January 26, 2021

Coup de cœur 2020 – Mazda MX-5

L’année 2020 s’est refermée, et nous pouvons maintenant regarder sereinement dans le rétroviseur ces 12 derniers mois si particuliers. Ils nous ont apporté beaucoup de surprises et de changement mais plutôt que de retenir la pandémie et ses conséquences, nous voulions plutôt partager avec vous ce qui a été notre coup de cœur de l’année écoulée et surtout, vous dire pourquoi.

Ce coup de cœur de l’année 2020 c’est le Mazda MX-5. C’est vrai, 2020 fût l’année du centenaire de Mazda, mais cet anniversaire n’a rien à voir avec ce choix.

Voici donc, en toute objectivité, les 5 bonnes raisons d’acheter le roadster Mazda MX-5, notre coup de cœur de 2020.

1. Un rapport prix/plaisir unique

Soyons clair et concis : pour moins de 30 000 €, je vous promets que vous ne trouverez aucune autre voiture de série qui vous propose autant de plaisir de conduite.

La position extrêmement proche du sol amplifie les sensations, si bien qu’il n’y a même pas besoin de braver les interdits pour s’amuser. Juste trouver une petite route sinueuse sur le réseau secondaire.

La boite mécanique est nickel. Le bruit du moteur n’est certes pas aussi noble qu’un 6 en ligne ou un V8 mais il est clairement très agréable. Le poids est contenu (996 kg !), la direction est plutôt incisive et le freinage mordant. Le train avant est très précis fait bien remonter dans le volant les informations de la route. Et le tout avec la possibilité de rouler les cheveux aux vents si la météo s’y prête.

Bref, on se croit dans un petit kart mais en plus cossu.

Je précise que ces sensations sont évidemment valables sur toutes les versions de la MX-5. Bien-sûr, elles sont encore plus radicales sur l’édition « 30th Anniversary » car équipée d’amortisseurs Bilstein et de freins avant Brembo.

Clairement, je n’ai encore jamais conduit une voiture qui m’a filé un si grand sourire pour un si petit prix !

2. Un design sympa

Le dessin du Mazda MX-5 est très réussi. Avec ou sans capote, les proportions compactes sont agréables (3,91 m de long, 1,74 m de large) et les lignes à la fois galbées sur l’arrière et acérées sur la face avant donnent à ce roadster juste ce qu’il faut de sportivité et de dynamisme, sans en faire trop.

Alors bien-sûr, quand on opte pour la série limitée « 30th Anniversary » et sa peinture « Racing Orange », c’est sûr, faut assumer.

Mais dans des couleurs plus sobres, le MX-5 rend une copie convaincante au sujet du style. Avec une mention spéciale à la série limitée Eunos dont le noir donne une petite touche d’élégance supplémentaire.

3. Une gamme riche et étoffée

La Mazda MX-5 se décline en décapotable mais également en version RF (Retractable Fastback, toit rétractable). Ainsi, les plus frileux ou ceux qui n’ont pas encore tout à fait confiance en les capotes souples seront comblés. En revanche, ça vous coûtera 2500€ de plus.

Au niveau des motorisations aussi, ce petit roadster sait s’adapter à vos goûts en vous laissant le choix entre un 1,5 L Skyactiv-G de 132 ch ou un 2.0 L Skyactiv-G de 184 ch. A noter que certaines séries spéciales se déclinent en un niveau de puissance intermédiaire de 160 ch.

Avec ou sans toit ? Petit ou gros moteur ? Mais le choix ne s’arrête pas là car si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous adjoindre une boite automatique. Entre nous, on vous le déconseille fortement : la boite mécanique est plus légère, très bien étagée, précise et tout à fait en rapport avec la philosophie du MX-5.

A cela s’ajoute des séries spéciales.

Certains constructeurs ont tendance à bombarder leurs gammes de séries spéciales au point qu’il devient parfois difficile de s’y retrouver (Mini, Fiat 500, …). Chez Mazda, le MX-5 compte des séries spéciales, souvent limitées en nombre d’exemplaires, et pour des événements bien spécifiques. A la fin de l’été 2020, nous avons pu prendre le volant de la MX-5 « 30th Anniversary ». Cette série spéciale, sortie en 2019 est limitée à 3000 exemplaires. Elle célèbre les 30 ans de ce roadster qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Mais était également disponible à ce moment là :

5. Un design sympa

Le dessin du Mazda MX-5 est très réussi. Avec ou sans capote, les proportions compactes sont agréables (3,91 m de long, 1,74 m de large) et les lignes à la fois galbées sur l’arrière et acérées sur la face avant donnent à ce roadster juste ce qu’il faut de sportivité et de dynamisme, sans en faire trop.

Alors bien-sûr, quand on opte pour la série limitée « 30th Anniversary » et sa peinture « Racing Orange », c’est sûr, faut assumer.

Mais dans des couleurs plus sobres, le MX-5 rend une copie convaincante au sujet du style. Avec une mention spéciale à la série limitée Eunos dont le noir donne une petite touche d’élégance supplémentaire.

6. Une communauté pour un roadster qui a la côte

Après plus de 30 ans d’existence et plus d’un million d’exemplaires vendus on aurait pu croire que le propriétaire de MX-5 serait un quidam tout à fait anonyme. C’est sans compter la communauté très vivante qui maille l’hexagone. D’ailleurs, en cherchant un peu, vous trouverez forcément un club de proprios de MX-5 non loin de chez vous.

Car la Mazda Miata (l’autre nom du MX-5) a su rester fidèle à son ADN depuis ses débuts : un roadster léger, fiable, ludique, agréable à conduire, facile d’entretien et abordable. Sa côte d’amour n’est donc jamais redescendu.

Tout comme sa côte tout court en fait : le MX-5 se revend globalement bien sur le marché de l’occasion. Certains modèles (connus) sont à éviter mais là encore la communauté des « Miata-fans » peut vous conseiller si vous envisager de revendre ou d’acheter un MX-5 sur le marché de l’occasion.

Laisser un commentaire