February 23, 2024

Essai Mercedes A45 AMG 4MATIC – Une étoile filante rouge

Mercedes est une marque mythique et parle à tout le monde notamment grâce à son palmarès en course automobile qui impose le respect.

La branche AMG du constructeur à l’étoile, s’occupe de modifier les modèles « classiques » trop sages pour les transformer en véritable bête féroce.

mercedes-a45-amg

J’ai mis le pied dans cet univers à travers le GLE Coupé 450 AMG, qui est un juste milieu mais certains diront qu’il s’agit d’une contrefaçon d’AMG. J’ai donc voulu me faire ma petite idée de l’univers AMG en entrant par la « petite » porte avec l’essai de la Mercedes A45 AMG.

 

Le Saviez-tu ?

Mais pourquoi A45 ? C’est un V8 4.5 ? Non pas vraiment, en réalité c’est « 45 » pour 450 Nm de couple. Sauf que maintenant elle fait 381ch au lieu des 360ch du début ce qui fait monter son couple à 475 Nm.

Ici encore, les aficionados ont crié au scandale en découvrant la Classe A revisité par AMG avec un « simple » bloc 4 cylindres 2.0 turbo compresseur, mais ce que j’ai appris c’est que l’habit ne fait pas le moine…

 

Let’s play #mercedes #a45amg #amg #autodayfr @mercedesbenz

Une vidéo publiée par roma1n (@roma1n) le

Design

mercedes-a45-amg

Entièrement vêtu de rouge avec des petites touches de noir, il faut reconnaître que cette configuration a de la gueule et je pèse mes mots. Jantes de 19″, énorme diffuseur à l’arrière, 4 sorties d’échappement, autant d’appendices qui en disent long sur les intentions de cette petite compacte.

On peut reconnaître que la Classe A est déjà une très belle voiture, alors cette version AMG ne vient qu’embellir la princesse. Je dois avouer que ce kit carrosserie bénéficie d’un savant dosage entre sportivité et sobriété.

 

Ambiance à bord

mercedes-a45-amg

A l’intérieur, pas de doute nous sommes dans une sportive, de superbes sièges baquets Recaro en cuir avec des surpiqûres rouges vous accueillent. Je suis par contre assez déçu de l’habillage de la planche de bord avec une sorte d’autocollant qui fait penser à du carbone mais en version cheap.

Malheureusement même si l’extérieur de la Classe A a bénéficié d’un facelift l’année dernière, l’intérieur n’a pas bougé et prend un petit coup de vieux avec sur la console centrale l’ancien module d’infotainement avec environ 2500 boutons.

Malgré cela, il faut souligner qu’il a été mis à jour avec l’arrivée d’Apple CarPlay.

En dehors de cela, rien n’a vraiment bougé depuis mon premier essai de la Classe A en février 2013.

 

 

Conduite & motorisations

mercedes-a45-amg-28

 

Bon maintenant, passons au vif du sujet avec le cœur de cette A45 AMG.

Cette version bénéficie d’un bloc de 381ch dont voici les caractéristiques :

  • 4 cylindres 2.0 turbo de 381ch (26 CV) à 6000 trs/min
  • Couple de 475 Nm de 2250 à 5000 trs/min
  • Boite automatique à 7 rapports DCT
  • Poids de 1480kg

Après avoir lu les caractéristiques techniques, on se dit qu’elle cache bien son jeu et que le weekend va être très très sympathique à son volant.

 

Une fois le bouton « Start Engine » enfoncé, le sourire vient instantanément avec une montée en régime et un claquement de l’échappement. Une fois les premiers tours de roue effectués on sent que la voiture est assez nerveuse bien que l’on soit en mode « confort ». Le bruit assez rauque du 2.0 se fait assez discret, AMG a fait du super bon boulot avec une très jolie mélodie, les rapports s’enchaînent naturellement sans accoups.

Position de conduite parfaite, excellent maintien du volant vêtu de cuir et d’alcantara.

Juste à côté du levier de vitesse, un bouton permet de sélectionner un des différents mode de conduites proposés :

  • Mode confort
  • Mode Sport
  • Mode Sport +
  • Mode Race
  • Mode Individual

Comme d’habitude, ces modes ont une incidence sur différents paramètres, à savoir la direction, la réponse du moteur, les suspensions et le déclenchement plus ou moins tardif de l’ESP.

Nul besoin de vous faire un dessin, le mode confort pourrait s’appeler aussi mode « bon père de famille » c’est le mode le plus sage pour conduire normalement.

Le mode Individual permet de régler chaque item à sa convenance. (Moteur en « Sport » mais ESP en « confort ».

Et le mode Race, c’est le mode le plus débridé avec un ESP qui se déclenche très tardivement. Pendant mon essai j’étais en Sport/Sport +.

Pour plusieurs raisons mais la principale c’est pour le bruit, dès que l’on passe en mode Sport, la voiture délivre un bruit diabolique avec des claquements lorsque l’on vient titiller le haut du compte-tours à chaque changement de rapport.

Bon c’est vrai ça fait un peu kéké mais c’est mon côté « jacky » assumé.

Le vrai plaisir se cache dans les petites routes du 78, la petite bête révèle tout son caractère et on prend un pied terrible à son volant. La transmission intégrale 4Matic ajoute cette dose de sécurité qui évite de trop se faire peur parce que oui il y a 381 ch sous le capot et son volant n’est pas à donner à tout le monde.

En pleine charge, le 2.0 est fantastique et est plein presque tout le temps à partir de 2250 trs/min, on entend bien le compresseur qui grogne pour délivrer les 381ch aux 4 roues.

Chaque changement de vitesse accompagné de son crépitement est un régal, les palettes sur le volant sont accessibles, la réponse de la boite est correcte.

 

Je ne vous parlerai pas de ma consommation qui a avoisiné les 11l/100 km, mais honnêtement ce n’est pas un item que je vais critiquer, on n’achète pas cette voiture pour faire des économies de carburant.

C’est une voiture géniale, on a constamment envie de prendre son volant et ce genre de situation n’était pas loin de la réalité :

-Ma femme « Tu peux aller chercher du pain ? »

– Moi « OK avec plaisir »

– Ma femme « Mais pourquoi tu prends les clés ? c’est à 10 min à pied »

Infodivertissement

 

Ce n’est pas son fort pour être franc mais j’ai envie de dire que son infotainement COMAND fait le job, l’écran est agréable et surtout il est compatible Apple Car Play ce qui est déjà pas mal.

Après comme je le disais plus haut, il y a encore trop de boutons et hérite de l’ancienne console centrale. Des efforts seront sans aucun doute faits sur la prochaine génération.

On a aimé :

  • Son moteur incroyable
  • Cette configuration rouge et noir de toute beauté
  • Les crépitements de l’échappement en mode Sport
  • La sonorité bien retravaillée par AMG

On regrette :

  •  de la rendre au bout de quelques jours…

Modèle essayé :

Mercedes A45 AMG  : à partir de 55.150€ (hors options)

Prix de notre modèle d’essai : 71.200€

Options :

  • Pack Exclusif Performance AMG: 5000 €
  • Toit ouvrant panoramique : 1100 €
  • Pack Sport Black AMG : 825 €
  • Pack DYNAMIC PLUS AMG : 2650 €
  • Pack Technologie: 2025 €
  • Pack Innovations : 1850 €
  • Jantes alliage AMG 19″ : 1400 €
  • Échappement Performance AMG : 800 €
  • Étriers de freins rouges: 400 €

 

Concurrentes :
– Audi RS3 : 57.900 €
– BMW M2 : 61.750 €
– Ford Focus RS: 39.600 €

 

Merci à Mercedes-Benz France pour nous avoir permis d’essayer cette fantastique A45 AMG.

 

Photos

 

 

 

 

 

La Mercedes A45 AMG 2016 sur le banc
8.8

J'ai adoré <3 <3 <3. Merci Mercedes-Benz et AMG pour ce superbe jouet. Et puis si le père Noël nous lit, il n'est pas encore trop tard pour me l'amener, en plus il peut venir avec elle est rouge...

  • Motorisation10
  • Design10
  • Ambiance à Bord7
  • Comportement9.5
  • Infotainement7.5
User Rating: 2.9 ( 4 Votes )

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire