September 22, 2019

Essai Volkswagen Golf 7 GTI 2.0 TSI 220ch – La bourgeoise sportive

 

Cela fait 40 ans que Volkswagen a fait naitre le mythe Golf, on connait tous le succès qu’elle a rencontré, sa déclinaison GTI a été lancée en 1976. La 7éme génération n’a visuellement plus grand chose à voir avec le premier modèle si ce n’est que quelques éléments visuels pour faire ressusciter le mythe.

Volkswagen a su garder les ingrédients qui ont fait le succès de sa Golf avec cette 7e cuvée énervée ?

VW Golf 7 GTI

Design

Bien que dotée d’une robe assez (trop) sage, on peut facilement différencier cette déclinaison GTI d’une version classique. Cette version se voit greffer d’un bouclier avant spécifique avec ce légendaire liseret rouge traversant intégralement le bouclier avec une continuité dans les optiques. On retrouve le badge GTI sur la calandre en nid d’abeille, sur les cotés et à l’arrière de la voiture. La double sortie d’échappement atteste de la sportivité de ce modèle.Les nouveaux optiques avant LED + Bi-Xénons et arrières Full LED sont magnifiques et sont de série.

De série, elle est équipée de jantes 17 pouces « Brooklyn », mon modèle d’essai possédait des jantes de 18 pouces « Austin » (700€), vous pouvez opter à l’extrême pour des jantes de 19 pouces « Santiago » (1230€) mais j’ai un faible pour le modèle « Austin ».

Le design général est très maitrisé comme il est coutume avec Volkswagen, rien de « too much » uniquement le strict nécessaire, c’est très efficace et on a peu de chose à redire.

VW Golf 7 GTI

Moteur

VW Golf 7 GTI

Sous le capot, elle accueille un bloc 4 cylindres 2.0 TSI de 220ch dont voici les caractéristiques techniques :

  • Puissance de 220ch de 4500 trs/min à 6200 trs/min
  • 350 Nm de couple de 1500 à 4400 trs/min
  • Boite DSG6 (option à 1700€)
  • 0 à 100 km/h en 6,5
  • Vitesse max : 242 km/h
  • Consommation mixte de 7.5l/100km

Conduite

VW Golf 7 GTI

C’est une Golf, je ne vais pas vous faire un dessin elle est bluffante de polyvalence. La position de conduite est parfaite, pour cet essai je me suis rendu comme souvent sur des petites routes des Yvelines pleines de contraintes. Ma version était donc équipée d’une boite DSG6, je ne suis pas forcément adepte des boites automatiques sur des modèles sportifs mais il faut dire que la DSG est une des meilleurs boites sur le marché actuellement. En conduite urbaine, cette Golf GTI est plus qu’agréable, sa boite DSG y est pour beaucoup, aucun accoup c’est un vrai plaisir.

Mais je ne vais pas m’attarder sur la conduite en ville parce que son terrain de jeu reste quand même les routes extra urbaines, une courte pression vers le bas du levier de vitesse fait passer la voiture du mode « Drive » au mode « Sport ». Attention il s’agit uniquement d’un mode sport pour la boite de vitesse qui permet de modifier la loi de passage des rapports mais le plus amusant reste de passer en mode « Séquentiel ». Rien de mieux que de passer les vitesses avec les petites palettes fixées au volant, la voiture prend un autre caractère, la sonorité se fait plus vive haut dans les tours, les « plooop » de la double sortie d’échappement me collent des sourires à chaque passage de rapports. Lors d’une conduite soutenu, le châssis est très correct et arrive à gommer toutes les aspérités de la route. Je regrette juste qu’il n’existe pas un bouton magique « Sport » comme sur beaucoup de sportives qui permettrait d’accentuer ce caractère sportif. Encore un autre bemol du côté du frein à main, exit le levier mécanique et bienvenue au frein à main électrique. Sur ce type de modèle on aurait aimé utiliser occasionnellement le frein à main pour faire le foufou mais là on oublie.

Ambiance à bord

VW Golf 7 GTI

A l’intérieur on retrouve la sellerie à carreaux typique depuis la première Golf GTI, on aime ou on aime pas mais c’est la seul sellerie disponible sur ce modèle. Quelques surpiqures rouges sur le volant en cuir estampillé « GTI » ainsi que sur le levier viennent renforcer l’image sportive de la voiture, de nuit les habillages de portes sont éclairés avec une ligne rouge. Fidèle à Volkswagen, d’une manière générale tout est très sobre, de bonne facture, l’infotainment Discover  Media propose le minimum (GPS, bluetooth, Radio..) et fait partie du Pack Drive Assist I de ce modèle. Ce pack dote cette voiture du régulateur de vitesse ACC ainsi que le Front Assist.

 

 

Les concurrents ?

Alfa Romeo Giulietta QuadrifglioVerde 240ch

Nouvelle Peugeot 308 GT EAT6 205ch

Ford Focus ST 250ch

 

La Golf continue sur sa lancée de voiture « parfaite », la prise de risque est certainement contenue mais ce que j’aime sur cette Golf GTI c’est la simplicité bien faite. C’est une voiture sans compromis pour un père de famille voulant une voiture relativement confortable mais qui peut se transformer en sportive dès que l’on appuie fort sur la pédale de droite. Encore une valeur sur donc pour cette Golf 7 GTI affiché au tarif de 34.060€

 

Ce que j’ai aimé :

  • Look sage mais efficace et pas trop « tape à l’oeil »
  • Ergonomie et Finitions au top
  • Polyvalence sportive
  • Rapidité et efficacité de la boite DSG6

Ce que je regrette :

  • Pas de vrai mode « Sport »
  • Sonorité trop discrète à l’intérieur
  • Frein à main électrique

Prix de base du modèle : 34.060 €

Prix du modèle d’essai : 38.000 €

Merci à Volkswagen France de m’avoir fait confiance sur cet essai.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram