October 21, 2021

Essai Audi A3 Sportback 40 TFSI e – 25 ans et plein d’électrons !

En thermique, en hybride ou en tout électrique, le marché des berlines compactes premiums est très disputé.

On a choisi de s’intéresser à celle qui affiche le tarif d’entrée de gamme le moins élevé, à savoir la nouvelle Audi A3 Sportback en motorisation 40 TFSI e, qui s’affiche à partir de 38 100 €.

L’Audi A3 qui, en cette année 2021, fête ses 25 ans et pour l’occasion bascule du côté électrique de la motorisation.

 

Design

Après une première électrification en 2015, la berline compacte du constructeur aux anneaux qui a vu le jour en 1996 électrifie sa motorisation. Vous vous attendiez pour l’occasion à une révolution stylistique ? Et bien que nenni ! L’Audi A3 évolue sagement en adoptant un design un peu plus « techno » mais avec des proportions et des lignes tout à fait conformes à ce que doit être une berline compacte. C’est simple, sobre et efficace.

On retrouve un capot plutôt long qui semble « rejeter » l’habitacle vers l’arrière, ce qui donne un profil plutôt dynamique. Un dynamisme renforcé par la faible hauteur du véhicule (1,45 m de haut pour 4,34 m de long) et les jantes de grand diamètre (18 pouces) sur notre modèle d’essai.

A l’arrière comme à l’avant, la signature lumineuse est très sympa, avec les clignotants à défilement (oui je sais ça ne sert à rien, mais je ne sais pas pourquoi j’adore ce truc). Toujours à l’avant, de part et d’autre de l’immense calandre hexagonale « singleframe », on trouve des prises d’air factices car obstruées. Dommage, mais ça trahit le potentiel sportif de cette A3 Sportback lorsqu’elle est déclinée en version S et RS.

Ambiance à bord & infodivertissement

A l’intérieur, Audi offre une qualité de fabrication et d’assemblage irréprochable comme à son habitude. Les matériaux sont de très bonnes qualités, les assemblages sont précis. Aucune fausse note. Et toujours comme à son habitude, le niveau d’équipement est … proportionnelle à votre compte en banque. Soyons honnête, Audi propose vraiment tout ce qu’il est possible de trouver aujourd’hui en termes de techno et d’aides à la conduite, à condition d’y mettre le prix. Par exemple, notre modèle d’essai en finition S-line était vraiment parfaitement équipée avec notamment des phares Matrix LED, l’affichage tête haute ou encore un merveilleux sound-system Bang & Olufsen avec son 3D. Mais pour un tel niveau d’équipement, il faut débourser un peu plus de 58 000 €.

Mais pour ceux qui en ont les moyens, il y a rien à dire. A l’avant comme à l’arrière, l’Audi A3 Sportback 40 TFSI e offre de très bonnes prestations de confort et d’habitabilité. Mais pas de miracle pour le coffre qui affiche un volume de 280 litres, dont une partie sera en plus hypothéquée par un sac permettant le stockage des câbles pour la recharge sur borne (4h sur prise 2,9 kW en courant alternatif) ou sur prise domestique (8h00 sur prise 220V – 8A).

 

Conduite & motorisation

L’Audi A3 Sportback 40 TFSI e propose 2 modes de conduite : « EV » (tout électrique) et « Auto Hybrid » qui gère automatiquement le(s) mode(s) de propulsion à utiliser. Pour mettre en mouvement les 1635 kg on trouve un bloc essence 1.4 l, 4 cylindres qui développe 150 ch pour 250 Nm de couple, ainsi qu’un moteur électrique de 75 ch pour 330 Nm de couple. La puissance combinée (à ne pas confondre avec cumulée, Audi ne triche pas !) est de 204 ch pour 350 Nm de couple.

C’est une hybride rechargeable alors sans plus attendre, ça donne quoi au niveau de l’autonomie en tout électrique ? Eh bien c’est une très bonne surprise car nous avons parcouru 65 km en tout électrique en mêlant la conduite dans un Paris saturé, un périph’ à peine bouché et des voies expresses en banlieue parisienne (A86, A106). Cette très bonne performance est permise par un système de freinage régénératif qui récupère l’énergie à la décélération ou au freinage. Ce système n’est pas réglable mais s’avère très efficace et maximise l’autonomie des batteries d’une capacité totale de 13 kWh (10,4 kWh de capacité utile).

L’autre mode de conduite qui permet de mêler électrique et thermique se montre très agréable à l’usage. Il préserve l’agrément de conduite tout en limitant la consommation. Même en mode « S » et avec un pied un peu lourd, la consommation moyenne oscille en 6,5 l et 7 l/100 km. Vraiment pas plus !

Le comportement routier de cette A3 Sportback hybride rechargeable est vraiment très agréable car le surpoids est très bien géré et le centre de gravité bas permet de préserver l’agrément de conduite. Des sensations plutôt surprenantes à vrai dire et qui viennent plus que chatouiller BMW, la marque référence en matière de plaisir de conduite.

Au bilan, sur les 150 km de notre essai, la conso moyenne en thermique est de 5,3 l/100 km et de 13,2 kWh/100 km en électrique. Sur des trajets exclusivement urbain, le conso électrique peut monter à 13,5 – 14 kWh/100 km. Des performances tout à fait honorables.

 

Modèle essayé

Audi A3 Sportback 40 TFSI e S-tronic S-Line (204 ch)
45 900 € + 12 150 € d’options = 58 050 € (hors bonus et aides gouvernementales)
 

Concurrence

à partir de 44 450 €
 
 
On aime
  • la qualité de finitions, de fabrication, d’assemblage
  • le comportement routier et l’agrément de conduite
  • l’insonorisation
  • l’autonomie réelle en tout électrique (supérieure à celle annoncée par le constructeur)

On regrette

  • le tarif (de base)
  • le tarif (des options)
  • le volume du coffre
 

L'Audi A3 Sportback 40 TFSI e sur la banc

Avec sa nouvelle A3 Sportback PHEV, Audi semble vouloir rebattre les cartes sur le marché des berlines compactes premiums. Pour cela, la marque aux anneaux a tout misé sur la technologie et la performance et le résultat est là. L'autonomie en conduite électrique est indéniable, l'agrément de conduite certain, la qualité de fabrication irréprochable et le niveau d'équipement très élevé pour peu qu'on y mette le prix. On aurait toutefois aimé une évolution du design plus marqué pour fêter à la fois les 25 ans et l’électrification de ce modèle

  • Design
  • Ambiance à bord
  • Conduite
  • Prix
User Rating: 4.8 ( 1 Votes )

2 Comments

  1. Antoine Reply

    Merci pour cet article. Je vous signale cepandant une petite erreur. Ce n’est pas la première fois qu’Audi électrifie ce modèle. La précédente génération d’Audi A3 existait déjà en version hybride rechargeable sous le nom A3 e-tron, avec la même motorisation thermique mais avec une batterie de plus petite capacité.

Laisser un commentaire