November 22, 2019

Essai Mazda3 2.2 Skyactiv-D 150ch Dynamique

 

La Mazda3 chez le constructeur nippon est un modèle très important pour la marque, le pari osé est d’aller concurrencer la Golf, référence du segment. Pari osé ou réalité ?

Mazda3-7

 

Design

Cette nouvelle Mazda3 me fait étrangement pensé à l’Alfa Roméo Giulietta je retrouve la même silhouette. D’une manière générale, pas de faux pas pour Mazda, on retrouve le design commun à toutes les dernières Mazda (Cx-5, Mazda6 et dernièrement la Mazda2).

Mazda3-12

Moteur

 

Voici les caractéristiques techniques de ce 4 cylindres turbo diesel:

 

  • Bloc 4 cylindres 2.2 16S (8CV) avec suralimentation turbo
  • Puissance de 150 ch à 4500 trs/min
  • Couple de 380 Nm à 1800 trs/min
  • Vitesse max de 201 km/h
  • 0 à 100km/h en 9.7s
  • Consommation mixte de 5.5l/100km
  • Boite automatique à 6 rapports
  • Réservoir de 51l
  • Poids de 1330kg

Sur la Mazda3, voici les motorisations disponibles:

  • 2.0 Skyactiv-G 165ch et 125ch (essence atmosphérique )
  • 2.2 Skyactiv-D 150ch (diesel)

Mazda3-11

Conduite

Première chose qui me plait beaucoup sur cette voiture c’est le HUD (head up display). Il n’y a aujourd’hui que très peu de voiture équipé de cette petite languette qui permet d’avoir au niveau du bas du pare-brise la vitesse actuelle, la vitesse du régulateur ou encore la prochaine direction que vous fait prendre le GPS. Cela peut paraître un détail mais avec cette vision tête haute couplé au gros on est capable de ne plus quitter la route des yeux. Mon modèle d’essai était équipé d’une boite auto à 6 rapports, j’ai volontairement choisi un modèle avec BVA pour voir ce qu’elle avait dans le ventre, je commence a bien connaître ce type de boite chez les concurrents mais pas chez Mazda. Il faut dire que niveau boite manuelle, je considère leur boite comme une des meilleurs si ce n’est la meilleure, le blocage des rapports est juste parfait. Donc cette boite auto Mazda, est robotisée et non pilotée c’est une bonne chose, elle s’achète assez douce au passage des rapports et surtout intelligente. Elle ne met pas 3h à comprendre que si vous êtes à 4000tr/min il faut changer de rapports ou qu’au contraire en sous régime il faut rétrograder. Je la mettrai un poil en dessous une dsg qui est pour moi l’une des références en boite auto pour des véhicules milieu de gamme.

Sous le capot le bloc turbodiesel 2.0 de 150ch est un régal à conduire il n’est pas très bruyant et rempli de couple quand il faut. Mazda m’avait réconcilié avec les diesel sur l’ancienne Mazda 3 180ch et je retrouve un peu les même sensations.

Mazda3-16

Ambiance à Bord

Mazda3-23

A l’intérieur on retrouve l’austérité Mazda, ce n’est pas vraiment funky bien que des efforts aient été fait surtout au niveau de l’instrumentation et l’infotainment, on retrouve un compteur très sportif sur mon niveau de finition qui a des faux airs d’un compteur de McLaren. Au milieu le compte tours analogique et juste en dessous la vitesse avec un affichage numérique. L’instrumentation est vraiment belle, on peut souligner l’effort de Mazda la dessus, l’infotainment a fait aussi un bon de géant en avant avec un grand écran greffé sur la planche de bord, il se pilote grâce à un molette assez ressemblante à ce que l’on retrouve chez Audi, Mercedes ou encore BMW. La navigation est assez fluide je n’ai pas grand-chose à redire sur ce système qui reste assez efficace et claire. J’avoue avoir été déçu de la qualité des siège avec le rembourrage en mousse Ca fait très cheap et ils n’offrent pas un excellent maintient.

On aime

  • Le HUD (affichage tête haute)
  • L’apparence de l’instrumentation sportive
  • La polyvalence de ses blocs diesel

On n’aime pas

  • Des finitions perfectibles

 

Le prix de base est de 29.300€ pour cette motorisation, mon modèle d’essai est affiché à 29.800€ (peinture en option à 500€).

En résumé, cette nouvelle Mazda3 offre une alternative intéressante à la concurrence (Golf7, Peugeot 308…) elle est loin d’être mal équipée de série avec des petits plus comme le HUD ou encore ces motorisations essence atmosphériques performantes pèseront certainement sur la balance.

Merci à Mazda France pour le prêt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram