November 20, 2018

Nouveau Hyundai Tucson – nouveaux moteurs, nouvelles technos

Après 390 000 unités vendues en Europe, le nouveau Hyundai Tucson s’offre une petite « update estivale ». Cette mise à jour concerne essentiellement les moteurs et les technologies embarquées. Le design extérieur, plébiscité, évolue peu.

 

Concernant les moteurs, on trouve 2 offres en essence et 3 offres diesel, toutes optimisées pour satisfaire les nouvelles normes antipollution.

Le bloc essence de 1.6 l est disponible en 2 versions :

  • la version GDi de 132 ch avec boite de vitesse manuelle à 6 rapports et 2 roues motrices
  • la version T-GDi de 177 ch avec la nouvelle boite de vitesse DCT-7 conçue et fabriquée par Hyundai.

 

Au chapitre des moteurs diesel, on trouve :

  • le nouveau 1.6 l CRDi « Smartstream », conçu par la marque et disponible en 115 ch et 136 ch avec, de série, une boite manuelle 6 rapports et 2 roues motrices. La version 136 ch peut se voir doter de la nouvelle boite DCT-7 (+1400 €) et d’une transmission intégrale
  • le bloc de 2.0 CRDi de 185 ch couplé à une transmission intégrale (HTRAC) de série et à la nouvelle boite automatique à 8 rapports.

 

Cette motorisation est une grande première pour Hyundai car il s’agit du premier modèle de la marque proposant une hybridation légère (« mild-hybride ») avec un moteur diesel. Une batterie de 48V (associée à un démarreur, un convertisseur et un onduleur) soutient le moteur en accélération en produisant jusqu’à 12 kW (environ 16 ch) réduisant ainsi la consommation de carburant. Pendant la décélération et le freinage, l’énergie est récupérée pour recharger la batterie.

 

Les nouvelles technologies embarquées à bord du nouveau Tuscon lui permettent d’être correctement doté pour affronter la concurrence. On notera surtout l’apparition d’Apple Car Play et Android Auto sur l’écran de 7 ou 8 pouces (selon finitions). Des dispositifs de sécurité et d’aides à la conduite viennent également étoffer le catalogue comme la caméra 360°, le freinage d’urgence autonome, l’assistance active au maintien dans la voie et un régulateur de vitesse autoadaptatif.

 

Au niveau tarif, ce SUV corréen a su rester raisonnable sur son entrée et son cœur de gamme. La version essence 132 ch se positionne à 28900 € et il faudra débourser environ 35000 € pour une motorisation diesel avec boite auto 2×4.

En revanche, si vous souhaitez découvrir la version diesel avec hybridation légère, l’addition se corse pour atteindre 45 300 €.

Enfin, on salue (comme souvent chez les constructeurs asiatiques) le catalogue d’option raisonnable qui se concentre essentiellement sur une peinture métallisée à 630€ et un toit ouvrant panoramique à 990€.

 

On ne manquera pas de vous en dire plus au cours d’un essai.

 

Laisser un commentaire

Instagram