February 23, 2024

Volkswagen AMAROK 2023 : le pick-up premium sur tous les terrains

Lorsque l’on parle de Pick-up, on pense instinctivement à l’Amérique, aux grands espaces, au road-trip, à la liberté, l’aventure…

Symbole de puissance et de robustesse, le Pick-up reste un véhicule marginal chez les constructeurs européens, mais qui a trouvé l’un de ses porte-paroles du côté de notre voisin germanique. 

En effet, depuis près de 15 ans, Volkswagen commercialise l’Amarok, un utilitaire muni d’une benne à l’arrière, qui s’est vendu à plus de 830 000 exemplaires dans le monde. 

Bien que la France soit loin d’être le marché le plus porteur pour ce type de véhicule, l’Amarok a bénéficié ces dernières années d’une augmentation de ses ventes dans l’hexagone, notamment grâce à son positionnement premium à partir de 2017 (jusqu’à 2000 ventes en France en 2018). 

Entre-temps, le durcissement du bonus écologique à l’achat en 2019 a ensuite contraint Volkswagen à revoir sa copie du fait d’un net recul de ventes entre 2020 et 2022.

Aujourd’hui en 2023, en collaboration avec l’américain Ford sur la base du Ranger, le constructeur allemand propose un nouveau Pick-up à la France sans malus écologique, toujours plus premium et avec la promesse de fortes capacités en tout-terrain.  C’est dans ce contexte que nous nous sommes rendus en Corse dans la magnifique région de Calvi, pour rencontrer ce nouvel Amarok et peut-être, nostalgiques, y vivre une certaine expérience du rêve américain…

d

Design 

d

En comparaison avec son prédécesseur, le nouvel Amarok gagne en longueur de 9,6 centimètres pour atteindre les 5,35 mètres. De plus, son empattement est proportionnellement allongé de 17 cm, dans l’objectif de donner davantage d’espace aux passagers de la double cabine, ainsi que d’améliorer ses capacités en franchissement. Enfin, la hauteur de l’Amarok augmente de 30 cm afin de proposer à ses utilisateurs un passage de gué jusqu’à 80 cm de profondeur (contre 50 cm précédemment). 

Plus imposant dans ses dimensions, le Pick-up Volkswagen arbore également un nouveau design : « Pour cette nouvelle génération, nous avons sensiblement revisité la silhouette emblématique de l’Amarok, qui est désormais nettement plus expressif et fait preuve d’une prestance inégalée » (Albert Kirzinger, designer en chef). 

Cette prestance se traduit par l’apparition d’un motif en forme de X sur la face avant sous la calandre qui contraste avec la couleur carrosserie. Au-dessus de ce nouveau signe distinctif, des feux matriciels à LED IQ.LIGHT à la signature lumineuse modernisée donnent à l’Amarok un regard plus affirmé. Sur les côtés, les passages de roues arborent des lignes plus droites qui accentuent le caractère robuste du véhicule. Et à l’arrière, le nom Amarok s’étend sur toute la largeur du coffre. 

Mais comment parler du design d’un pick-up sans parler de ce qui en donne toute son essence : la benne ! 

Pour cette nouvelle génération, la surface de chargement reste identique avec 1 227 mm de large entre les roues, ce qui permet de placer une palette en longueur ou en largeur. Une fois le hayon fermé, la benne dispose d’une longueur de 1 624 mm. A savoir qu’il n’existera pas en France de version simple cabine, qui aurait permis à la benne d’atteindre une longueur de  2 332 mm. Néanmoins, Volkswagen améliore la hauteur des parois de la benne de 21 mm, pour atteindre 52,9 centimètres. 

En France, cette benne est homologuée pour transporter jusqu’à 951 kg de chargement. À noter qu’il est possible de sécuriser le contenu de la benne grâce à un système de volets roulants qui recouvrent l’accès à la benne. 

Ce poids s’ajoute aux autres possibilités de chargement sur le toit, qui peut supporter un poids statique de 350 kg (pour installer une tente de toit par exemple), et un poids en mouvement de 85 kg.  En Europe, l’attelage de l’Amarok permet de tracter jusqu’à 3,5 tonnes.

d

Ambiance à bord & infodivertissement 

d

Dans son design intérieur, Volkswagen a souhaité s’adresser à un public professionnel, en mettant à disposition de nombreux rangements et en conservant un certain nombre de commandes analogiques (boutons). Ceci tout en apportant une dimension premium à l’habitacle à travers l’utilisation de matériaux nobles (cuir, chrome, aluminium), ainsi que la proposition d’un niveau d’équipement haut de gamme. 

Dans le détail, nous avons par exemple le droit à un écran tactile central et d’un cockpit digital de 10 à 12 pouces chacun selon les finitions, d’une planche de bord en cuir, d’un éclairage d’ambiance, de la recharge smartphone par induction, de sièges électriques réglables sur 10 positions, ou encore à un système audio signé Harman Kardon ! 

Ces équipements s’ajoutent à plus 25 systèmes d’assistance à la conduite, comme l’assistant d’évitement, l’assistant à la descente, l’adaptation automatique des feux, la détection de fatigue du conducteur, l’aide au stationnement ou encore le maintien dans la voie. 

Même si tous ces éléments ne sont pas de série, l’ensemble des acquéreurs pourra profiter des applications CarPlay et Android Auto, de prises 12 V à l’avant et à l’arrière de la console centrale, de ports USB-A et USB-C, de même qu’un grand nombre de rangements disponibles : boîte à lunettes, deux boîtes à gants, deux porte-gobelets, porte-bouteille, vide-poche, etc. 

Et pour ceux qui n’aiment pas les fonctions tactiles, les commandes de climatisation, d’aide au stationnement et l’accès aux modes de conduites s’effectuent via de simples boutons sous l’écran central. Dans ce sens, une molette ergonomique fait également son apparition sous le levier de vitesse, qui permet au conducteur de choisir différents types de transmission 4×4. 

Quoi de mieux comme transition pour aborder dans notre prochain paragraphe la partie la plus intéressante du véhicule : ses facultés tout-terrain !

d

Conduite & motorisation 

d

Pour tenter de faire simple, le Volkswagen Amarok dispose de 6 modes de conduite associés à 4 modes de transmission (oui ça fait beaucoup de modes). Néanmoins à l’usage, c’est plutôt intuitif. 

En effet, lorsque l’on sélectionne un mode de conduite sur l’écran central, le véhicule va automatiquement sélectionner pour nous un choix de transmission sur la molette ergonomique. Mais pourquoi est-ce le Pick-up qui choisit à notre place ? 

Il s’agit en fait pour l’Amarok d’optimiser au mieux sa motricité selon les différents types de revêtement.  Car dans les modes de conduite, nous avons le choix entre les configurations suivantes : Normal, Éco, Faible adhérence, Boue/piste, Neige/Sable et Remorque/Cargaison. 

Ici, nous remarquons que chaque mode de conduite correspond à une situation précise, qui peut modifier l’adhérence et le comportement du véhicule sur la route. Car derrière ces 6 modes, c’est la gestion du couple moteur et la réponse de la pédale d’accélérateur qui sont modifiés, pour permettre à l’Amarok et à son conducteur de faciliter leur évolution en tout-terrain. 

Cependant, il ne suffit pas d’une bonne gestion de la force du moteur pour appréhender au mieux chaque revêtement. C’est alors qu’intervient le choix (automatique) du type de transmission. 

En France, l’Amarok 2023 dispose de série de 4 roues motrices, associées à une boîte de vitesse automatique à 10 rapports. Selon le mode de transmission sélectionné, la longueur des rapports peut être allongé ou raccourci afin de faciliter encore plus l’Amarok dans le franchissement et le passage sur des routes difficilement praticables. 

Ainsi, l’Amarok propose quatre modes de transmission

  • 4A : mode 4 roues motrices polyvalent
  • 4H : allongement des rapports 
  • 4L : raccourcissement des rapports 
  • 2H : transmission sur un seul essieu

Même si l’ordinateur sélectionne par défaut un type de transmission selon le mode de conduite, le conducteur a toujours la possibilité de choisir par la suite la combinaison de son choix. 

Lors de notre bref essai en Corse, nous avons eu l’occasion d’aborder le mode Neige/Sable associé à la transmission 4L, afin de facilement évoluer sur des pistes caillouteuses et des pentes raides. Dans ces conditions, l’Amarok se révèle très à l’aise et préserve le conducteur des aspérités avec un certain niveau de confort. Que ce soit pour accélérer/freiner sur des chemins difficiles ou grimper/descendre des ravins abrupts, le Pick-up reste facile à conduire grâce à l’ensemble des systèmes électroniques embarqués. Le cas échéant, il est même possible de bloquer le différentiel à l’arrière tout en verrouillant la boîte de vitesse sur 1 seul rapport, afin de surmonter les obstacles les plus corsés… 

Pour nous aider à traverser au mieux ces épreuves, nous avons bénéficié de la plus grosse motorisation disponible : un V6 3.0 TDI diesel de 240 ch et 600 Nm de couple. Ce noble moteur s’avère évidemment puissant, coupleux, mais aussi très disponible quelle que soit la situation. Ayant réussi la prouesse de satisfaire la norme antipollution Euro 6, ce V6 n’en reste pas moins gourmand en carburant : lors de nos essais, nous avons relevé une moyenne de 10 litres/100km sur route, et de 20-22 litres/100km sur piste. 

Cette consommation est cependant à relativiser par rapport au poids de 2 389 kg de ce Pick-up. 

Pourtant malgré sa masse importante, l’Amarok est plutôt à l’aise sur la route. Bien sûr, son châssis n’est pas affûté comme une berline ou certains SUV, mais sa prise de roulis reste limitée et le freinage se montre efficace. Sa chausse de pneu de routes, étonnamment correcte en off-road, participe à une prestation globalement agréable sur l’asphalte. 

d

Le nouvel Amarok est proposé avec trois niveaux de finition et deux motorisations :

  • Life : 4 cylindres 2.0 TDI 205 ch, caméra de recul, projecteurs et éclairage de la benne à LED, écran central 10.1″, digital cockpit 8″, jantes 18″, climatisation manuelle, sièges à 8 réglages manuels
  • Style : V6 3.0 TDI 240 ch, caméra de recul, feux Matrix LED IQ.Light, Clim bi-zone, jantes 20″, écran central et digital cockpit 12″, sièges électriques chauffants 10 réglages, Sellerie ArtVelours
  • Aventura (modèle essayé) : V6 3.0 TDI 240 ch, Sellerie cuir Savona, Park Assist Plus, système audio Harman Kardon, calandre en X, suspensions confort, jantes 21″

d

Pour les tarifs:

  • Life : 53 700 €
  • Style : 65 000 €
  • Aventura : 66 850 €

Même si ces tarifs en 2023 sont exonérés de malus par la suppression de la place centrale sur la banquette arrière, Volkswagen reste flou quant à l’évolution du prix de l’Amarok avec la nouvelle loi anti-pollution prévue pour 2024. Si le Pick-up n’échappera pas à terme au malus, le constructeur n’exclut pas la possibilité de modifier l’Amarok en simple cabine 2 places. Cependant, aucune version hybride rechargeable ne sera prévue. 

d

En résumé, le Volkswagen Amarok est un beau Pick-up qui brille par sa polyvalence, ses qualités routières et son haut niveau d’équipements. Le V6 3.0 séduit par sa sonorité et son agrément, et la position de conduite très surélevée nous permet de dominer la route. Profitant ainsi des somptueux paysages de l’Île de Beauté, le sentiment de liberté à l’américaine fut retrouvé… Mais pour encore combien de temps face à un futur malus ?

Un grand merci à Volkswagen France pour l’invitation et la qualité de l’organisation durant cet essai. 

Laisser un commentaire