August 03, 2020

Nouvelles Citroën C4 et ë-C4 – la berline qui renverse la table ?

Depuis quelques heures on en sait officiellement plus sur la nouvelle Citroën C4.

Et étonnamment, même si la dénomination du modèle reste la même, la marque aux chevrons a effectué un sacré dépoussiérage en terme de design. On vous laisse jeter un œil aux photos et n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez mais Citroën a osé et il faut le saluer.

La nouvelle Citroën C4 peut se définir comme une berline coupé surélevée.

La face avant, avec sa signature lumineuse en V incliné (donc en > <), reprend les nouveaux codes esthétiques de Citroën, préfigurés par CXPerience Concept, Ami One Concept et 19_19 Concept. Les projecteurs à double étage et les chevrons chromés s’étirent sur toute la largeur du véhicule. Les projecteurs antibrouillard à LED, associés à des inserts colorés de forme très graphique, complètent cette face avant innovante et technologique.

A l’arrière, on trouve une signature lumineuse et une découpe très géométriques, voire quelque peu complexes. C’est audacieux, mais on pense que ça ne plaira pas à tout le monde.

 

Au niveau des mensurations, la nouvelle C4 se distingue par un empattement long (2 670 mm), et des dimensions qui la place au cœur du segment des berlines compactes : 4,36 m de long, 1,80 m de large, 1,53 m de haut. La différence avec les berlines compactes se fait sur la garde au sol de 15,6 cm pour lui donner plus d’agilité. Avec une telle hauteur, est-ce toujours une berline ou un crossover ? A vous de juger.

 

L’habitacle s’annonce innovant et moderne. Innovant grâce, notamment, au Smart Pad Support : un support pour tablette intégré dans la planche de bord face au passager avant.

Moderne grâce une instrumentation de bord accessible via 2 écrans dont une tablette centrale tactile de 10 pouces à bord ultrafin.

Bien-sûr, les fauteuils avants et arrières s’annonce très agréables et seront sans doute fidèle au confort si cher à Citroën. Un confort qui sera augmenté par les suspensions à butées hydrauliques progressives qui nous avaient ravi lors de notre essai du Citroën C5 Aircross.

Le coffre affiche un volume de 380 l (pour C4 comme pour ë-C4), ce qui le place dans la moyenne du segment.

 

Au niveau des motorisations, la nouvelle ë-C4 s’appuira sur un moteur électrique de 136 ch pour 260 Nm de couple. La batterie affiche une capacité de 50 kWh ce qui autorise une autonomie de 350 km en cycle WLTP. Le 0-100 km/h se fait en 9,7 s en mode Sport. La vitesse maximale sera de 150 km/h sur la ë-C4.

Concernant les temps de charge :

–  sur une borne de recharge publique, à l’aide d’un chargeur 100 kW charge rapide80% de la charge se fait en 30 min.

–  à domicile, sur une Wall Box 32 A, la recharge de la batterie se fait en 7h30 en monophasé, voire 5 h en triphasé avec le chargeur optionnel 11 kW.

–  à domicile, la batterie se recharge en 15 h sur une prise 16 A de type Green’up™ Legrand et plus de 24 h sur une prise domestique standard.

 

Pour les motorisations thermiques c’est fromage et dessert, ou plutôt essence et diesel, grâce à la multitude de bloc disponible chez PSA.

Sous nos lattitudes seront disponibles :

  • 4 motorisations essence : PureTech 100 S&S BVM6, PureTech 130 S&S BVM6, PureTech 130 S&S EAT8, PureTech 155 S&S EAT8
  • 2 motorisations Diesel : BlueHDi 110 S&S BVM6 et BlueHDi 130 S&S EAT8.

 

Citroën n’a pas encore communiqué les tarifs de la nouvelle C4 et ë-C4. On espère évidemment que la marque aux chevrons restera fidèle à sa politique de prix permettant au plus grand nombre de rouler à bord de ce nouveau modèle. On espère également que Citroën fera le choix d’assembler sa nouvelle berline dans son usine française de La Jannais à Rennes.

Laisser un commentaire