May 16, 2022

La future Alpine viendra de Dieppe ! Ses batteries aussi ?

Alpine l’a annoncé il y a quelques jours ; le nouveau crossover GT et 100% électrique d’Alpine sera produit à Dieppe !

Luca de Meo, PDG du Groupe Renault, a présenté les futurs projets de la marque et de son site de production en présence de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance.

La production de ce futur crossover GT, 100 % électrique, devrait débuter en 2025.

 

Nous vous l’avions dit dans notre résumé de « Renaulution »,le plan stratégique de Renault, Alpine va devenir d’ici 2026 une marque 100% électrique avec une gamme composée :

  • d’une compacte sportive (segment B)
  • d’une remplaçante 100% électrique à la berlinette A110
  • un crossover sportif (segment C)

 

Le tout premier crossover GT Alpine sera ainsi produit sur le site historique de Dieppe qui change de nom pour l’occasion et devient désormais la Manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé.

 

Et, hasard du calendrier, dans le même temps ou presque, on apprenait également que Verkor, une start-up grenobloise, avait choisi la région des Hauts-de-France pour lancer sa production de batteries bas-carbone.

Avec cette usine, Verkor annonce la création de 800 emplois dès le démarrage du projet. A terme, c’est 1 200 emplois directs, 3 000 postes indirects avec les sous-traitants qui devraient être crées.

 

Des créations d’emplois qui tombent à point nommer pour tenter de contre-balancer les destructions d’emplois imminentes dans le secteur de l’automobile. En effet, la transition de l’automobile thermique, vers l’électrique risque fort de s’accompagner d’un véritable choc social car, comme l’a justement rappelé Carlos Tavares, patron du groupe Stellantis, dans une interview au journal Le Point, il faut 3 à 4 fois moins d’ouvriers pour assembler une voiture électrique par rapport à une thermique. Selon les représentants du secteur, l’électrification pourrait causer la perte de 100 000 emplois dans l’automobile d’ici 2035. Sans compter les éventuelles disparitions de certaines marques. Car comme Carlos Tavares le prédit « nous verrons dans quelques années les constructeurs qui auront survécu et les autres. »

@Olivier MARTIN-GAMBIER

Laisser un commentaire