May 16, 2022

Essai Lexus LC500 Cabriolet – peut-on mieux débuter l’année ?

Une nouvelle année débute. Elle sera très certainement placée sous le signe de la mobilité électrique. Mais nous en ce début 2022, on choisit de la démarrer avec un contre pied en vous proposant de rêver un peu.

Notre premier essai de l’année 2022 sera donc celui de la Lexus LC500 Cabriolet !

Design

IN-CRO-YABLE !! L’esthétique de cette voiture élégante et dynamique est tout bonnement extraordinaire ! Le profil est fluide avec ou sans capote. Le dessin est une pure merveille. Les lignes sont sensuelles, magnétiques : vous êtes forcément attiré par la Lexus LC500 Cabriolet. Lexus nous avait déjà permis de prendre le volant de cette prouesse stylistique qu’était la LC500. Avec cette version cabriolet, Lexus propose tout simplement un superbe concept-car roulant. Pas étonnant que cette voiture ait été élu « meilleure voiture de luxe »  par le jury des Women’s World Car of the Year en 2021.

L’avant est très aérodynamique grâce à ce capot infini qui plonge vers la gigantesque calandre très géométrique typique des Lexus. A chaque extrémité, les feux diurnes en flèches soulignent le reste des blocs optiques très effilés. Juste en-dessous, des ouïes d’admission d’air accentue, s’il en était besoin, la sportivité de cette ligne sculpturale.

A l’arrière de la beauté pure et épurée également. Les feux arrières là aussi très effilés et très sculptés se prolongent sur les flancs et vers le bas pour mettre en exergue la largeur de caisse. Sur cette poupe, la sportivité s’exprime aussi grâce aux deux (vraies) canules d’échappement qui trahissent la présence d’une mécanique noble sous le capot.

Posé sur ses jantes de 20 pouces, ce cabriolet est donc éblouissant de fluidité grâce à cette ligne merveilleuse où chaque détail compte comme la forme des rétroviseurs ou les poignées intégrées dans les portières. La ceinture de caisse s’élève derrière les portes afin de donner l’impression d’une carrosserie s’enroulant autour de l’habitacle. Grâce à toute cette attention stylistique, on obtient un cabriolet tout aussi élégant avec le toit ouvert que fermé.

Ambiance à bord et infodivertissement

Prendre place à bord à bord de la Lexus LC500 Cabriolet est un moment très agréable. La lourde porte se referme et vous êtes entouré par le raffinement, l’élégance et le luxe d’un habitacle dont la qualité et le soins n’ont rien à envier à certaines marques de luxe. La moquette est très épaisse, les fauteuils très confortables offrent aussi un excellent maintien et le poste de pilotage presque impressionnant. Le pare-brise très incliné offre une vue imprenable sur le capot qui paraît interminable.

Et lorsque l’on presse le bouton de démarrage, la magie opère. Le râle du V8 atmosphérique de 464 ch secoue l’habitacle et fait frémir vos oreilles. Le son du moteur est vraiment envoutant mais jamais assourdissant. D’ailleurs, une fois la capote relevée, le silence est magistral pour un cabriolet, même à haute vitesse sur autoroute.

A propos de la capote, elle s’ouvre et se ferme en quinze secondes seulement grâce à un petit bouton caché . L’opération peut être effectuée en roulant jusqu’à 50 km/h. Certains cabriolet propose des temps de déploiement plus court, mais l’objectif de Lexus n’était pas de pouvoir effectuer l’opération le plus rapidement possible, mais d’apporter une élégance au mouvement. Une légère pause a même été pensée avant l’enclenchement du mécanisme d’escamotage, clin d’œil à l’art de la calligraphie japonaise.

Concernant l’infodivertissement et la dotation technologique, c’est peut-être là le seul défaut de la Lexus LC500 Cabriolet qui accuse un certain retard. Vous y trouverez l’essentiel, à savoir Android Auto ou AppleCar Play mais c’est à peu près tout.

Bien-sûr, pas de conduite semi-autonome, car une voiture pareille, ça se conduit !

Si le conducteur et le passager avant sont vraiment soignés, il sera possible de transporter deux passagers arrière dans des conditions correctes … pour un cabriolet.

Pour vos bagages, que ce soit avec ou sans toit, le volume de coffre de 149 litres, ce qui est satisfaisant pour un cabriolet.

Lexus LC500 Cabriolet ©Autoday

Conduite & motorisation

La Lexus LC500 Cabriolet vous permet de rouler cheveux aux vents par presque tous les temps grâce au Lexus Climate Concierge qui a été adapté pour le cabriolet. Il coordonne le contrôle de la climatisation automatique, du chauffage des sièges, de nuque et du volant chauffant. Lorsque le siège passager est inoccupé, le système intelligent éteint les chauffages en conséquence, pour économiser l’énergie.

Ce système détecte aussi automatiquement si la capote est ouverte ou fermée ; un capteur situé dans le toit ajuste le fonctionnement de la climatisation en conséquence. Lorsque la capote est ouverte, des facteurs tels que la quantité de lumière, la température extérieure et la vitesse de la voiture permettent de calculer la température et le débit d’air de la climatisation. Les chauffages réglables intégrés aux appuie-têtes dirigent l’air sur la nuque. Le système est conçu pour s’adapter automatiquement à des personnes de taille différente ; il peut aussi être piloté manuellement, avec trois réglages de température proposés.

La conduite est forcément un pur bonheur et ce quelque soit la vitesse. La direction est précise, le train avant incisif et malgré les mensurations de la voiture (4,77 m de long, 1,92 m de large et 2450 kg) on sent que la LC500 Cabriolet offre un comportement très sain, très équilibré et très typé propulsion. Et le châssis est juste un régal comme seul les japonais savent le faire : rigide juste ce qu’il faut pour rester un peu joueur.

A allure raisonnable ou en vitesse de croisière, vous profiter du feulement discret du moteur et de l’excellent travail sur les suspensions qui se montrent beaucoup plus onctueuses et agréables que l’on pourrait le croire. A haute vitesse et au-delà des 4000 tr/min, on ressent physiquement la puissance du V8 atmo qui développe 464 ch et 530 Nm de couple. Notons que le couple est disponible dès 4800 tr/min ce qui permet d’abattre le 0 à 100 km/h en 5 secondes.

La vitesse maximale de 270 km/h peut être atteinte en position capotée ou décapotée. La capote représente aussi un atout indirect en ce qui concerne le comportement dynamique du véhicule. L’ensemble des pièces principales étant situées dans la structure de caisse, le centre de gravité est plus bas que sur le coupé, ce qui lui apporte un excellent équilibre et agrément de conduite. Lexus a également utilisé une combinaison rare de magnésium et d’aluminium pour les renforts de la caisse afin de maintenir sa dynamique et ses performances.

Néanmoins, il faudra une sacré dose de courage pour emmener une si belle voiture à une si haute vitesse même sur les portions d’autoroutes allemandes où la vitesse est libre.

Au niveau de la consommation, en roulant entre 80 et 90 km/h sur le réseau secondaire vous n’aurez aucune difficulté à n’engloutir que 8 ou 9 litres/100 km. En revanche, dès que vous commencez à taquiner la pédale de droite en mode « Sport » tout en exploitant les capacités du V8 avec les palettes au volant, la conso se situera plutôt entre 15 et 17 litres/100 km. Sur autoroute à 130 km/h la conso se stabilise à 10 litres/100 km. Grâce au réservoir de 82 litres, on peut donc envisager de longs trajets dans le plus pur esprit « Grand Tourisme » de ce cabriolet.

On aime

  • le design (de la beauté pure) avec ou sans capote
  • le moteur
  • l’agrément de conduite
  • le luxe de l’habitacle (matériaux et finition)
  • la polyvalence
  • la présence de 2 places arrières
  • l’insonorisation avec toit relevé
  • les dispositifs de chauffage/climatisation qui permettent de rouler décapoté presque tout le temps

On regrette

  • le tarif

Modèle essayé

Lexus LC500 Cabriolet Sport+ V8 essence 464 ch Transmission DirectShift automatique à 10 rapports

133 490 € (+ 0 € d’option, c’est ça aussi qui est génial avec les constructeurs asiatiques).

La Lexus LC500 Cabriolet sur le banc

Avec la Lexus LC500 Cabriolet, le constructeur japonais avait pour ambition de créer l'un des plus beaux cabriolet du monde. En toute objectivité, la mission est une totale réussite. Si vous cherchez une voiture désirable avec une ligne sculpturale, un cabriolet de "Grand Tourisme" capable de vous emmener loin, confortablement et cheveux au vent, alors vous DEVEZ aller essayer cette machine d'exception !

  • Design
  • Ambiance à bord
  • Conduite & motorisation
  • Prix
User Rating: 4.5 ( 1 Votes )

Laisser un commentaire