October 21, 2021

Premier contact – VW Polo 2021

Avec 18 millions d’exemplaires vendues depuis 1975, la 6e génération de celle que l’on appelle la « Baby Golf » ou la « fourmi » (seuls les plus de 40 ans peuvent comprendre) s’offre aujourd’hui bien plus qu’un restylage. Il faut dire que la Polo est un modèle stratégique pour Volkswagen car ¼ des VW vendues sont des Polo ce qui en fait la Volkswagen la plus vendue en France.

On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce futur best-seller de la marque.

Design

Chose rare chez Volkswagen, le design évolue et pas qu’un peu. Les pare-chocs sont redessinés, tout comme le capot arrière et les optiques. D’ailleurs, concernant les feux, que ce soit à l’avant ou à l’arrière désormais c’est LED de série pour tout le monde : pas de jaloux ! Vous pourrez même faire le choix de projecteurs Matrix LED « IQ.LIGHT » (en option ou de série selon la version d’équipement).

A l’avant, on retrouve une ligne lumineuse horizontale à LED qui souligne la largeur de la nouvelle Polo à la manière de la nouvelle Golf ou des modèles ID.

A l’arrière, on remarque immédiatement les nouveaux blocs optiques qui donnent à cette nouvelle Polo des allures de berlines compactes. La volonté de montée en gamme et, surtout, d’afficher la polyvalence de la voiture est indéniable.  On note aussi sur l’arrière, le montant de carrosserie typique de la Golf.

La nouvelle Polo se veut plus généreuse dans ses mensurations : la longueur augmente de 21 cm et atteint 4,07 m de long. L’empattement est inchangé (2,55 m de long), tout comme la largeur du véhicule (1.75 m de large). Tout ceci bénéficie aux occupants, certes, mais surtout au coffre qui est capable d’engloutir 351 litres de chargement. Ce qui en fait le plus gros coffre, loin devant la Clio (340 l), la 208 (309 l), la C3 (300 l) ou la Yaris (286 l).

En fait, au niveau du design et des proportions, cette nouvelle Polo semble vouloir montrer qu’elle est capable d’être plus qu’une citadine. La preuve, elle propose même un attelage !

Intérieur

Dans l’habitacle, on remarque que VW a fait le choix d’une très bonne dotation de série dès le premier niveau de finition. L’infodivertissement connecté (WeConnect de série), des nouvelles selleries, de nouveaux inserts décoratifs, Digital Cockpit (de série en 8 pouces), et surtout un nouveau volant sur lequel VW a eu la bonne idée de garder des boutons « à l’ancienne » et pas ces satanés boutons haptiques que l’on trouve sur les volants de la gamme ID.

On note aussi une très bonne dotation techno de série. Le maintien dans la voie et le « front assist » avec détection des piétons et cyclistes sont intégrés sur tous les niveaux de finition. Toujours au rayon de la sécurité, la Polo est dotée d’un airbag central empêchant le choc entre les 2 occupants avant. Pas commun du tout sur une citadine.

Pour le reste, les matériaux sont de bonnes qualité et on apprécie le tableau de bord moussé. Les assemblages sont au niveau d’une VW et d’une manière générale bien que la planche de bord soit très sombre, elle n’est pas si austère que ça.

VW Polo VI 2021 ©Autoday

Motorisation

C’est un sacré pari que fait VW pour sa citadine star ! En effet, sous le capot ce sera que de l’essence ou du GNV (gaz naturel véhicule). Pas d’hybridation même légère et pas d’électrique. Un choix très intelligent pour contenir les coûts. Mais un choix très « couillu » quand on sait qu’une citadine est amenée à évoluer dans des centres urbains de plus en plus impactés par la mise en place de ZFE (zones à faibles émissions).

Mais revenons sous le capot. On y trouvera le bloc GNV de 1.0 pour 90 ch et 4 blocs essence différents :

  • 1.0 MPI de 80 ch associé à une boite mécanique à 5 rapports
  • 1.0 TSI de 95 ch pouvant être associé à une boite méca ou à une boite auto DSG7
  • 1.0 TSI de 110 ch associé à la DSG7
  • Et le 2.0 TSI de 207 ch associé à la DSG7 qui équipera la Polo GTI

D’ailleurs parlons-en de la future « Baby Golf » survitaminée que sera la Polo GTI. Les commandes seront ouvertes dans quelques jours, à la fin du mois de septembre. La Polo GTI sera donc équipée du même moteur que la Golf GTI mais avec un poids plus léger : enthousiasmant

Tarifs 

Les tarifs débutent à 18 015 € pour l’entrée de gamme avec le 1.0 MPI de 80 ch.

Le cœur de gamme avec le 95 ch associé à la DSG7 qui nous paraît être un choix très pertinent tournera entre 22 300 € et 24 300 € environ. Pour un peu plus de puissance, la motorisation 110 ch et sa boite DSG7 oscillent entre 23 000 et 25 000 €.

Notre version d’essai en finition R-Line avec le TSI de 110 ch et la boite DSG7 s’affiche à 25 915 €. Une coquette somme c’est vrai mais qui n’est pas déraisonnable au regard du niveau de dotation et de la polyvalence du véhicule.

Enfin, selon nos informations, la Polo GTI devrait s’échanger pour 30 000 € environ et son malus devrait se situer sous la barre symbolique des 1000 €. C’est peu de dire que nous sommes impatients !

Laisser un commentaire