December 09, 2019

Prise en main Audi Q7 e-tron – Le courant est-il passé ?

Audi attache une grande importance à l’hybridation, bien que sa gamme soit encore très (trop ?) timide. A ce jour, si vous souhaitiez jeter votre dévolu sur un véhicule hybride chez la marque aux anneaux vous aviez le choix entre l’Audi A3 e-tron et l’Audi A3 e-tron.

Audi Q7 e-tron

Le choix restant très limité, la marque se devait de réagir, d’autant plus que la concurrence fait fort dans ce domaine : Volvo XC 90 T8, BMW X5 Hybrid, Lexus RX 450h..

La réponse est là et elle s’appelle Audi Q7 e-tron.

Audi s’est fait désirer là-dessus mais ce que l’on peut dire c’est que son arrivée s’est fait remarquer. Il s’agit du premier véhicule hybride au monde à coupler un moteur V6 TDI et un moteur électrique.

Mais cela va-t-il suffir à battre la concurrence, la réponse ci-dessous.

 

Design

Audi Q7 e-tron

Les amateurs du nouveau Q7 ne seront pas dépaysés ou très peu. Le design global de la voiture n’a subi que très peu de modifications esthétiques.

Voici les changements :

  • Nouvelle signature visuelle e-tron sur le bouclier avant
  • Aucune sortie d’échappement visible pour entretenir cette image « écolo »
  • Badges e-tron sur les ailes et sur la malle du coffre

A l’intérieur c’est encore plus discret puisque rien, absolument rien ne fait allusion au caractère green de cette voiture. La seule différence que l’on a pu noter est évidemment sur l’instrumentation qui affiche désormais le niveau de batterie en lieu et place de la température moteur auparavant.

J’avais personnellement du mal avec le look de ce nouveau Q7, j’avoue commencer à m’habituer à apprécier son design.

Ambiance à bord

Audi Q7 e-tron

Pas de fausse note, à l’intérieur on se sent bien voir très très très bien. Bon qu’on se le dise, Audi est pour moi la référence en matière de finition et à vrai dire ce Q7 e-tron ne déroge évidemment pas à la règle.

L’ambiance mêlant cuir et alcantara est facilement appréciable, le véhicule est plutôt spacieux, il offre 3 vraies places à l’arrière. Il est possible de régler la climatisation à l’arrière via un écran dédié.

Le toit ouvrant panoramique disponible sur notre modèle d’essai n’était pas de trop, c’est le genre d’option a prendre d’office sur ce genre de voiture pour illuminer l’habitacle.

J’aime beaucoup ce nouvel habitacle, il n’est pas surchargé, on s’y sent bien et tous les boutons sont facilement accessibles.

 

Conduite & motorisations

Audi Q7 e-tron

Ce modèle e-tron propose une seule et unique motorisation : Bloc V6 TDI de 258ch couplé à un moteur électrique de 94 kW.

Ces deux moteurs sont capables d’offrir la puissance de 373ch et un couple monstrueux de 700 Nm. L’autonomie en full électrique est très honorable avec un total de 56km, idéal pour les petits trajets en ville sans rejeter de C02 et en silence.

Elle boucle le 0 à 100km/h en 6,2 secondes et est capable d’atteindre 230 km/h

L’Audi Drive Select prend tout son sens sur ce modèle afin de gérer au mieux la conduite avec ces deux moteurs:

  • Mode EV : c’est le mode qui force la voiture à utiliser le moteur électrique. Si une trop grosse sollicitation se fait sentir sur la pédale de droite, la voiture repasse en mode Hybride.
  • Mode Hybride : Je pense que c’est clair pour tout le monde, c’est le mode « classique », le moteur électrique est utilisé lorsque les conditions le permettent sinon c’est le moteur thermique qui prend le relais.
  • Mode Battery Hold : Ce mode est fait pour sauvegarder la charge de vos batteries donc aucune utilisation du moteur électrique.

Par contre, il faut noter la disparition du mode capable de recharger les batteries en roulant et c’est pour moi un gros défaut sur cette voiture. Sur ce Q7 e-tron, si vos batteries sont vides, vous avez deux solutions pour les recharger :

  • Lâcher l’accélérateur le plus souvent possible et anticiper les freinages
  • Brancher la voiture à une prise de courant (Il faut compter 10h pour une recharge complète)

En revanche je vais enchaîner sur un poids positif, l’agrément de conduite. Il n’est pas rare de voir chez la concurrence que l’hybridation est souvent synonyme de downsizing et donc un passage de 6 à 4 cylindres.

C’est le cas chez Volvo par exemple avec le XC90 T8, qui propose une puissance confortable mais un agrément plus discutable. Audi a donc tout misé sur cet agrément, la firme d’Ingolstadt aurait pu coupler un moteur électrique avec un bloc 4 cylindres 2.0 TDI mais je ne suis pas sûr que le résultat aurait été le même.

 

Infodivertissement

Audi Q7 e-tron

Comme sur toutes les nouvelles Audi, on a le plaisir d’avoir entre les mains le Virtual Cockpit. Pour faire simple, c’est comme si vous aviez un iPad de 12.3″ derrière le volant. Cet écran offre une multitude d’informations et dispose d’une qualité d’image assez exceptionnelle. Son utilisation, couplé au MMI est très intuitive. Un gros pavé tactile sur la console centrale vous permettra de dessiner les lettres de votre prochaine destination. Je vous recommande regarder la vidéo en fin d’article qui aborde entre autres le Virtual Cockpit.

 

Conclusion

Malgré sa prise de poids à cause des batteries, l’Audi Q7 e-tron ne déçoit pas et devient une référence dans le segment. Sa qualité de finition, l’ambiance intérieure et sa tenue de route en font une excellente routière. L’hybridation n’est pas qu’un argument marketing, elle ne déçoit pas non plus avec une bonne autonomie en électrique ce qui lui permet de faire de « vraies » trajets dans les bouchons sans consommer un litre de gasoil.

Le combo gagnant Virtual Cockpit et MMI est bluffant de simplicité, je pense que mon fils de 16 mois arriverait à l’utiliser.

Pas de surprise donc sur cet essai avec une voiture qui me plait, extérieurement, de plus en plus.

Audi Q7 e-tron

On a aimé :

  • Les finitions encore et toujours au top chez Audi
  • L’agrément de conduite exceptionnel pour une hybride grâce à son V6 TDI
  • Un châssis ferme qui ne prend pas beaucoup de roulis
  • Comportement dynamique malgré son poids (2.4 tonnes environ)

On regrette :

  • L’absence d’un mode « recharge des batteries » en roulant
  • Le gros chèque à signer pour partir avec..

 

Modèle essayé :

Audi Q7 e-tron Ambition Luxe : 86.700€ (hors options)

Options :

  • Adaptive Air Suspension : 2490€
  • Jantes 20″ : 2300€
  • Pack Assistance Route : 2290€
  • Sièges avant Sport  :1950€
  • Feux Matrix LED : 3125€
  • Crochet d’attelage : 1650€
  • Audi pre-sense basic : 750€
  • Système de rails pour le coffre : 350€

 

Concurrentes :
– Volvo XC90 T8 : 81.000 €
– BMW X5 Hybrid : 73.000 €
– Lexus RX 450h : 72.800 €

 

Merci aux équipes d’Audi France pour nous avoir convié à l’essai du Q7 e-tron.

Dédicace à nos collègues du Garage des blogs pour leurs photos.

Vidéo

Photos

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram