August 24, 2019

Essai de la Renault Talisman – le nouveau porte-bonheur de Renault ?

Nouveau modèle, remplaçante de la Laguna, la Talisman représente le renouveau du groupe Renault Nissan.

Ses concurrentes directes, la Skoda Superb et la Ford Mondéo, n’ont qu’à bien se tenir ! Enfin c’est ce qui parait… Je l’ai testé pour vous.

 

Elle se veut routière et familiale, je l’ai donc essayé pour un week-end prolongé de Paris jusqu’au Berry.

Ma rencontre avec elle commence par un défi : clé au fond de la poche, je l’approche discrètement. La lumière extérieure se déclenche, et les rétroviseurs se déploient : elle m’a reconnu ! Démasqué, je commence l’expérience Talisman. Ma main trouve la poignée de porte, agréable et sans serrure. A l’ouverture de la portière, je découvre les élégants seuils de portes siglés « Initiale Paris ». L’ambiance de mon essai s’annonce feutrée.

Je m’installe dans le siège conducteur : une musique se déclenche en même temps que les éléments du tableau de bord, alors que mon siège s’avance près du volant avec mes propres paramètres d’assise. La voiture s’adapte à moi, ce qui n’est pas pour me déplaire ! Mes mains sont proches du volant, l’expérience se poursuit …

 

Design

Renault Talisman

Elle séduit tout de suite avec sa signature visuelle unique et son aspect statutaire typique aux grandes berlines allemandes. Certains lui trouve un air de ressemblance avec la Jaguar XE de 3/4 arrière : à vous de juger.

Renault Talisman

Néanmoins, ce que j’ai pu constater, c’est que la Talisman fait détourner le regard de nombreuses personnes. Le capot nervuré, les projecteurs LED et son éclairage diurne embellissent vraiment la face avant, malgré le gigantesque logo Renault. Après tout, on parle là de la plus belle voiture de l’année 2015.

La signature visuelle est bien marquée à l’arrière. Les 2 fausses canules d’échappement assurent un bon équilibre visuel et esthétique.

Il semble bien que Laurens van den Acker et ses équipes de designers soient en train de redonner du sex-appeal aux Renault.

 

Flatteuse à l’extérieure, l’intérieur ne déçoit pas.

 

Ambiance à bord

20160517_092333

L’intérieur est très agréable et le mélange de matières claires inspire le luxe.

Mais en regardant dans les détails certaines matières sont de moins bonne facture. Le cerclage de l’écran tactile comprenant des boutons de commandes est très sensible aux empreintes et laisse des traces. Au rayon des reproches, on note également quelques défauts d’ajustement des plastiques et un accoudoir conducteur certes très complet mais trop étroit, donc inconfortable.

En fait, on note que globalement, la partie supérieure de l’habitacle est correctement travaillée avec quelques défauts de finition, certes, mais des matériaux de bonnes qualités. En revanche, dès que l’on baisse les yeux c’est le royaume du plastique dur. Dommage.

La sellerie cuir à l’arrière comporte un dégradé du meilleur goût, très agréable visuellement.

La version Initiale Paris se permet des options vraiment agréables : sièges électriques, massant, chauffant ou ventilés, volant chauffant, boite à gants réfrigérée, tableau de bord tactile géant, système audio Bose, on se sent bien et on se sent prêt à avaler les kilomètres.

L’ambiance lumineuse est complètement paramétrable depuis l’interface Multi-Sense qui se commande depuis l’écran tactile.

Renault Talisman

Le coffre fait partie des plus grands de sa catégorie, et c’est vrai qu’il peut contenir de nombreux sacs. L’accessibilité me semble cependant étroite pour les valises volumineuses, et il faut se contorsionner pour aller récupérer les petits objets tombés au fond.

Le détecteur d’ouverture du coffre avec le pied est très pratique (quand il veut bien fonctionner). Je regrette l’absence de la fermeture automatique.

De nombreux compartiments m’ont permis de voyager les mains et les poches libres de tout. J’ai trouvé de quoi ranger mon téléphone, mes clés mais aussi de quoi écouter de la musique ou charger mon téléphone (2 ports USB). A la liste des connectiques pratiques, s’ajoutent notamment le lecteur de carte SD et le Bluetooth.

A l’arrière, les passagers ne sont pas oubliés : système de ventilation indépendant, 2 ports USB, rangement, etc. Mieux, un bon espace aux jambes et une bonne garde au toit permettent à 2 grands adultes de voyager confortablement. Par contre, trois adultes, c’est vraiment illusoire.

 

Motorisations & conduite

Renault Talisman

J’ai essayé la 1,6 Tce de 200ch Energy, le plus puissant des blocs essence.

Couplé au dispositif 4Control, la tenue de route est excellente et procure une sensation de sécurité malgré son poids qui se fait ressentir au freinage (qui est rassurant).

Le système 4Control permet d’obtenir un véritable sentiment de sécurité dans des virages serrés. Le rayon de braquage n’est pas réduit de façon impressionnante pour autant. Le 4Control inclus un pack pneumatique de 19’’ qui ne favorise pas le confort sur des routes accidentées. Pas trop gênant pour une sportive, mais il s’agit là d’une routière.

Pendant cet essai, j’ai voulu vérifier les aides à la conduite comme le régulateur de vitesse adaptatif. Pris dans un bouchon ou trop près du véhicule de devant ? Aucun souci ! La voiture réduit la vitesse pour moi (ou freine un peu fort, ce qui est dommage). Mais ce n’est pas la seule aide proposée : l’avertissement d’angle mort, le franchissement de ligne, la vision tête haute avec le rappel des limitations de vitesses, le Coyote inclus… what else !

On peut aussi compter sur le park assist (accompagné d’une caméra et d’un détecteur de proximité).

Niveau carburant, je souligne que la version essayée propose une autonomie en sortant de la pompe de 640km bien optimiste. Avec une consommation moyenne de 8l/100km, et un réservoir d’une contenance de 45 l seulement, je pense qu’il faut compter plus sur du 500km pour de l’extra urbain. C’est selon moi, le plus gros inconvénient de ce véhicule car pas du tout en phase avec sa vocation routière.

 

Enfin, concernant l’intotainment, la Talisman reprend le système R-Link 2 que nous vous avions déjà présenté lors du Mégane GT Expérience. Personnellement, j’ai un avis très mitigé sur ce système multimédia.
Il y a beaucoup de bonnes choses : son ergonomie d’une part. On navigue facilement dans ses menus intuitifs, même en conduisant (l’accès à certains est neutralisé lorsque le véhicule n’est pas à l’arrêt). D’autre part, le menu Multi-Sense permet d’agir directement sur tous les paramètres du véhicule au niveau de son comportement routier mais aussi avec d’autres paramètres bien pensés comme par exemple les sièges massant qui se déclenchent automatiquement dans les bouchons ou sur autoroute. Malin !
En revanche, ce système manque de réactivité tant au touché qu’au chargement du menu. A la longue on en est presque à se demander où se trouve la carte-mère pour voir s’il est possible d’ajouter une barrette de RAM. J’exagère, mais pas beaucoup.

 

 

Conclusion

Ce weekend au volant de la Renault Talisman reste une expérience très positive. Les équipements proposés, son confort et son comportement routier font d’elle un nouveau challenger dans le marché des berlines européennes. Toutefois, la Talisman demeure une routière familiale généraliste et s’assume comme telle dans ses prestations et ses tarifs. Selon moi, il n’est pas convenable de la confronter aux premiums allemandes ou britanniques qui sont plus abouties, mieux finies mais aussi plus chères.

 

Ce que j’ai aimé :

  • Équipements de sécurité ;
  • Équipement de confort (tablette tactile, système audio Bose, sièges massants, chauffants et ventilés) ;
  • Système 4Control ;
  • Volume du coffre ;
  • Design et signature visuelle ;
  • Consommation raisonnable mais …

 

Ce que je regrette :

  • … réservoir trop petit (autonomie de 600km sur autoroute) ;
  • Jantes 19’’ fragiles et pas confortables ;
  • Plastique peu flatteur, présent notamment au niveau des genoux ;
  • Interface peu réactive, difficulté de paramétrage avec Androïd.

 

Modèle essayé :

Renault Talisman Initiale Paris Energy Tce 200 ch EDC
R-LINK 2 avec écran 8,7 »
Boîte de vitesse EDC7
Jantes alliage 19 » Initiale Paris Noir diamanté
Tarif : 40 300 €

Concurrentes :
– Skoda Superb 1.8 TSI 180 ch DSG L & K : 40 100 € *
– Ford Mondeo Vignale 2.0l EcoBoost 240ch : 46 950 € *
– Peugeot 508 1,6L THP 165 S&S EAT6 : 38 290 € *
– Volkswagen Passat Carat 1.4 TSI ACT BlueMotion 150 DSG 7 : 44 451 € *

* avec options pour obtenir un niveau d’équipement comparable.

 

Merci à RENAULT pour leur confiance.
Merci à Claire et Christophe pour leur aide précieuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Instagram