August 09, 2022

Premier contact – nouvelle Peugeot 408 : berline fastback surélevée

L’année 2022 est l’année du 212e anniversaire de Peugeot mais aussi l’année de la présentation de sa seule nouveauté pour cette année : la Peugeot 408.

Si vous en avez marre des SUV, mais que la position des berlines est trop basse pour vous. Si vous voulez une voiture avec de la place à l’avant, à l’arrière et dans le coffre. Si vous voulez une voiture avec une gueule sympa est dynamique. Alors la nouvelle 408 devrait beaucoup vous plaire.

Design extérieur

4,69 m de long, 1,85 m de large et 1,48 m de haut affiche la silhouette d’une berline fastback (coupé), mais surélevée. Car la garde au sol de la nouvelle 408 est de 19 cm, soit plus que certains SUV.

Concernant le design, il est assez époustouflant car très travaillé. Toute la nouvelle 408 est très facettée avec des arrêtes saillantes à profusion y compris sur le toit. C’est très géométrique, très travaillé. On pourrait penser que les designers se sont lancés le défi de créer une voiture avec pour seul et unique outil un scalpel.

A l’avant, la calandre reprend la couleur de la caisse pour s’intégrer parfaitement dans la face avant. On a l’impression que de la base du parebrise jusqu’au bas du pare-choc avant, la proue de la nouvelle 408 est un seul ensemble très fluide. Et bien-sûr, le nouveau logo à la tête de lion trône en majesté au centre de la calandre.

L’arrière est vraiment très réussi avec un gros pare-choc imposant mais pas du tout disgracieux qui a des allures de diffuseur aérodynamique. Les blocs optiques sombres intègrent la nouvelle signature optique de la marque au lion avec 3 « griffes » en diagonale.

Design intérieur

A l’intérieur, on est d’abord surpris par l’impression d’espace. Les 2,79 m d’empattement sont aux bénéfices de tous les occupants, particulièrement ceux de l’arrière. En effet, au 2e rang l’espace aux genoux est de 188 mm soit celui d’une grande routière, voire d’une limousine. Royal !

A la place du conducteur, on est très enveloppé par l’ensemble d’instrumentation de la dernière génération du Peugeot i-Cockpit constitué de son petit volant à double méplats, d’un écran central de 10 pouces et d’une instrumentation de bord face au conducteur en 3D.

Sous l’écran central on trouve une rangée de touches tactiles pouvant être programmées comme on le souhaite. Il suffit de garder le doigt sur l’une de ces touches pour choisir la fonction ou le menu qu’elle va activer. Immédiatement en-dessous de ces touches tactiles, une rangée de touches pianos pour accéder directement aux fonctions essentielles et basiques (clim, dégivrage, feux de détresse, …).

Tout est très bien pensé et très ergonomique. La réactivité de l’écran central est excellente. Et la version GT qui nous était présenté affiche un niveau de qualité et de finition digne de Volkswagen, Mazda ou Volvo.

Motorisations

Concernant les motorisations, la nouvelle Peugeot 408 fera l’impasse sur le diesel.

On trouvera sous le capot :

  • deux versions hydrides rechargeables de 180 et 225 ch
  • une version essence avec le Puretech de 130 ch.

Ces trois motorisations seront nécessairement associées à une boîte automatique à 8 rapports EAT8.

Une version tout électrique suivra quelques mois plus tard.

Peugeot promet que la 408 aura un appétit très contenu grâce aux efforts en matière d’aérodynamique et de réduction des masses (à partir de 1396 kg). On vérifiera cela dès notre essai naturellement.

La nouvelle Peugeot 408 arrivera sur le marché dès le tout début de l’année 2023. Elle sera d’abord produite en France, à Mulhouse, pour le marché européen puis, dans l’usine de Chengdu en Chine pour le marché local.

La nouvelle Peugeot 408 sera proposé en 3 niveaux de finition. Elle débutera directement avec la finition Allure, puis Allure Pack et au sommet de la gamme la finition GT.

Prix

Les tarifs ne sont pas encore connus mais selon nos estimations, les tarifs devraient débuter autour de 35 000 € en version Puretech 130 ch. A suivre.

Laisser un commentaire