June 18, 2019

Comparatif – Essai Volkswagen Golf 7 GTI 220 DSG Vs Alfa Romeo Giulietta QV 240 TCT

 

Sur AutoDay, avec Marco on affectionne pas mal les comparatifs, après celui confrontant la Seat Leon Cupra 280 et la Renault Mégane RS Trophy 275 on avait envie de remettre le couvert. Nous avons décidé de comparer la rigueur allemande  à la fougue italienne, comprenez un comparatif opposant la Volkswagen Golf 7 GTI 220 DSG face à l’Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde 240 TCT.

Comparatif VW Golf GTI

Il s’agit de deux voitures qui vont vite et qui se ressemblent sur de nombreux points sur le papier mais il s’agit de la théorie, en pratique laquelle va sortir du lot ?

 

Design

Comparatif VW Golf GTI Giulietta QV

La Golf GTI reste fidèle à sa réputation, pas d’artifice, elle fait dans le politiquement correct avec un kit carrosserie assez discret, le commun des mortels aurait du mal à la différencier d’une Golf « classique ». Elle use tout de même de quelques badges GTI et surtout une ligne rouge traversant la calandre de part en part, les jantes de 18 pouces et la double sortie d’échappement viennent donner du dynamisme et de la sportivité à l’ensemble. A noter que ce coloris blanc lui va à ravir, si nous l’avions eu en noir je crois qu’elle se serait presque passer inaperçue.

Du côté de la Giulietta QV, la couleur fait vraiment la différence et on pourrait s’arrêter là. En voyant ce gris mat’ (Gris magnesio), on sait qu’il ne s’agit pas d’un modèle classique mais bien d’une déclinaison sportive. En dehors de cet attribut, même combat que pour la Golf GTI, rien ne fait trahir ces intentions, en dehors du gros trèfle à quatre feuille c’est presque une Giulietta sage. Il faut noter que notre version d’essai est une série limitée « Launch Edition » la dotant de beaux inserts en carbone.

Résultat : Golf Gti

Moteur

Dans cette partie, vous pouvez découvrir les caractéristiques de la Golf GTI suivi de la Giulietta QV:

  • Bloc essence Turbo + compresseur 4 cylindres de 2.0l TSI développant 220ch avec 350 Nm disponible entre 1500 et 4400 trs/min
  • Rapport Poids/Puissance : 6.5kg/ch

 

  • Bloc essence Turbo 4 cylindres de 1.7l développant 240ch avec 340 Nm à 2000 trs/min
  • Rapport Poids/Puissance 6.4kg/ch

Nul besoin de faire un commentaire, niveau performance le match est très serré. avec un très léger avantage pour la Giulietta.

Résultat : Giulietta QV

Conduite

Comparatif VW Golf GTI-13

En voyant ces deux bêtes on a envie que d’une seule chose, prendre leur volant et de les départager.

Nos deux modèles d’essai possédaient une boite automatique à double embrayage, les puristes diront que c’est une hérésie d’avoir ce type de boite sur une voiture sportive mais nous on apprécie. Sur la Golf, la position de conduite est juste parfaite, les sièges sont correct, le châssis est à l’image de la voiture très polyvalent. Les suspensions ne sont pas trop raids juste ce qu’il faut pour trouver un équilibre entre confort et sportivité. La Giulietta quant à elle possède un élément qui manque terriblement à la Golf : des modes de conduite.

dna

On voit de plus en plus sur les sportives un bouton « magique » qui permet de choisir en fonction de son humeur le tempérament de la voiture. Suivant le mode choisit la plupart du temps cela change :

  • La raideur de la direction
  • La réponse de l’accélérateur
  • La loi de passage des rapports sur une boite automatique
  • Le bruit de l’échappement
  • Le temps de réponse de l’ESP voir sa déconnection

L’alfa est équipé même sur une Giulietta du DNA (Dynamic, Natural, All Weather), ce bouton permet donc de régler son mode de conduite, sur la Giulietta QV, le mode Dynamic modifie :

  • le couple moteur
  • le comportement des freins
  • la loi de changement des rapports (avec boite TCT)
  • la réponse de l’accélérateur
  • le système de contrôle ESC
  • le différentiel autobloquant Alfa Q2 et sur le contrôle de la traction ASR

Le mode Natural est le mode classique pour conduite sur route et autoroute en privilégiant la basse consommation et le mode All Weather est fait pour les mauvaises conditions météorologiques en intervenant sur la loi de passe de rapports plus doux et surtout l’optimisation du couple moteur pour ne pas faire patiner les roues.

La Golf ne possède donc pas ce type de réglage, il est tout de même possible de retarder les passages des rapports en passant la boite en mode sport mais c’est un peu près tout. De toute manière en conduite sportive, on a privilégié la plupart du temps le passage des vitesses avec les palettes en mode séquentiel.
Pour en revenir à la Giulietta, le châssis est très efficace, un peu déçu des sièges très joli mais pas du tout de maintien, on aurait aimé des baquets plus enveloppant. En conduite soutenu si on a un petit gabarit comme le mien on glisse un peu sur les sièges.
Mais ces petits détails n’enlèvent rien au caractère sportif de ces deux voitures, encore une fois nous avons opté pour notre lieu d’essai favori, le département du 78 et ces routes sinueuses. Très bon test réalisé avec succès avec une mention spéciale pour l’échappement de la Golf qui, au passage des rapports haut dans les tours fait des bllllrrrop, jouissif !

Résultat : Golf GTI

Ambiance à bord

On choisit souvent une sportive pour son look et son moteur et rarement pour son intérieur mais c’est un élément important à prendre en compte surtout sur un comparatif.

La Giulietta est la moins bien équipée des deux, l’écran central sur le tableau de bord accuse un âge avancé avec son monochrome rouge et noir. L’infotainement n’est pas bien folichon, il fait le job avec le GPS, le DNA, Radio, musique en bluetooth mais rien de bien novateur. Je trouve de plus les finitions assez décevantes, il faut dire que la Golf en face fait un sans-faute, les finitions sont plus que correct, la sellerie écossaise bien que spéciale fait dans l’exclusif et nous rappelle l’heure des premières Golf GTI. L’ensemble infotainement du tableau de bord et de la console centrale sont pas mal bien que ce ne soit pas le dernier système que j’avais pu tester sur la Golf 7 Carat 4 Motion qui disposait d’un écran plus grand. En matière d’équipement elle est également plus complète avec le radar de proximité situé dans la calandre qui permet d’utiliser entre autre le régulateur de vitesse adaptatif ACC.

 

Résultat: Golf GTI

Pour la Golf GTI 220 DSG :

Ce que j’ai aimé :

  • Look simple mais efficace et discret (trop discret ?)
  • Boite DSG efficace
  • Polyvalence du châssis ainsi que de son moteur

Ce que je regrette :

  • Pas de modes de conduite
  • Frein à main électrique

Pour la Giulietta QV 240 TCT :

Ce que j’ai aimé :

  • Agrément de conduite très sportif
  • Bouton DNA permettant de choisir sa conduite
  • Look de cette version Starter (Gris Magnesio et éléments en carbone)

Ce que je regrette :

  • Infotainment décevant et vieillissant
  • Maintien des sièges à revoir
  • Agrément de la boite TCT bien en dessous de la DSG

 

Pour conclure ce comparatif, il est assez difficile de départager ces deux voitures mais je choisirai sans hésiter la Golf GTI qui réunit la plupart de mes critères alors que Marco a craqué pour la Giulietta QV. Il y a aussi une affaire de gout, ces deux voitures n’ont pas la même ligne, l’exclusivité de la peinture mat’ et des éléments en carbone peuvent faire pencher la balance pour la petite italienne.

Coté Tarifs ?

La Golf GTI est affiché à 35.760€ en 3 portes avec la boite DSG6. La Giulietta QV quant à elle est assez proche avec un tarif de 35.900€ pour notre version d’essai.

Merci beaucoup à Volkswagen France et Alfa Romeo France  de nous avoir fait confiance pour ce comparatif.

Vous pouvez découvrir les essais de la Volkswagen Golf GTI 220 DSG et de l’Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde 240 TCT Launch Edition.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

One Comment

Laisser un commentaire

Instagram