June 18, 2019

Salon de Genève 2017 – Alfa Roméo Stelvio et Giulia

C’est parti pour l’édition 2017 du Salon de l’automobile de Genève !

Vous y serez ? Non ? Séchez donc ces petites larmes, Autoday vous permettra de vivre les points forts de ce salon sans avoir à rejoindre le pays du gruyère … et des banques.

Des articles courts (mais oui, vous pourrez même nous lire sur votre smartphone, dans les transports ou quand vous allez au … enfin où vous voulez quoi), sans parti pris et avec la substantifique moelle de ces 10 jours de salon, le tout sans piétiner.

On commence par le stand Alfa Roméo qui a une belle actu en ce moment.

 

Stelvio : le tout premier SUV de la Marque italienne

La star incontestée du stand est évidemment le Stelvio, le tout premier SUV de la marque italienne. Nous n’avons pas encore eu ce bel engin à l’essai, mais sa ligne nous a déjà beaucoup plu.
Le visiteur peut découvrir la version « First Edition », commercialisée avec succès en janvier dernier et équipée du 2.0 turbo essence de 280 ch.

Deux autres versions sont également dévoilées au public :

  • l’une équipée d’un moteur 2.2 Diesel 210 ch et la seconde, inédite, animée par un 2.2 Diesel de 180 ch accouplé à la boîte automatique à 8 rapports et la transmission intégrale Q4 (système à traction intégrale) non permanent. L’une d’elle arbore également certains accessoires exclusifs signés Mopar tels le V de la calandre, les coques de rétroviseur, la plaque de protection arrière ou les jantes en alliage de 20 » spécifiques.
  • l’autre, le fascinant Stelvio Quadrifoglio, animé par un 2.9 V6 Biturbo essence de 510 ch, est présenté pour la première fois en Europe après avoir été révélé en première mondiale au Salon de Los Angeles en novembre 2016.

 

L’Alfa Romeo Giulia, la berline sportive

Aux côtés du nouveau SUV Alfa Romeo est exposée la Giulia, berline sportive lancée en 2016. Dans la Giulia coexistent en effet tous les ingrédients qui d’une Alfa Romeo réussie : design définitivement italien, moteurs performants, répartition optimale du poids au cas où l’on souhaite emmener la belle à un rythme enlevé.

A Genève sont exposées deux Giulia Veloce, version dont le style et les contenus exclusifs font référence à une appellation issue de la tradition Alfa Romeo et dont l’apparition remonte à 1956 sur l’Alfa Giulietta. Cette appellation a été régulièrement reprise depuis pour identifier les versions les plus performantes de la gamme. La première Veloce exposée, de couleur Rouge Alfa, est équipée du moteur turbo essence 2,0 litres de 280 ch, de la boîte automatique à 8 rapports et de la traction intégrale Q4. La seconde s’affiche avec le moteur 2,2 Diesel de 210 ch et la même transmission.

S’y ajoute une Giulia Quadrifoglio rouge Competizione équipée du moteur 2.9 V6 bi-turbo essence de 510 ch en version automatique à 8 rapports et 4 système Q4. Cette version arbore également certains accessoires en carbone signés Mopar tels le V de la calandre, les coques de rétroviseur, les seuils de porte éclairés ou le pommeau de levier de vitesses spécifique.

A noter que courant mars 2017 sera également intégrée à la gamme la toute nouvelle version Giulia 2.2 180 ch AT8 Q4 avec transmission à quatre roues motrices. Elle sera disponible en France dès la fin mars 2017 en finitions Super et Lusso :

Giulia 2.2 180 ch AT8 Q4 Super : 43 790 €

Giulia 2.2 180 ch AT8 Q4 Lusso : 48 490 €

 

 

Les autres modèles exposés

Les Giulietta et MiTo, modèles renouvelés l’an dernier et affichant le nouvel esprit stylistique Alfa Romeo, en particulier au niveau de la face avant, sont exposées en versions sportives Veloce.

L’Alfa Romeo 4C Spider, présenté dispose notamment d’un revêtement carbone couvrant l’arceau de sécurité, du système d’échappement titane central bi-mode Akrapovic et de la planche de bord recouverte de cuir. Grâce à son puissant quatre cylindres essence 1750 Turbo de 240 ch tout en aluminium accouplé à la transmission automatique à double embrayage Alfa TCT, l’Alfa Romeo 4C Spider affiche des performances dignes d’une supercar : rapport poids/puissance inférieur à 4 kg/ch, 257 km/h en vitesse de pointe, 4,5 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h, 1,1 g d’accélération latérale et 1,25 g en décélération maximale (on est pas très loin du Space Mountain). La large utilisation de matériaux légers comme la fibre de carbone pour la coque, l’aluminium pour les structures avant et arrière et le SMC (matériau composite à faible densité) pour la carrosserie contribuent largement à ces résultats.

 

Laisser un commentaire

Instagram