May 16, 2022

Nouvelle année, nouvelles taxes !

La rédaction d’Autoday vous souhaite une très belle et heureuse année 2022. Nous vous souhaitons évidemment la santé mais aussi la fortune car il va en falloir pour payer les nouvelles taxes qui ont fait leur apparition pendant que vous étiez en train de vous embrasser sous le gui (dans le respect des mesures barrières) avec une coupe de champagne à la main (à consommer avec modération).

On fait le point pour vous.

Le malus au poids

Depuis le 1e janvier 2022, les véhicules neufs essence ou diesel pesant plus de 1,8 tonne seront frappés par le malus au poids (ou taxe sur la masse en ordre de marche) dont le montant est de 10€ par kilo (au dessus de 1800 kg).

Exemple : si votre future voiture est un magnifique SUV essence ou diesel qui atteint avec ses options 1983 kg, le malus sera de (1983 – 1800) x 10 = 1830 €

Ce malus ne s’applique pas :

  • aux véhicules accessibles en fauteuil roulant
  • aux véhicules à faibles émissions c’est-à-dire les véhicules 100% électriques, ceux roulant à l’hydrogène et les véhicules hybrides rechargeables qui ont une autonomie en mode tout électrique supérieure à 50 km en ville

Les familles nombreuses peuvent bénéficier d’une réduction du malus au poids de 200 kg par enfant, mais dans la limite d’un seul véhicule de 5 places ou plus (oubliez le cabriolet 2 places). Si l’on reprend mon exemple du SUV thermique de 1983 kg pour une famille de 4 enfants par exemple : 1983 – (4 x 200) = 1183 kg. Donc plus de malus. « Faites des gosses ! »

Malus au CO2

En 2022, le malus maximal pourra grimper jusqu’à 40 000 € pour les véhicules émettant plus de 224 gr de CO2/km. Ce montant sera néanmoins plafonné à 50 % du prix TTC. Le plus petit montant du malus au CO2 est de 50€ et il sera exigé dès 128 gr de CO2/km.

La grille officielle des montants du malus au CO2 est disponible ICI.

Bonne nouvelle pour ceux qui envisagent de rouler à l’E85 (superéthanol). Si votre futur véhicule E85 émet moins de 250 gr de CO2/km, bénéficie d’un abattement : Réduction forfaitaire ou proportionnelle appliquée sur la base de calcul d’un impôt (revenus, valeur d’un bien, etc.) de 40 % sur les taux d’émission de CO2.

On reprend l’exemple de notre SUV qui dans sa configuration finale (avec option) émet 180 gr de CO2/km. 180 gr – 40% = 108 gr de CO2/km. Il n’est donc pas soumis au malus CO2

Enfin, pas de panique, le malus au CO2 et le malus au poids ne sont pas cumulables. Par exemple, si vous achetez un véhicule très polluant qui vous condamne à débourser 40 000 € de malus au CO2, le malus au poids ne sera pas applicables.

Pour terminer sur une note positive, gardons à l’esprit que le bonus écologique a été maintenu à 6000 € pour l’acquisition d’une voiture neuve 100% électrique de moins de 45 000 €.

Vous l’aurez constaté, toutes ces taxes ne concernent que les véhicules neufs, ce qui devrait contribuer à l’augmentation du prix de certains modèles sur le marche de l’occasion.

Laisser un commentaire