October 20, 2017

Premier contact Nouvelle Seat Ibiza – Mini Leon Maxi Plaisir

Nous avons été convié le mois dernier par Seat pour les essais internationaux de la nouvelle Seat Ibiza à Barcelone.

La Seat Ibiza est certainement ce qu’est la Polo à Volkswagen, tout le monde connait ce modèle qui a su traverser les décennies en se renouvelant sans cesse.

5.4 millions d’unités vendues plus tard, nous voilà avec cette 5eme génération, Seat propose un nouveau modèle qui ne ressemble à aucun autre mais cela va t’il suffir pour en faire une success story ?

 

Une nouvelle ligne à tomber

Si je vous dis que c’est la lauréate du prix de design « RedDot Award Product Design 2017 » cela suffit non ?

La Seat Ibiza a été ma toute première Seat que j’ai pu essayer sur AutoDay. Cela remonte à trois ans avec la Ibiza 1.6 TDI en finition Style. Pas franchement un énorme coup de coeur au niveau du design là où la concurrence faisait plus original.

Je dois dire que la nouvelle Ibiza fait fort, très fort esthétiquement parlant, déjà en ce qui concerne la face avant on retrouve une mini Seat Leon avec son superbe regard aidé par ces feux full LED lui donnant une vrai identité visuelle chose qui pêchait dans la génération précédente.

Je la trouvais déjà pas vilaine en photo mais je vous avoue quand j’ai croisé son regard en vrai pour la première fois et en livrée rouge Desire, wahoo.

Son capot nervuré lui donne une allure très sportive avec beaucoup de caractère.

L’arrière est doté d’une double sortie d’échappement ou plutôt des enjoliveurs d’échappement, bien qu’elles soient complètement fausses cela lui donne un peu plus de testostérone.

Il est bon de préciser que j’avais entre les mains la version FR qui est la finition « sportive » de la gamme. Cette nouvelle génération prend beaucoup de maturité et donne un gros coup de vieux à la précédente génération.

Cette nouvelle Ibiza sera proposée dans 4 finitions :

  • Reference : A partir de 13.860€ en 1.0 75ch
  • Style : A partir de 15.565€ en 1.0 75ch, 16.585€ en 1.0 EcoTSI 95ch et 17.335€ en 1.0 EcoTSI 115ch
  • Xcellence : A partir de 18.550€ en 1.0 EcoTSI 95ch et 19.300€ en 1.0 EcoTSI 115ch
  • FR : A partir de 21.020€ en 1.0 EcoTSI 115ch

Elle a tout d’une grande

Grace à cette nouvelle plateforme MQB A0, cette Ibiza n’a plus les mêmes mensurations et grandit légèrement par rapport à l’ancien modèle. Celui lui permet de gagner en espace dans l’habitacle mais également dans le coffre faisant passer son volume à 355 litres Vs 290 litres pour l’Ibiza 4.

Concentrons nous plus sur l’intérieur, encore une fois, rien à voir avec ce que j’ai pu voir dans le passé avec une planche de bord beaucoup trop dépouillée et pas franchement accueillante (photo ci-dessous).

Ici on a une magnifique planche de bord avec au passage un très bel écran tactile Black Panel de 8 pouces qui offre une excellente visibilité et d’une réactivité très appréciable contrairement à ce que j’avais pu tester auparavant sur l’ancien système (sur les Leon notamment). Il est évidemment compatible avec les standards du moment comme Apple CarPlay, Android Auto ou encore Mirror Link. Il est possible de recharger son mobile par induction en le glissant dans le rangement situé devant le levier de vitesse.

Seat n’a pas fait l’impasse sur la sonorisation avec un système Beats dotés de 7 HP avec un ampli à 8 canaux de 300W.

Sous le capot ça donne quoi ?

Côté motorisations, Seat propose 3 blocs essence et un diesel :

  • 1.0 MPI 65 / 75 ch BVM 5: il s’agit d’un bloc 3 cylindres atmosphérique doté de 95 Nm de couple, c’est le plus petit moteur sur cette Ibiza. Avec sa faible puissance et dépourvu de turbo sur une si petite cylindrée, son utilisation sera limitée pour moi à de la ville.
  • 1.0 EcoTSI 95ch BVM 5: Je pense qu’il s’agit du premier moteur « intéressant » sur cette nouvelle génération et sans aucun doute plus polyvalent que le MPI 75ch.
  • 1.0 EcoTSI 115ch BVM 6: Même bloc 4 cylindres turbocompressé avec intercooler et injections directe mais avec cette fois-ci 115ch et un 6ème rapport qui peut se révéler très intéressant pour économiser la conso sur les voies rapides.
  • 1.5 TSI EVO 150ch BVM 6: C’est le nouveau bloc 4 cylindres du groupe VW, c’est aussi et surtout celui qui était sous le capot de mon Ibiza FR. C’est le moteur le plus puissant sur cette nouvelle Ibiza en attendant un modèle Cupra (même si Seat a confié qu’il n’y aura pas de modèle Cupra…)
  • 1.6 TDI 80 /95 et 115ch : Il n’y aura qu’un seul bloc diesel avec 3 puissances au choix.

Fausse routière ou vraie citadine ?

Bien que j’avais eu l’occasion de faire de la route avec l’ancienne génération on sentait bien que ce n’était pas son dada et se révélait beaucoup plus à l’aise en ville.

L’ibiza 5 est un chouia plus large ce qui lui donne une meilleure assise sur la route en théorie, j’ai volontairement choisi une version FR doté du plus gros moteur pour voir ce qu’elle valait en dehors de la ville.

Le Roadbook nous fait sortir du tumulte de Barcelone au profit des petites routes sinueuses, cette finition FR est équipé en série du Seat Drive Profile permettant de choisir au gré de ses humeurs le mode de conduite souhaité. Je passe du mode Eco au mode Sport. La direction se durcit, se fait plus précise et la pédale de droite se fait plus réactive, les rapports s’enchainent, il sonne vraiment bien ce nouveau bloc 1.5 TSI EVO et surtout quelle générosité. Il se veut nerveux, les accélérations en sortie de péage se font en un éclair accompagné d’un sourire, c’est à ce moment que l’on peut évaluer la différence entre un mode Eco qui bride volontairement la réaction du moteur au profit de la consommation versus le mode Sport qui lui donne tout ce qu’il peut pour vous donner un maximum de plaisir au volant.

 

Le châssis est vraiment étonnant, à ma grande surprise j’ai pu attaquer de manière assez soutenu dans des virages serrés sans sentir de limite. Les quatres roues de 18 pouces sont véritablement clouées au sol. Il faut noter que cette version FR est équipée d’une barre anti-roulis et d’une suspension Sport et d’une garde au sol réduite de 15mm ce qui peut expliquer cette efficacité

Bon ok on est pas dans un modèle Cupra et pourtant elle fait très bien le job et nous sommes loin d’une finition FR qui se limite au look, bien joué Seat.

La consommation de 7.3l/100km est plus que raisonnable étant donné que nous n’avons pas eu le pied léger durant cet essai.

Je retrouve un peu les sensations de conduite de la Seat Leon, j’ai vraiment l’impression de conduire une Leon mais au format de poche.

De plus, son équipement a de quoi faire pâlir la concurrence avec de série :

  • Front Assist
  • Régulateur de vitesse adaptatif  (ACC)
  • Démarrage sans clés
  • Aide au stationnement avant et arrières avec caméra
  • Ecran tactile de 8 pouces

Conclusion de ce premier contact

Seat réalise pour moi un sans faute avec cette nouvelle Ibiza qui est plus belle que jamais dans cette finition FR et diablement efficace en 1.5 TSI EVO. Esthétiquement parlant rien à redire, technologiquement rien à redire non plus, on a entre les mains une vrai routière capable d’avaler les km sans problème là où l’ancienne version montrait ses limites. Le fait d’avoir augmenter légèrement sa taille lui permet de gagner en confort et d’élargir sa cible. Si je devais chipoter je dirais que l’écran de l’ordinateur de bord monochrome fait un peu « cheap » avec tout l’équipement technologique à côté de ça.

Encore une fois bravo à Seat j’ai été réellement conquis par ce nouveau modèle, j’ai hâte de pouvoir essayer un peu plus longuement cette voiture pour essayer quand même de lui trouver des défauts.

Merci à Seat France pour nous avoir convié à ces essais.

On aime
– le design agressif et sportif de la version FR
– nouveau bloc 1.5 TSI EVO volontaire et peu gourmand
– nouvelle planche de bord

On n’aime pas
– Pas de version Cupra

Modèle d’essai

Ibiza FR 1.5 TSI EVO 150ch

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram