September 21, 2018

Premier Contact VW Up! GTI – Il n’y a pas que la taille qui compte..

Nous avons été convié il y a quelques semaines par Volkswagen France pour essayer la plus petite GTI du constructeur Volkswagen, comme vous l’avez deviné il s’agit de la Up! GTI.

A nous les routes en lacets sur les hauteurs de Monaco, mais est-elle vraiment digne du mythique badge à trois lettres ?

 

Design

Rien de révolutionnaire à l’horizon, on garde ce qui marche avec cette UP! phase 2 mais je dois avouer avoir été bluffé par ses attributs. Elle a une bouille à croquer, notre modèle « Rouge Tornado » est certainement le coloris qui lui va le mieux pour asseoir sa position de bombinette. Cette version GTI est efficace esthétiquement parlant, très jolies jantes de 17″, le célèbre liseret rouge sur la calandre et sur la malle arrière est évidemment présent.

Dans les proportions et l’esprit, impossible de ne pas faire le parallèle avec la Lupo GTI qui était la dernière citadine du constructeur comportant le badge GTI.

 

Motorisation

L’histoire de la GTI a commencé dans les années 70 avec la fameuse Golf GTI première du nom. A l’époque ils ont pris le moteur le plus puissant qui était capable de rentrer sous le capot. Il s’agissait d’un 1.6, 4cylindres, injection électrique de 112ch.

Sur cette Up! GTI, Volkswagen a décidé d’y implémenter le plus puissant des « petits » moteurs du moment à savoir le 3 cylindres 1.0 TSI que l’on peut retrouver sur la Polo et la Golf notamment. La puissance a peu évolué depuis la Golf MK1 GTI mais sur notre moteur il y a un turbo et cela change pas mal de choses.

Voici ses caractéristiques :

  • 1.0 TSI développant 115ch (6CV) entre 5000 et 5500 tr/min.
  • Couple de 200 Nm entre 2000 et 3500 tr/min
  • Boite méca à 6 rapports
  • Consommation mixte entre 5 et 6l/100km
  • 110g CO2/km
  • 0 à 100 km/H en 8,8s
  • Vitesse max : 196 km/h
  • Poids de 995kg

Ce moteur est le premier à être équipé d’un filtre à particule jusqu’à maintenant réservé aux véhicules diesel.

Conduite & ambiance à bord

 

On ne le dira jamais assez ce n’est pas la taille qui compte, la puissance peut prêter à sourire pour une voiture possédant le badge GTI mais je peux vous assurer qu’elle déménage ! Du haut de son poids plume, son usage n’est pas limité à la ville, loin de là. Dans le cadre de cet essai, nous avons pu l’emmener en dehors de la ville et qui plus est dans les montagnes. C’est le genre de route qui permettent de malmener la mécanique et voir justement les capacités du véhicules (accélérations, tenue de route, freinage…). C’est donc en empruntant les superbes virages en lacet dans les hauteurs de Monaco (La Turbie) qu’on a pu voir que cette Up GTI a beaucoup à donner. Pour commencer, son moteur bien que molasson en dessous des 2000 trs/min (comportement classique des 3 cylindres), lorsque son turbo se déclenche, la cavalerie débarque et toute la puissance se fait sans problèmes aux roues avants. Sonorité sympa (on aime le son rageur du 3 cylindres en pleine charge) à l’intérieur légèrement amplifié mais cela reste assez naturel comparé à un son complètement numérique. La voiture est un vrai petit kart, elle n’a pas peur des virages et les enchainent avec une certaine aisance. Dommage que le freinage n’ait pas un gros mordant mais il se révèle néanmoins endurant.

A l’intérieur, il n’y a aucun doute à avoir, nous sommes bien dans une GTI, volant à trois branches en cuir, surpiqures rouge, badge GTI et surtout les mythiques sièges à carreaux que l’on avait sur la toute première Golf GTI.

La planche de bord « Pixels red » apportent une petite touche sportive avec un éclairage rouge de nuit sur les habillages de porte.

Les fauteuils ne possèdent pas un maintient exceptionnel mais pour l’utilisation de la voiture cela reste très correct.

Infodivertissement & techno

Côté techno, cette voiture est clairement destinée à un public jeune. Pas d’écran d’infotainement intégré à la voiture, il suffira de brancher votre iPhone ou Android Phone pour afficher le GPS ou encore des informations concernant la voiture. Plutôt futé et en passant par ce concept on gagne une place folle.

La voiture dispose cependant d’un petit écran permettant d’afficher des raccourcis vers les menus qui seront affichés sur le téléphone comme la radio ou encore la partie « Média ».

 

Conclusion

Cette Up! GTI est bien digne de porter le prestigieux badge, son design résulte d’un parfait équilibre entre sportivité et sobriété : jantes 17″, bandes noires sur les ailes, pare-choc, toit noir. J’aime beaucoup les contrastes noir/rouge sur notre modèle, son moteur de 115ch est bien volontaire avec la sonorité si caractéristique des 3 cylindres. Je n’aurai jamais cru dire un jour que je pourrai prendre du plaisir à conduire une voiture si peu puissante pour une sportive mais avec son faible poids, les relances sont nerveuses et elle dispose d’une tenue de route parfaitement correcte même en conduite dynamique.

La concurrente direct la Twingo GT devra avoir de solide atout pour la détrôner, d’autant plus que leur tarif est quasiment identique. (16.790€ pour la Up et 17.400€ pour la Twingo).

 

Merci à Volkswagen France pour cet essai.

 

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram