May 17, 2021

Essai Peugeot 308 GT 1.6 e-THP 205 – Une demie GTI

Cela faisait un petit moment que Peugeot n’avait pas montré ses griffes, il est indéniable que l’arrivée de la 208 GTi a contribué à construire ce renouveau sportif de la firme de Sochaux. J’avais dans le passé pu prendre en main assez tardivement certes de la 308 dans sa livrée Féline qui était à l’époque la finition la plus sportive. En dehors de ses jantes de 18 pouces, elle ne laissait apparaitre aucune autre appendice sportif et c’était bien dommage. La raison était assez logique, Peugeot avait dans les cartons une « vraie » finition sportive intitulé très simplement: GT

Avec cette nouvelle 308 GT, Peugeot ne s’est pas contenté d’ajouter quelques fioritures, elle a beaucoup plus de caractères et ça se voit. Voici notre essai de la nouvelle Peugeot 308 GT en 1.6 THP 205 mi-féline mi-GTI le temps d’un weekend et ses 1500km. Voici notre histoire.

 

Peugeot 308 GT THP 205

 

Design

Peugeot 308 GT e-THP 205

On pouvait reprocher à la finition Féline de manquer de mordant, sur cette version GT tout est là ou presque :

  • Jantes de 18 pouces « Diamant » spécifique mais également disponible sur la finition GT-Line
  • Enjoliveurs d’échappement (pas de double sortie c’est du faux mais ça donne un look)
  • Bouclier avant spécifique avec écopes noir laqué en lieu et place des anti-brouillard
  • Calandre spécifique intégrant le lion (il était auparavant sur le capot)
  • Clignotant à défilement LED (comme chez Audi)
  • Coques de rétroviseurs Noir Perla
  •  Suspension Sport (Assiette abaissée de 10mm)
  • Badge GT sur la calandre, les ailes avant et sur la malle
  • Teinte exclusive « Bleu Magnetic »

Peugeot a fait simple sur cette finition GT mais diablement efficace, rien n’est « too much » en matière de style sur cette voiture.

Moteur

On retrouve sur cette finition GT, deux motorisations: le fameux 1.6 e-THP 205 (commun à la 208 GTi et la RCZ) et le 2.0 diesel BlueHDI de 180ch.

Mon modèle d’essai était équipé du e-THP 205 dont voici les caractéristiques.

Voici les caractéristiques du moteur:

  • Bloc moteur 4 cylindres essence 1.6 THP Turbo
  • Puissance: 205ch à 6000 trs/min (11 CV)
  • Boite de vitesse manuelle à 6 rapports
  • 285Nm de couple à 1750 trs/min
  • Transmission traction avant
  • 0 à 100 km/h en 7.5s
  • Vitesse max: 235 km/h
  • Poids de 1200 kg
  • Réservoir de 53l

Ce moteur je le connais très bien, il m’étonne à chaque fois que je le prend en main, d’une manière générale le THP est une énorme réussite pour le groupe PSA qui l’a répandu sur un bon nombre de ses modèles. Ce e-THP est la variante qui respecte les normes Euro 6, il gagne 5ch par rapport au précédent bloc. J’ai été assez bluffé je dois dire concernant sa consommation, j’ai fait beaucoup d’autoroute pendant mon essai à 4 dans la voiture avec des bagages plein le coffre. Ma moyenne fut de 7.5l/100 km, je trouve que la consommation de cette 308 GT est mesurée quand on pense qu’elle fait plus de 200ch (Merci au bloc 1.6).

Conduite

Peugeot 308 GT e-THP 205

Lorsque je suis montée à bord la première fois, je rencontra une petite déception, je m’attendais à des sièges disposant d’un meilleur maintien pour une voiture à vocation semi sportive. Il faut tout de même saluer la finition de ces dernieres mi cuir mi alcantara.

Une fois le moteur allumé, un petit son grave s’échappe de l’échappement, l’e-THP n’a pas perdu ses cordes vocales. Le temps de s’éloigner des rues parisiennes, le petit volant est toujours aussi agréable gainé de cuir avec des surpiqures rouges pour la touche sportive et les compteurs haut perchés permettent d’avoir une excellente vision sur le compteur.

Le châssis est à la hauteur des intentions sportives de cette mini GT, une fois le mode Sport enclenché, les compteurs deviennent rouge, un nouvel affichage apparait avec pas quelques infos en temps réel:

  • Puissance
  • Pression du Turbo
  • Couple

Le mode Sport est accompagné d’une « fausse » sonorité du moteur qui est purement électronique et qui sort des enceintes. Personnellement je n’ai pas du tout aimé ce bruit qui fait beaucoup trop « numérique », je ne sais pas si il est possible de désactiver uniquement le bruit mais j’aurai préféré.

Sur ce modèle haut de gamme on retrouve le régulateur de vitesse adaptatif, c’est une amélioration du régulateur de vitesse que vous connaissez, la seule différence et non des moindres c’est sa capacité à connaitre la distance avec la voiture qui vous précède. Cela de réduire ou d’accélérer votre allure en fonction de la voiture devant vous, le seul défaut que je peux trouver à un tel système par rapport à la concurrence c’est qu’il est dénué de freinage actif, je m’explique. Ce régulateur adaptatif agit comme un régulateur classique sur l’accélérateur et le frein moteur avec l’embrayage. Si jamais une voiture freine trop fort devant vous ou qu’un véhicule se rabat trop prêt, la voiture détecte un obstacle, le fait d’agir sur le frein moteur sera inutile donc le régulateur se désactive. Cela demande un petit temps d’adaptation, dommage que Peugeot n’est pas intégrée le freinage actif qui est presque obligatoire sur ce type de système. Quand le régulateur se met en pause, au bout de la cinquième c’est pénible de le réenclencher à chaque fois.

 

Ambiance à bord

Peugeot 308 GT e-THP 205

A l’intérieur, pas d’énorme changement avec une 308 basique, on remarque tout de suite le volant typé sport de la 208 GTI avec un badge GT à la place de GTI. La finition de la planche de bord est flatteuse, surpiqures rouge et plastique mou, pédalier alu et pommeau de levier de vitesse sont les seuls éléments nous rappelant le sport mais ça suffit. Le i-Cockpit est toujours une valeur sure cela ne fait aucun doute.

 

On aime

  • Enfin une vraie finition sportive sur la 308
  • La polyvalence du e-THP 205
  • Look sportif mais mesuré
  • Le coloris Bleu « Magnetic » exclusif <3 (option à 630€)

On n’aime pas

  • Le « faux » bruit moteur du mode Sport
  • Les enjoliveurs d’échappement

Prix:  32.080 €

Cette nouvelle 308 GT est à mi chemin avec la 308 GTi, son look est un plus indéniable, Peugeot a trouvé les ingrédients qui manquaient à son best seller. Je suis sur que cette finition va trouver son public, les gens comme moi qui trouvaient cette 308 trop sage. Peugeot ne s’est pas limité à une finition, les blocs moteurs associés sont très valables et restent cohérents avec le look général de la voiture. Pour ceux qui voudrait uniquement et une motorisation plus « raisonnable », la finition GT-Line est faite pour vous. J’ai noté quelques faux pas comme le bruit du mode Sport ou les enjoliveurs d’échappement qui nous rappelle que Peugeot n’a pas été au bout des choses mais il parait que le sans faute se profile sur une certaine 308 GTi…

Merci à Peugeot de nous avoir fait confiance une nouvelle fois.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire