July 23, 2021

Premier contact avec le nouveau Peugeot 5008 PureTech 130 EAT8

Nous vous parlions récemment de notre rencontre avec le nouveau 3008 dans sa version Hybrid 4. Maintenant il est temps pour nous de prendre le volant de ce nouveau Peugeot 5008 phase 2, avec également la découverte pour moi du PureTech 130 que je n’avais encore jamais essayé.

 

Design

Visuellement, nous avons droit au même traitement apporté au 3008, nouvelle calandre sans bords. Je trouve d’ailleurs que cette grande calandre va encore mieux au 5008, certainement à son allure plus imposante.

Il faut bien avouer que ce rouge Ultimate a de la gueule, cela fait clairement ressortir les touches sombres, comme on le sait le rouge et le noir match plutôt bien. A l’arrière de la voiture, il est plus difficile de faire la différence avec la précédente phase. En revanche de près c’est un peu plus flagrant, surtout lorsque le véhicule n’est pas allumé car les feux 3D éteins sont gris/noir contrairement au modèle précédent.

En revanche cette face avant gagne en agressivité, on a quelque chose d’encore plus agressif et on se demande quelle taille va faire la calandre sur la prochaine version.

 

 

Pour fermer le chapitre du design, Peugeot propose un Black Pack. C’est une option disponible uniquement sur la plus haute finition, à savoir GT avec un déchromage complet de la voiture. Si le terme ne vous est pas familier, avec cette option, tous les éléments extérieurs chromés de la voiture passent en noir brillant ce qui peut sublimer notamment un 5008 blanc. J’aime beaucoup cette option qui permettra de se distinguer et d’avoir un 5008 un peu différent des autres à condition que tout le monde n’opte pas pour cette option (+300€).

Ambiance à bord & infotainment

A l’intérieur, pas de révolution mais des petites évolutions, à savoir le nouvel écran central qui grandit en passant à 10″ (Anciennement 8″)

Sur ce modèle je suis passé d’une finition GT le matin sur ma 3008 à une finition Allure sur ce 5008. C’est clairement moins classe que le cuir rouge et les habillages en bois mais on se sent bien dans cet intérieur. Ici nous avons des sièges mi-tissus mi-cuir très confortable, j’aime beaucoup l’habillage de la planche de bord dans la même teinte que le tissus des sièges cela donne un effet très convivial et surtout moins triste que du plastique.

 

 

La vraie force de ce nouveau 5008 est sa proposition de transporter 7 passagers, chose plutôt rare sur ce segment à ce prix. D’autant plus que sur cette phase 2 il sera possible d’enlever complètement les sièges du Rang 3 pour gagner de la place/poids. Pratique lorsque l’on veut transporter des choses volumineuses ou susceptible de salir la voiture.

Sur cette nouvelle version, à partir de la finition Allure, on a un nouvel écran de 10″ HD. Sur la finition Active il faudra se contenter de l’ancien écran de 8″ (qui reste tout à fait correct). Soyons clair, cet écran ne change pas radicalement l’utilisation de l’infodivertissement de la voiture. J’ai été un peu déçu de ce côté là, l’expérience n’a pas été changé, du fait que la dalle soit plus grande, la voiture propose par exemple d’avoir les raccourcis de la climatisation toujours disponible sur l’écran.

Je ne sais pas si j’ai loupé cette fonctionnalité, mais j’aurai apprécié de pouvoir étendre l’écran au maximum et ne pas afficher constamment sur les côté des informations pour la climatisation. Exemple concret avec Google Maps, cela aurait du sens de pouvoir donner plus de place pour afficher la carte.

 

Conduite & motorisation

Contrairement à mon essai du 3008 avec la motorisation la plus puissante, ici j’ai choisi la plus petite motorisation. Pour la simple et bonne raison que je n’avais essayé cette motorisation 3 cylindres essences qui était pour moi source de beaucoup de questionnements (un si petit moteur sur un « gros’ gabarit ça marche comment ? 130ch ça suffit ? …)

 

Avant de vous parler de mon ressenti, voici un rapide tour d’horizon des motorisations disponibles sur ce 5008 :

  • Essence
    • 1.2 PureTech 130 BVM6 et EAT8
    • Le 1.6 PureTech 180 n’est disponible qu’à partir de la finition GT
  • Diesel
    • 1.5 BlueHDI 130 en BVM6 et EAT8
    • 2.0 BlueHDI 180 en EAT8 à partir de la nouvelle finition « Roadtrip ».(Nouvelle Finition intermédiaire entre Allure et GT)

C’est donc dès les premiers tours de roue que je prends en main ce 1.2 PureTech. Comme ça, à première vue je dirais que c’est un choix étonnant de mettre un si petit moteur dans un grand SUV. Et bien après les premiers km je dois dire que ce petit bloc s’en sort très bien, cependant je pense que le fait de l’avoir essayé en boite automatique y est aussi pour quelque chose. Le « problème » très souvent avec ce genre de bloc est la plage de couple qui est assez limité. En gros avant 1700 trs/min il ne se passe pas grand chose, et évidemment ça s’essouffle assez rapidement. L’avantage de cette boite automatique double embrayage est qu’elle vous proposera toujours le rapport et le régime adapté à votre utilisation.

D’autant plus avec cette boite 8 rapports qui fait plutôt bien le job il faut le reconnaître. Pas d’à-coups, Peugeot montre qu’elle maîtrise plutôt bien cette techno après l’EAT6 qui était déjà une bonne boite auto. 

Après la vraie question est : Est-ce vraiment suffisant ? De mon avis personnel, oui pour tous les jours. En revanche si on parle de charger la voiture à fond pour les vacances avec toute la petite famille et le coffre de toit je pense que cela va être clairement juste. Je m’orienterai plus vers la même puissance mais en diesel qui bénéficie de plus de couple (300Nm pour le diesel contre 230 Nm pour le PureTech), voir pour le 2.0 BlueHDI 180 et ses 400 Nm de couple, de quoi être tranquille.

Pour conclure ce premier contact avec le nouveau 5008, Peugeot renforce sa position de leader. La marque ne réinvente pas son best-seller mais l’améliore esthétiquement parlant, le reste est un peu plus discret. Ça n’en reste pas moins une excellente solution pour les personnes qui cherchent un SUV 7 places.

 

Tarifs

Ce nouveau 5008 débute à 32.850€ en finition Active avec la motorisation PureTech 130ch  BVM 6. Côté diesel, ça commence à 35.250€ avec le BlueHDI 130ch.

Tarif du modèle essayé : 39.630€

Un grand merci à Peugeot France pour nous avoir convié à ces essais, nous espérons reprendre son volant prochainement pour vous concocter un format Roadtrip.

 

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire