December 11, 2017

Essai Mercedes GLC 43 AMG – Un SUV pour papa pressé

On continue les essais des SUV Mercedes, après le monstrueux GLE Coupé 450 AMG, c’est au tour du « petit » GLC 43 AMG. Mérite-il les 3 lettres mythiques sur la malle arrière ? La réponse se trouve dans cet article.

Mercedes a eu l’excellente idée il y a quelques années de proposer une gamme à mi-chemin entre une finition sport « AMG » et une « vraie » AMG nommée « 43 AMG ». De cette union, sont venu au monde de nombreuses déclinaisons :

  • C 43 AMG
  • E 43 AMG
  • GLC 43 AMG
  • GLC Coupé 43 AMG
  • GLE 43 AMG
  • GLE Coupé 43 AMG
  • SLC 43 AMG

 

Je trouve l’idée particulièrement intéressante, Audi avait été précurseur sur la finition Sline permettant d’avoir un kit carrosserie « sportif » tout en ayant la possibilité de choisir une motorisation « classique ».

Ici on a évidemment le kit carrosserie sportif comme une finition AMG sauf que l’on a un moteur capable de vous faire sourire à chaque sollicitation de la pédale de droite.

 

Design

Pour être honnête, j’avais initialement demandé une version coupé du GLC qui n’était pas disponible dans cette motorisation. Je me suis donc rabattu sur le GLC classique qui est déjà très bien mais esthétiquement je préfère sa déclinaison coupé qui fait beaucoup parler.

Le GLC est une très belle voiture, ma version doté d’un bleu brillant métallisé m’a immédiatement conquis ainsi que les nombreux automobilistes que je croisais.

Chaussé en 21 pouces, amateur de grandes roues me voilà plus que ravi de cette magnifique config. LE plus impressionnant sur cette voiture et si les dernières Mercedes d’une manière générale c’est cette énooooorme calandre doté d’un logo assez massif accompagné de ces centaines d’étoiles chromés parsemant la calandre. Oui on peut le dire ça a de la gueule !

Moteur

Sous le capot on retrouve globalement le même bloc sur toutes les « 43 AMG », un V6 3.0 biturbo ici développant 367ch (et qui peut faire plus de 400ch sur les plus gros modèles comme la classe E 43 AMG).

Voici quelques chiffres :

  • V6 essence biturbo 3.0 de 367 ch (25CV)
  • Couple de 520 Nm de 2500 à 4500 trs/min
  • Transmission intégrale 4MATIC
  • Boite de vitesse automatique à double embrayage avec 9 rapports
  • Conso moyenne mixte : 11l/100 km
  • Poids de 1770 kg

Inutile de dire que les V6 essence se font de plus en plus rare alors on profite. Pour profiter de ce moteur et de ses capacités, il faut enclencher le mode Sport. A partir de ce moment c’est que du plaisir, la sonorité mélodieuse du V6 est très agréable, les passages de rapports avec les palettes se font accompagner d’un cri rauque de l’échappement en n’oubliant pas de se cramponner au volant.

 

Ambiance à bord

A l’intérieur, nous sommes bien dans une allemande il n’y a plus aucun doute à avoir. Du cuir un peu partout dans l’habitacle ajusté à la perfection, du plastique piano qui n’a pas l’air trop fragile mais aussi et surtout des surpiqûres rouges pour rappeler que l’on est dans une AMG quand même.

Le toit panoramique illumine cet intérieur qui sans ça serait assez sombre à cause du ciel de toit noir.

D’énormes efforts ont été fait concernant les boutons de la planche de bord et ça fait vraiment plaisir. On retrouve ses petits, tout tombe sous la main et surtout on peut facilement changer le mode de conduite avec la molette « Drive Select ».

 

Conduite

Le démarrage à froid est jouissif avec ce type de motorisation, on a l’impression d’entendre un lion mal réveillé de bon matin. Inutile de préciser que le mode Sport est le mode qui révèle le plus son potentiel, comme je vous le disais plus haut, la sonorité du V6 n’est vraiment pas vilaine, si on passe les vitesses assez haut dans les tours on pourra même prétendre à faire claquer les pots. C’est toujours impressionnant avec ce genre de voiture le moment où l’on fait « kickdown » c’est un peu la magie des boites automatiques, on appui et on savoure.

 

Malgré les 1770 kg de la bête, on ne sent vraiment aucun problème de poids dans la conduite. A vrai dire on sait que c’est lourd quand on voit l’indicateur de la jauge de carburant qui baisse à vue d’œil.

Oui ça consomme mais honnêtement quand on a 85k€ à mettre dans une voiture je ne pense pas que ce soit réellement un problème.

Le réel problème avec ce genre de voiture c’est qu’on a tendance à toujours vouloir entendre le grognement de ce V6 et donc rouler peut-être un peu plus vite donc avoir un permis avec des points, plein.

Big up à l’affichage tête haute sur mon modèle qui m’a beaucoup aidé à ne pas perdre ces fameux points.

Infodivertissement et techno

C’est peut-être l’item qui ne m’a pas vraiment convaincu, attention « COMAND » fait plutôt bien le job mais pas de fonctionnalités qui sortent du lot.

Je suis toujours un peu perdu lorsque je veux naviguer, ne sachant pas si je dois utiliser la molette ou la zone tactile ou les deux.

Par contre j’ai énormément apprécié la caméra 360° qui permet d’avoir des yeux un peu partout et donc éviter les mauvaises surprises bien qu’il faille redoubler de vigilance pour surveiller que les trottoirs ne sautent pas sur les jantes lors des manœuvres.

 

Conclusion

Ce GLC m’a séduit, j’apprécie beaucoup l’initiative de Mercedes de proposer des modèles à mi-chemin entre la sagesse d’une GLC 250 et la radicalité d’une GLC 63 AMG et ses 510ch

Un grand merci à Mercedes-Benz France pour nous avoir fait confiance sur cet essai.

On aime :

  • L’agrément diabolique du V6 biturbo et sa sonorité
  • L’existence et la richesse de la gamme « 43 AMG »

On aime pas :

  • Une gamme « 43 AMG » diesel ?

Modèle essayé
Mercedes GLC 43 AMG : 84.850 € (66.150 € hors options)

Options :

  • Pack d’assistance à la conduite Plus 2 050,00 €
  • Siège conducteur et passager à réglages électriques avec fonction Mémoire (x3)
    incluant la colonne de direction et les rétroviseurs extérieurs 1 350,00 €
  • Caméra 360° : 4 caméras digitales (avant, arrière et cotés) 750,00 €
  • Pack Technologie 2 750,00 €
  • Toit ouvrant panoramique électrique en verre 1 750,00 €
  • Affichage tête haute 1 200,00 €
  • Climatisation automatique confort THERMOTRONIC 3 zones 750,00 €
  • Assistant feux de route Plus 150,00 €
  • Intelligent Light System (ILS) à LED 700,00 €
  • Jantes AMG 21 » design 5 branches doubles 1 950,00 €
  • Système de sonorisation 3D-Surround Burmester® : 13 haut-parleurs, 590
    watts, technologie Frontbass, fonction 3D-Surround et Dolby Digital 5.1/DTS 1 000,00 €
  • Changeur 6 DVD pour COMAND Online 350,00 €
  • Marchepieds en acier inoxydable avec picots en caoutchouc 600,00 €
  • Bleu brillant métallisé 1 050,00 €
  • Cuir noir 2 300,00 €
Le Mercedes GLC 43 AMG sur le banc

Équilibre parfait trouvé entre la sagesse et la radicalité, Bravo Mercedes !

  • Design
  • Ambiance à Bord
  • Infotainement
  • Motorisation
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram