October 14, 2019

Essai Jaguar F-Type SVR – Missile à 4 roues

Depuis que j’ai monté le blog AutoDay en 2012, il y a des essais que l’on peut facilement booker et d’autres où on n’ose même pas s’imaginer de faire juste une demande d’essai. Jaguar fait partie de ces marques qui me faisait rêver gamin avec la fameuse XJ 220 qui trônait fièrement dans ma vitrine. Bien qu’au fil des années cette marque donnait l’impression d’être destiné à la cible 50-70 ans, mais ça c’était avant que Jaguar fasse une mini révolution avec la F-Type.

Véritable provocation à Porsche et à son icone 911, la marque anglaise a pu montrer à travers ce modèle qu’elle est capable de nous sortir du chapeau une pépite et quelle pépite wahou.

Tout à commencer au mois d’août 2014, Pirelli m’avait convié au CERAM pour mettre à l’épreuves leurs pneumatiques PZero à travers quelques modèles dont une Jaguar F-Type R.

Inutile de vous préciser que j’ai pris énormément de plaisir à son volant surtout sur le circuit routier mais évidemment il y avait un sentiment d’inachevé, manque de temps ou tout simplement gourmandise de rester à son volant je ne sais pas.

Quoi qu’il en soit, quelques années se sont écoulées mais ma passion pour cette voiture n’a jamais disparu et bien au contraire puisque Jaguar voulait une version encore plus radicale que la R et décida de proposer la version radicale à travers leur département SVO (Special Vehicle Operation) : F-Type SVR

BOUUUUUUUUUUUMMMMMM…

Bon pas de révolution à l’horizon mais très belle évolution tout de même par rapport à la version R que j’avais pu prendre en main au CERAM.

 

Design

Esthétiquement elle dégage une aura de dingue. Avec ce coloris « FireSand » ou plus communément « Orange », vous ne passerez pas inaperçu mais de toute manière même en noir vous vous ferez remarquer.

Mon modèle d’essai avait une liste d’options grande comme le bras, je disposais notamment d’un pack Carbone avec la lame avant, l’aileron, les ouïes d’aération, les coques de rétroviseurs ainsi que les rappel « Jaguar » sur chaque aile en carbone pour renforcer son caractère ultra sportif.

Cette version SVR se démarque par un aileron fixe permettant d’améliorer l’appui sur les roues arrières d’autant plus qu’il est motorisé et se déploie automatiquement dès que l’on enclenche le mode Sport.

C’est une voiture magnifique, difficile de ne pas se retourner lorsque l’on en croise une sur la route.

Ambiance à bord

L’intérieur mêle avec classe le luxe et la sportivité avec cuir et alcantara.

Pour monter à l’intérieur il faut déjà se contorsionner légèrement mais une fois que l’on est installé dans ses superbes sièges baquets « capitonnés » on n’en bouge plus. Les finitions sont bonnes dans l’ensemble mais pour une voiture à presque 140.000€ il y a quelques éléments qui vieillissent mal comme les boutons pour lever les vitres.

 

Conduite & motorisations

 

  • V8 5.0 avec compresseur développant 575ch (49CV) à 6500 tr/min
  • Couple de 700 Nm de 3500 à 5000 tr/min
  • Boite automatique à double embrayage à 8 rapports
  • Poids : 1705 kg
  • 0 à 100km/h en 3.7s (Vitesse max: 322 km/h)
  • Conso mixte de 15l/100km

Après avoir revue les quelques différences esthétiques que séparent la version R de la SVR, maintenant on va aborder la phase immergée de l’iceberg avec tout ce que l’on ne voit pas.

  • 25ch de plus
  • 40 kg de moins (notamment grâce aux freins carbone/céramique, ligne titane, utilisation de carbone…)

 

Pression sur la pédale de frein, bref appui sur le bouton Start et là on réveille le diable dans un rugissement se terminant par un claquement de pot. Un bruit rauque envahit l’habitacle pour le plus grand plaisir de mes oreilles.

Cold Start. #ftype #ftypesvr #jaguar #svr #autodayfr

Une publication partagée par roma1n (@roma1n) le


Les sièges sont tout bonnement géniaux, déjà ils sont magnifiques mais surtout ils offrent un excellent maintien et confortables. Je m’attendais avec cette version SVR à une version extrême très sportives mais du coup pas vraiment confortable. Et bien non, à ma grande surprise, j’étais au volant d’une voiture qui fait 575ch mais qui est confortable, capable d’avaler les km et de « cruiser » tranquillement sur autoroute. Bon évidemment je ne vais pas vous dire que c’est la routière par excellence car son V8 à un appétit de Lion mais avec son coffre de 315l (un peu plus grand que le coffre d’une Renault Clio) vous allez pouvoir partir en weekend à l’aise.

Son moteur est absolument fabuleux, à chaque accélération il ne demande qu’à accélérer encore plus fort, c’est un véritable pousse au crime cette voiture. Le 0 à 100 km/h est bouclé en 3.7s, on arrive vite à des vitesses répréhensibles par la loi.

Ce que j’adore le plus sur cette voiture est probablement son bruit, le V8 présent sur la R et SVR est mélodieux et plus on monte dans les tours et plus il rugit.

Le bouton permettant de libérer l’échappement a été pour ma part toujours activé durant mon essai et la radio toujours éteinte. Je ne pourrais donc pas vous parler de son sound system mais à vrai dire on s’en fiche un peu sur ce genre de voiture non ?

La transmission intégrale est bluffante et je pense que c’est la meilleure chose que Jaguar ait pu faire sur cette SVR. Elle dispose d’un comportement très sain, on peut lui mettre pied dedans elle reste pratiquement sage. On ne retrouve pas avec une voiture incontrôlable où le train arrière veut dire coucou au train avant après chaque sortie de virage.

Côté freinage on a le top du top avec (en option) le pack carbone/céramique qui donne un énorme mordant et surtout une excellente endurance. Cette option s’adresse surtout aux fans de circuit sinon les freins acier font très bien le job. Il faut noter que le pack va fortement alléger votre portefeuille puisqu’il vous en coûtera 9965€.

C’est donc pour moi une voiture très accessible en terme de conduite, elle ne sera évidemment pas à mettre entre toute les mains puisqu’elle fait quand même 575 ch.

Elle dispose de plusieurs modes de conduite permettant d’adapter son tempérament à ses envies.

J’ai vraiment découvert une nouvelle voiture, certes plus aseptisée que la version R mais par la force des choses plus faciles à prendre en main et surtout plus rassurante surtout sur chaussée mouillée.

 

On aime

  • La sonorité diabolique et inimitable du V8 couplée à l’échappement titane
  • Générosité du V8
  • Polyvalence inattendue
  • La plus belle GT à moteur avant

On n’aime pas

  • Quelques finitions discutables
  • Infotainement pas vraiment convaincant

La concurrence ?

  • Porsche 911 Turbo S (580ch): 205.000€
  • Audi R8 (540ch) : 169.600€
  • Mercedes AMG GTs (510ch) : 140.000€

Modèle essayé :
Jaguar F-Type SVR : 167.460€ (139.500€ hors options)

Options

  • InControl Apps – Nécessite système de navigation 418.00 €
  • InControl Secure 653.00 €
  • Climatisation automatique bi-zone 388.00 €
  • Sièges chauffants 439.00 €
  • Volant ‘SVR’ en Suédine et palettes Argent – Non Chauffant 816.00 €
  • Pack Confort Coupé (Tapis de sol, mode Valet, système d’entrée sans clé et commande électrique du coffre) 949.00 €
  • Pack Extérieur Fibre de Carbone – Coupé (Ouies d’aération des ailes et de capot, rétroviseurs, diffuseur arrière, lame avant et appendices aérodynamiques avant en fibre de carbone) 6 171.00 €
  • Pack Freins Carbone / Céramique SVR – Etriers jaunes et jantes Maelstrom forgées 20″ 9 965.00 €
  • Pack Technologie (régulateur de vitesse, Bluetooth, système audio Meridian 380W et système de navigation sur carte SD) 4 590.00 €
  • Peinture métallisée (bon de commande) 0.00 €
  • Système de surveillance des angles morts et avertisseur de trafic en manœuvre (nécessite l’aide au stationnement arrière et les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement à inversion jour/nuit automatique) 775.00 €
  • Toit panoramique 1 173.00 €
  • Phares avant adaptatifs et feux de manœuvre 592.00 €
  • Rétroviseurs extérieurs escamotables électriquement et éclairage de bas de porte et fonction inversion Jour/nuit automatique avec mémoire 235.00 €
  • Console centrale – Fibre de Carbone badgé ‘SVR’ 796.00 €

 

Un immense merci à Jaguar France pour nous avoir confié les clés de cette bête féroce.

Photos

La Jaguar F-Type SVR sur le banc
8.9

Jaguar vient contrarier son concurrent allemand Porsche et son mythe 911. C'est pour moi la meilleure GT à moteur avant du marché, elle possède des atouts indéniables tel que son look exclusif ainsi que le tempérament de son V8 absolument fabuleux qui régalera vos oreilles à condition de ne pas les avoir collées à l'échappement. Jaguar rajeunit son image avec cette F-Type et ça fait du bien..

  • Motorisation9.5
  • Design10
  • Ambiance à bord9
  • Infotainement6
  • Sonorité10
User Rating: 4.6 ( 1 Votes )

Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr

Laisser un commentaire

Instagram