September 20, 2019

Essai Ford Mondeo Vignale 2.0 TDCi 210ch Powershift

Les voitures de marque américaine n’ont jamais été des références en matière de finition, je pense que personne ne me reprendra là-dessus. Ford veut prendre ce défaut à bras le corps avec l’arrivée de la finition haut de gamme Vignale.

Ford Mondeo Vignale

Sur le papier c’est sympa comme concept mais l’idéal c’est quand même de voir de près si le contrat est rempli, non ?

Design

Ford Mondeo Vignale

Cette Ford Mondeo Vignale est certainement la plus belle des Mondeo, je me rappelle encore des Mondeo dans les années 1990 -2000 qui n’était pas vraiment de mon goût. Aujourd’hui on peut dire que ce nouveau modèle n’a plus grand chose à voir avec l’ancienne et en fait ce n’est pas si mal.

Cette nouvelle Mondeo Vignale avait déjà attiré mon regard lorsque je l’avais croisé la première fois au salon de Genève 2014. Ces optiques sont très étirés, c’est assez flagrant à l’avant de la voiture où ils viennent empiéter sur l’aile avant.

Ford a eu recours a beaucoup de chrome pour accentuer le caractère luxueux de cette Mondeo Vignale avec du chrome sur les bas de caisse, sur les poignées de porte, les jantes de 19 pouces, la calandre, l’arrière de la voiture, en fait presque partout.

Donc si vous n’aimez pas le chrome vous pouvez passer votre chemin, en tout cas le challenge au niveau du design est gagné avec au premier regard, un sentiment de qualité et de premium.

Les jantes de 19 pouces en chrome sont du plus bel effet et viennent renforcer le caractère luxueux de cette Mondeo Vignale. Pour moi le challenge au niveau du design est gagné avec au premier regard, un sentiment de qualité et de premium.

 

Moteur

Mon modèle d’essai était équipée du bloc diesel le plus puissant sur la Mondeo dont voici les caractéristiques:

  • Bloc moteur de 4 cylindres en lignes à 16 soupapes bi-turbo de 2.0L qui développe 210 ch (12 CV) à 3750 tr/min
  • Couple de 450 Nm à partir de 2000 tr/min
  • 0 à 100 km/h en 7,9s
  • Vitesse max de 228 km/h

 

Ce bloc bi-turbo est très satisfaisant en terme de performance, les 210ch ne sont pas de trop avec les 1599kg de la bête. Je n’avais encore jamais essayé la boite Powershit 6 vitesses, ce fut une bonne surprise avec une boite assez réactive qui se place dans la moyenne en terme de qualité de conduite. Si je devais émettre une critique, je dirais qu’une 7eme vitesse n’aurait pas été de trop pour diminuer la consommation.

Conduite

Ford Mondeo Vignale

Les grandes routes c’est son dada, les sièges sont très confortables, ventilés, massants avec quelques programmes qui sortent du lot par rapport à des massages classiques des lombaires comme on retrouve sur beaucoup de concurrents.

Elle peut avaler les km sans broncher, je n’ai pas dit qu’elle ne peut pas faire de la ville mais avec ses 4,87m de long, les places ne seront pas faciles à trouver. Bien qu’avec l’Active Park Assist même en cas de doute vous pouvez tenter et si la voiture valide l’emplacement, il n’y a plus qu’à se laisser guider. Toujours aussi bluffant d’ailleurs, Ford a été précurseur dans de nombreuses technos, j’ai pu découvrir celle-ci lors de la sortie de la Ford Focus en 2011, elle était la seule à proposer cet équipement dans cette gamme de prix.

Je n’ai malheureusement pu tester le pare-brise chauffant, dommage à quelques jours près il avait gelé. C’est toujours le truc que j’ai voulu tester mais j’ai jamais eu de voiture sous la main à ce moment mais j’imagine le truc bien pratique le matin, il suffit d’appuyer sur un bouton et rester au chaud dans la voiture en attendant patiemment dans la voiture .

 

Ambiance à bord

Ford Mondeo Vignale

Qui dit Vignale dit finition haut de gamme, c’est en tout cas la promesse de Ford. Promesse tenue à l’intérieur les sièges en cuir blanc sont magnifiques, toute la planche de bord est en cuir noir avec des coutures blanches.

Le compteur analogique a été abandonné au profit du compteur numérique qui par la même occasion propose plus de combinaisons d’affichage.

Du coté infodivertissement on a du Sync 2, qui est bien plus évolué que le Sync 1 que j’avais pu essayer il y a un moment de cela sur la fameuse Ford Focus. Il propose d’ailleurs un mode intéressant lorsque le téléphone est appairé. Si l’on a activé la fonction « Ne pas déranger », on peut décider de rediriger l’appel sur la boite vocale automatiquement pour éviter d’être tenté de décrocher et d’être distrait. Il dispose d’un grand écran assez confortable de 8,2″, le système audio n’est pas en reste avec pas moins de 9 haut-parleurs Premium.

J’ai bien aimé le fait de pouvoir régler la climatisation sur l’écran de Sync 2 mais aussi à travers les boutons, le fait de proposer du tactile mais aussi des boutons physiques est bien surtout pour des réglages récurrents comme ceux de la climatisation.

 

Petit détail sympa de nuit, un éclairage LED envahit l’habitacle, ce dernier est personnalisable avec plusieurs coloris.

Ce que j’ai aimé :

  • La qualité des finitions
  • Sa boite Powershift
  • Son confort
  • Un équipement très complet

Ce que je regrette :

  • une motorisation peut être un poil bruyante

Prix de base du modèle hors options:  43.600 €, prix du modèle d’essai:  49.200€

 

En résumé, cette Mondeo Vignale m’a plutôt séduit, je ne m’attendais pas à un tel niveau de finition de la part de Ford. Le constructeur américain avec cette finition peut facilement rivaliser avec les concurrents germaniques ou autres. Ford équipe toujours aussi bien ces modèles surtout en matière de sécurité.(BLIS – angle mort, Driver Alert – Surveillance de la vigilance du conducteur, LKA – Aide au maintien dans la file et TSR, Active City Stop – système automatique à basse vitesse)

Merci à Ford

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram