April 22, 2019

Essai de la nouvelle Kia Sorento 2.2 CRDi 200

Essai Kia Sorento 3 (2015) - FrenchDriver.fr

AutoDay a pris en main la nouvelle Kia Sorento, équipée du moteur diesel 4 cylindres 2.2 CRDi de 200 chevaux !

Après 13 ans de carrière et 15 000 exemplaires vendus en France, la Kia Sorento se renouvelle : cette troisième génération lancée à la mi-mars marque un véritable bond en avant, avec plus de modernité, un design affirmé et un équipement particulièrement complet…

Design

Essai Kia Sorento 3 (2015) - FrenchDriver.fr

La nouvelle Sorento 3 adopte un design affirmé avec le nouveau style Kia : plus moderne et plus racé, avec cette face avant caractéristique comportant un « nez de tigre », ou « Tiger Nose » comme l’appelle la marque coréenne. Des inserts chromés sont judicieusement disposés cà et là sur la voiture, ce qui participe à une finition plus qualitative : on les retrouve notamment sur la calandre, les bas de caisse, les entourages de vitres latérales ou encore les poignées de porte.

Avec sa garde au sol de de 185 mm et une longueur de 95 mm de plus que la précédente génération, la nouvelle Sorento a une allure plus imposante, avec des lignes plus sobres à l’arrière, contrairement à la face avant où les lignes sont plus acérées. Vue de profil, cette nouvelle Sorento reste dynamique avec cette ligne de flanc creusée en bas des portières, tandis que la ligne de toit se finit à l’horizontale sur un becquet intégrant le troisième feu stop, au bénéfice de l’habitabilité.

Au niveau des possibilités de personnalisation, Kia ne propose qu’une palette limitée à 5 teintes de carrosserie : on y retrouve les classiques blanc, noir et gris, mais également un blanc nacré ainsi qu’un plus original « Bronze Impérial » nacré, le plus réussi à notre avis.

Ambiance à bord

Essai Kia Sorento 3 (2015) - FrenchDriver.fr

A bord, la qualité des finitions et des matériaux employés est très surprenante : la planche de bord est moussée, la sellerie cuir est de série dès le premier niveau de finition, et l’ergonomie globale a été bien travaillée. De nombreux rangements sont disponibles, ainsi que plusieurs très pratiques prises USB et prises 12V (allume cigare). Un écran tactile (de 7 ou 8 pouces selon la finition) regroupe l’ensemble des fonctionnalités embarquées (navigation GPS, téléphonie mains libres Bluetooth, lecteur audio, paramètres du véhicule…) tandis que les informations utiles se retrouvent à portée de vue du conducteur au centre du combiné.

Le plus marquant sur cette nouvelle Sorento reste la richesse des équipements, et cela dès le premier niveau de finition. Notre modèle d’essai, le plus haut de gamme (Ultimate), propose une quantité impressionannte d’équipements (habituellement proposés en option chez la concurrence) : citons entre autres les systèmes d’aide à la conduite (alerte de franchissement de ligne, aide au stationnement, caméra de recul et à vision 360°, reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, régulateur/limiteur de vitesse adaptatif, système de navigation à écran tactile, détecteur d’angles morts, système d’aide actif au stationnement…), la sellerie cuir, l’ouverture et démarrage sans clé, le volet de coffre motorisé intelligent, les sièges à réglage électrique chauffants et ventilés, le volant chauffant, les projecteurs Xenon, le système audio premium « Infinity »…

La nouvelle Sorento dispose également de série d’une configuration 7 places : en effet, au sein du coffre se cache une troisième rangée de sièges supplémentaires escamotables, qui seront plus adaptés à des enfants qu’à des adultes, à cause de leur accessibilité assez difficile depuis la porte arrière droite de la voiture. Le coffre, d’un volume de 605 litres, passe à 142 litres avec la troisième rangée de sièges en place, mais peut atteindre les 1 662 litres une fois les rangées 2 et 3 rabattues.

Moteur

Essai Kia Sorento 3 (2015) - FrenchDriver.fr

Sous le capot, Kia a fait le choix de ne proposer qu’une seule motorisation adaptée au marché français : un bloc diesel 2.2l CRDi turbo à injection directe développant une puissance de 200 chevaux à 3 800 tr/min, pour un couple confortable de 441 Nm à 1 750 tr/min. Deux boîtes de vitesses sont proposées : une version manuelle ainsi qu’une version automatique, toutes deux à 6 rapports. Un système de transmission intégrale semi-permanente est proposé de série sur les deux versions.

Les performances annoncées sont un 0 à 100 km/h en 9 secondes (9,6 secondes pour la version BVA), pour une vitesse maximale de 203 km/h. Le seul hic, c’est qu’au niveau des émissions de CO2, la version BVA6 rejette 177 g/km et est donc sanctionnée par un malus de 3 000 €… La version BVM6 rejette quant à elle 161 g/km, soit un malus de 2 200 €. A noter que pour les familles nombreuses auxquelles s’adresse aussi cette Sorento, pour l’achat d’un véhicule de 5 places ou plus, vous pouvez bénéficier d’une réduction du barème de 20 g/km de CO2 par enfant, à partir du 3ème enfant à charge.

Conduite

Essai Kia Sorento 3 (2015) - FrenchDriver.fr

En ville, la Sorento dispose d’une direction assistée légère et bien calibrée, ainsi que d’une boîte automatique souple et réactive : on apprécie le confort qu’elle apporte en ville, malgré des suspensions qui s’avèrent un peu fermes sur les chaussées accidentées (dos d’ânes ou nids de poule par exemple). Dans cet univers, la Sorento dispose d’un gabarit plutôt imposant, mais grâce à ses systèmes d’aide au stationnement, composés de radars avant et arrière, d’une caméra de recul ainsi que d’une vision à 360°, sans oublier un système de stationnement automatique (ou Park Assist), les manoeuvres deviennent un véritable jeu d’enfant !

En dehors des villes, la voiture est puissante et réactive grâce à ses 200 chevaux et ses 441 Nm de couple, ce qui vous permettra d’évoluer en toute sécurité sur n’importe quel type de route, grâce à de bonnes reprises. Un sélecteur de mode de conduite permet de choisir entre « Normal », « Eco » et « Sport » pour modifier les lois de passages de vitesse, et il est également possible de moduler les réglages de l’assistance de direction en fonction de votre style de conduite.

La seule limite de la voiture se révèlera sur les routes sinueuses : en effet, avec son poids élevé (1 953 kg sur notre modèle d’essai) et sa configuration surélevée, la voiture a tendance à prendre du roulis et à se montrer peu rassurante en virage, mais sans pour autant être dangereuse. En effet, le système de transmission intégrale « Dynamax » permet à tout moment de répartir intelligemment la force de traction sur chacune des quatre roues motrices.

Essai Kia Sorento 3 (2015) - FrenchDriver.fr

Mais la nouvelle Sorento sera bien plus à son aise à allure modérée, ainsi que sur les axes rapides et autoroutes, en vous assistant notamment grâce à son système de reconnaissance des panneaux routiers, son régulateur-limiteur de vitesse adaptatif, l’alerte de franchissement involontaire de ligne, ou encore son système de surveillance des angles morts.

Les concurrents ?

  • La Volvo XC60 (à partir de 35 400 €)
  • La Volkswagen Touareg (à partir de 54 370 €)
  • La Kia Sorento est accessible à partir de 43 900 € (prix du modèle essayé : 50 600 €)

Ce que j’ai aimé :

  • Design moderne et finition soignée
  • De nombreux équipements de série
  • Habitacle spacieux avec 7 places disponibles

Ce que je regrette :

  • Fermeté des suspensions
  • Poids élevé
  • Malus écologique dissuasif

La Kia Sorento revient avec une troisième génération au design et aux prestations plus modernes, qui brille grâce à son équipement de série particulièrement bien fourni. Parfaitement à l’aise sur les grands axes routiers, véritable familiale au look affirmé, cette Sorento est une alternative crédible à sa concurrence, mais souffrira surtout de la faible notoriété de la marque en Europe. Sur ce dernier point, on espère vivement que cela changera, car les dernières productions de Kia méritent le détour !

Un grand merci à Kia France pour nous avoir permis de prendre en main cette nouvelle Kia Sorento !

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram