Audi aujourd’hui du Drive Select. Un bouton permet de sélectionner en fonction de son envie entre 4 modes de conduites:

  • Efficiency (Tout est fait pour vous faire économiser le maximum de carburant)
  • Comfort (C’est le mode de conduite « normal »)
  • Auto (En fonction de votre conduite le mode est sélectionné automatiquement)
  • Dynamic (Vous avez envie de sport, c’est le mode adéquat avec le meilleur temps de réponse du moteur)
  • Individual (Vous pouvez choisir d’activer ou non les modes pour  le moteur, la direction, le bruit de l’échappement séparémment) Pratique pour avoir tout en soft sauf le bruit de l’échappement.

Quelque chose m’a beaucoup marqué lorsque j’ai conduit ce SQ5 c’est le bruit. Oui il ne s’agit du bruit commun d’un V6 diesel qui n’est pas déplaisant mais pas non plus très plaisant à entendre.

Audi a eu une idée de génie: Et si on modifiait le bruit qui sort des échappements ? Oui l’ont fait par un ingénieux système qui permet à l’intérieur via la planche de bord de sortir un bruit plus rauque et surtout à l’extérieur via une modification de fréquence par un caisse de basses dans l’échappement.

Je peux vous assurer qu’à chaque accélération c’est du bonheur en faisant tourner beaucoup de têtes. Audi aurait pu juste changer le bruit à l’intérieur comme c’est le cas sur la 308 Gt mais non, non seulement c’est extrêmement bien fichu mais tout le monde en profite.

Du côté de l’agrément de conduite je ne vous cache pas que c’est du bonheur, le couple de 650 Nm est un régal, les reprises sont fulgurantes et les accélérations jouissives. On en oublie un détail, on roule au mazout et ça Audi a réussi à nous le faire oublier avec un comportement digne d’une vraie sportive.

La preuve en est avec son 0 à 100 km/h en 5.2s, aussi bien qu’une 370Z Nismo qui pèse 300 kg de moins, merci au bi-turbo. Malgré son poids il ne se débrouille pas si mal même si elle n’excelle pas dans les changements d’appuis.

Le mode dynamic est pour moi le mode le plus cohérent avec l’image de cette voiture, si le fait que la voiture passe les vitesses systématiquement haut dans les tours vous dérange, le mode individual est fait pour vous.

J’ai moi-même opté pour ce mode en réglant le volant  et l’échappement en mode dynamic, le reste en comfort, bien pratique de pouvoir son mode de conduite à la carte.

Ambiance à bord

Audi SQ5

Le Q5 accuse un peu un âge avancé mais cela vieillit très bien, cela se remarque surtout vis à vis de l’infotainment avec l’absence de MMI Touch si pratique et de son écran couleur de taille moyenne.

Qu’on se le dise, le SQ5 n’évoluera plus avant le prochain modèle, c’est toujours un peu frustrant de ne pas pouvoir bénéficier de toute l’expertise d’Audi sur ce domaine mais elle date de 2012.

Malgré ces petits bémols, elle n’en reste pas moins une excellente routière, j’ai pris beaucoup de plaisir à son bord, tout tombe sous la main, les finitions sont irréprochables, le son Bang & Olufsen est magnifique. On est dans une voiture haut de gamme et ça se sent.

 

On aime

  • Le look sportif
  • Les finitions exemplaires
  • la sonorité du V6 BiTDi
  • La polyvalence

On n’aime pas

  • L’infotainment qui prend un coup de vieux
  • Le tarif légèrement élevé pour l’équipement

Prix: 73.250 €

Pari réussi pour Audi qui a fait d’une voiture diesel une sportive, au-delà de ça c’est une voiture extrêmement polyvalente qui permettra de transporter votre petite famille sagement à l’école mais qui permettra aussi de conduire de manières soutenue avec ce qu’il faut sous le capot.

Un grand merci à Audi France pour nous avoir fait confiance une nouvelle fois.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire