December 09, 2019

Essai Fiat Tipo – LA voiture raison

 

Il y a quelques jours Fiat avait la courtoisie de nous convier à la présentation de la nouvelle Fiat Tipo.

Nous avons pu prendre le volant de cette nouvelle Fiat, sous une météo plus que maussade mais avec le sourire car la surprise fut bonne. On ne va pas vous faire languir plus longtemps, cette Tipo est, selon nous, vraiment réussie et on vous dit pourquoi en quelques lignes !

Fiat Tipo

Design

Fiat Tipo

Trois carrosseries nous ont été présentées : la version 4 portes (avec un coffre), la version 5 portes (avec un haillon) et la version SW (break).
Ces 3 versions sont agréables à regarder avec des lignes sobres et consensuelles mais pas quelconques ni fades.

Les faces avant sont identiques sur les trois carrosseries en revanche, à l’arrière, la version avec coffre possède évidemment une poupe différente.

La version 5 portes semblent être tout indiquée pour le marché français et européen mais je prédis un beau succès à la version 4 portes essentiellement grâce à son prix et son énorme volume de coffre.

 

Ambiance à bord

Fiat Tipo

Depuis la commercialisation de la Logan, beaucoup parlaient de voiture « low-cost ». Chez Autoday, nous préférons parler de « voiture raison » et cette dénomination semble être idéale pour cette nouvelle Tipo.

Disponible en 3 niveaux de finition pour la version à coffre et en 4 niveaux de finition pour les autres carrosseries, l’essentiel y est dès les entrées de gammes. Un équipement correct avec des matériaux et des finitions qui le sont également. Certes, la plupart des plastiques sont durs, mais ils ne font pas quincailles et semblent conçus pour « bien vieillir ». L’ensemble est bien ajusté, pas autant que dans une Audi évidemment mais il n’y a pas de jeu ou d’espaces suspects entre deux éléments. Un habitacle sérieux donc.

Conducteur et passagers sont bien traités. Les sièges avant offrent une position de conduite et un maintien excellents, clairement au-dessus de ce que l’on a l’habitude de trouver chez la concurrence au même prix. A l’arrière, hormis une place centrale qui, comme souvent, semble être destiné à accueillir un puni, les assises sont creusées mais trop. Idéal pour accueillir les grands gabarits, sans procurer un sentiment d’enfermement pour les enfants.

 

Conduite & motorisations

Au niveau des moteurs, on retrouve là-aussi une différence entre la version à coffre et les deux autres carrosseries.

Au menu de la version 4 portes : deux diesels  de 95 et 120 chevaux et une version essence de 95 chevaux.
Pour la 5 portes et le break, c’est l’inverse : 1 diesel de 120 chevaux et deux essence de 95 et 120 chevaux.

Nous avons pu prendre le volant de la Tipo 5 portes équipée du bloc essence T-Jet de 120 ch. Premier constat : la  motorisation est bien adaptée à la voiture. Les dépassements se font en sécurité, une impression de sécurité qui m’a d’ailleurs étonné sur les routes détrempées de Gascogne et de l’Aveyron. Un freinage sain, une inscription en courbe facile malgré un train avant un peu sous-vireur. De plus, la voiture étant légère l’agrément de conduite est très appréciable malgré des motorisations qui auraient pu paraître, sur le papier, tout juste suffisantes.

 

Infodivertissement

Fiat Tipo

Dès les niveaux de finition intermédiaire, la nouvelle Tipo propose un système multimédia simple et plutôt complet. La taille de l’écran et les fonctionnalités augmenteront en fonction du niveaux de finition choisi, mais globalement ont y trouve le triptyque essentiel : navigation, bluetooth (téléphone) et applis.

La synchro en bluetooth est simple et rapide. La navigation est assurée par Tom Tom (cartographie 3D) : une valeur sûre. Au rayon des applis, on trouve TuneIn et Deezer pour la musique en streaming. C’est tout et ça suffit. En revanche, le système manque de réactivité. J’ai parfois compter jusqu’à 6 secondes entre la pression sur l’écran et l’affichage de la fonction demandée. C’est gênant, mais pas rédhibitoire, d’autant que des modèles concurrents plus cossus ont le même problème comme par exemple la Renault Talisman.

 

Conclusion

 

Fiat Tipo

La nouvelle Tipo est une vraie bonne surprise ! Une voiture sérieusement conçue,  avec une dotation conforme aux standards actuels et avec un argument choc : son tarif ! Et c’est vrai que son prix est carrément canon. Pour dire les choses simplement, la Tipo est une berline compacte avec un tarif de citadine.

A propos du prix, on s’est amusé à comparé le tarif de la nouvelle Tipo avec la référence des voitures pas chères : la Logan.
A ma gauche, la Dacia Logan Lauréate dCi 90 : 12 750,00 €.
A ma droite, la Fiat Tipo 4 portes diesel Multijet de 95ch : 14 990,00 €.

Certes, la Fiat s’affiche 2000 € plus chère que sa concurrente mais l’italienne offre un niveau de prestations nettement supérieur. Et c’est cette association réussie entre un tarif attractif et une voiture qui n’a rien d’une « low-cost » qui me fait dire que cette nouvelle Tipo devraient rencontrer un beau succès. D’autant qu’elle débarque au moment où les Français se mettent à nouveau à acheter des voitures.

 

On a aimé :

– le tarif et le rapport prestations/prix
– les volumes de l’habitacle et du coffre
– l’agrément de conduite (sain et sécurisant)
– la simplicité de la gamme (3 carrosseries, 4 niveaux de finition, 4 moteurs, un nombre contenu d’options)

On regrette :

– l’insonorisation
– la réactivité de la tablette multimédia- l’amortissement très (voire trop) ferme

 

Modèle essayé :

Fiat Tipo 5 portes « Tipo Lounge » 1.4l essence T-Jet 120 ch : 19 990 €

 

Concurrentes :
– Renault Megane Zen Energy TCE 130 ch : 23 200 €
– Peugeot 308 Access 1.2l PureTech 82 ch : 18 800 €
– Volkswagen Golf Trendline 1.0 TSI BlueMotion 115 ch : 22 230 €

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire

Instagram