November 22, 2019

Premier contact : nouvelle Volkswagen Golf 7 (2017)

Février : le plus petit mois de l’année et pourtant ponctué par 2 événements majeurs, 2 restylages.

Le restylage du site Autoday d’une part et, d’autre part, la présentation de la nouvelle Golf 7.

Et comme la marque allemande a eu l’élégance de nous convier à la présentation de la nouvelle version de son modèle phare le jour de la mise en ligne du nouveau site Autoday, nous allons non pas vous parler de « l’Autoday nouveau », mais vous détailler les nouveautés de cette Golf 7.

 

Pour la Golf, Volkswagen nous a habitué par le passé à des changements dans la continuité. Nous vous proposons de vous présenter ces nouveautés au travers de petits chapitres qui vous permettront de picorer cet article comme bon vous semble.

 

 

Nouveautés design extérieur

Fan de l’adage « on ne change pas une équipe qui gagne », Volkswagen est un partisan du restylage subliminal. Des évolutions, mais pas de révolutions.

La nouvelle Golf 7 s’inscrit dans cette stratégie et reste visuellement très proche de la version actuelle mais donne à voir de bien belles nouveautés.

Un restylage n’en serait pas vraiment un sans une nouvelle signature lumineuse. La nouvelle Golf 7 propose de nouveaux blocs optiques avant et arrière redessinés et offrant une identité lumineuse diurne proche de la Passat. De plus, des feux arrières et des phares 100% LED sont proposés de série ou en option en fonction des niveaux de finitions, mais sans qu’il soit nécessaire de viser systématiquement le haut de la gamme. Généreux.

 

4 nouvelles jantes et 5 nouvelles teintes sont proposées dont le « Jaune Curcuma » que je trouve magnifique. Certes, il faut l’assumer et oui la question de la facilité à la revente se pose mais je vous enjoins à aller la voir pour vous faire votre opinion.

 

La calandre avant a été presque intégralement redessinée :

  • La partie inférieure du bouclier redessinée qui élargit visuellement la Golf
  • Une baguette chromée s’étend d’un phare à l’autre et souligne le logo
  • Un logo qui lui aussi est une nouveauté … invisible, car il intègre, notamment, le capteur du régulateur de vitesse auto-adaptatif

 

 

 

Nouveauté assistance à la conduite

On prend une grande inspiration et c’est parti : Traffic Jam Assist, Lane Assist, Adaptative Cruise Control, Emergency Assist, Front Assist, Trailer Assist (aide aux manœuvres avec remorques, unique sur ce segment), Park Assist 3.0, PreCrash et … Brian is in the kitchen.

Et on respire !

Vous n’avez rien compris ? On va faire simple : vous voyez toutes les aides et assistances que l’on trouve dans les routières haut de gamme ? Ben voilà, elles sont toutes dans la nouvelle Golf 7. Donc en clair, ce n’est pas une voiture autonome façon Tesla, mais presque, surtout dans les embouteillages avec le « traffic jam assist » (pilotage semi-automatique dans les bouchons).

 

 

Nouveauté infodivertissement

En termes de connectivité et d’infodivertissement, la nouvelle Golf 7 va mettre une sacré gifle à ses concurrentes directes.

L’habitacle est presque entièrement digitalisé et tous les systèmes antérieurs ont été remplacés.

 

Commençons par Active Info Display et son écran de 12,3’’. Il s’agit, pour résumer, d’un transfert dans la Golf 7 du Virtual Cockpit d’Audi. Tout aussi intuitif, tout aussi agréable et tout aussi personnalisable.

 

L’autre écran, de 9,2’’ est celui de Discover Pro, l’interface d’invodivertissement qui permet de gérer radio, navigation, téléphone, … en appuyant sur l’écran tactile ou, dans certains menus, par des gestes simples devant l’écran, une première sur ce segment. Le fonctionnement est saisissant et très pratique. Le seul point qui nécessite une petite adaptation pour les moins geeks d’entre nous est de connaître les menus compatibles avec la commande gestuelle.

 

Enfin, qu’il semble loin le temps où je m’émerveillais de trouver dans le SUV d’un constructeur généraliste une recharge par induction ! Dans la nouvelle Golf 7 au-delà de la recharge vous pouvez bénéficier, si votre smartphone est compatible avec la technologie Qi, d’un couplage inductif permettant tout à la fois la recharge, la connexion à l’infodivertissement et la connexion à l’antenne extérieure du véhicule. Ainsi, la captation du réseau est optimisé et le rayonnement à bord du véhicule limité.

 

 

 

En bref : nos impressions sur les motorisations essayées.

 

Golf 7 1.5 TSI 150 ch : Das nouveauté.

Ce nouveau moteur présenté en exclusivité sera disponible en mai 2017 et je ne peux qu’inviter le plus grand nombre à l’essayer. Silencieux, onctueux et sobre, il se distingue par sa polyvalence. Bien-sûr il convient tout autant à la version berline qu’à la carrosserie break.

Golf 7 SW 2.0 TDI 150 ch 4 Motion : plein tout le temps.

En version 4 Motion, cette nouvelle Golf 7 SW surprend par son silence, son couple à bas régime et son agrément de conduite. De plus, tout comme la Megane Estate, il s’agit d’un VRAI break c’est-à-dire une variante de carrosserie qui n’est pas qu’esthétique et qui propose un volume de coffre beaucoup plus important que la berline. En revanche, la boite mécanique 6 rapports de notre modèle d’essai propose un étagement conçu avec 3 premiers rapports très courts et les 3 derniers très longs. Rien de gênant, une fois que l’on a pris le coup … ou que l’on a choisi la nouvelle boite DSG 7.

 

Golf 7 GTD : est-ce bien raisonnable ?

Diesel et 184 chevaux … Soyons clairs : je n’ai jamais pris autant de plaisir au volant d’un véhicule diesel que lors de l’essai de cette GTD et je pèse mes mots. En revanche, à l’heure du changement des comportements d’achats (les français font de plus en plus le choix de l’essence) et de la mise à l’index des moteurs diesels dans nos grandes métropoles on ne peut s’empêcher de se demander à qui cette version est destinée. Il n’en demeure pas moins que c’est une machine à plaisir, l’écurie sous le capot vous tire sur les bras et vous pousse aux fesses dès 1500 tours/minute et semble ne jamais vouloir s’arrêter de tracter. Que du bonheur !

 

 

 

Conclusion

Cette nouvelle Golf 7 ne se résume pas à quelques coups de bistouris sur le design et la présentation intérieure.

L’évolution certes timide à l’extérieur se montre plus que complète à l’intérieur. Avec sa dotation technologique, son infodivertissement et ses aides à la conduite, cette nouvelle Golf 7 se positionne à l’antichambre du premium sans se montrer plus cher à l’achat que la Golf 7 « phase 1 ».

Autre excellente nouvelle : le trop peu connu et pourtant excellent 1.4 TSI 125 ch MultiFuel est renouvelé sur cette nouvelle Golf 7. Vous ne le connaissez pas ? Essayez-le, je vous le demande comme un service ! Et croyez-moi, si vous hésitez entre différentes motorisations, celle-ci met tout le monde d’accord, y compris votre banquier en raison de son très faible coût à l’usage vu qu’il accepte, entre autres carburants, l’E85 (0,72€ dans la station située à 4 km de chez moi, qui dit mieux ?).

Enfin, pour ne rien gâcher, l’habitacle respire toujours autant le sérieux avec des assemblages et des matériaux de bonnes qualités qui vieilliront bien. Car c’est aussi pour cela que l’on achète une Golf : sa valeur résiduelle à la revente.

Crédits photos : Autoday et Volkswagen
Premier contact : nouvelle Volkswagen Golf 7 (2017)
8.3

La nouvelle Golf 7 2017 propose des évolutions certes timide à l’extérieur mais c'est à l’intérieur que tout se passe. Avec sa dotation technologique, son infodivertissement et ses aides à la conduite, cette nouvelle Golf 7 se positionne à l’antichambre du premium sans se montrer plus cher à l’achat que l'actuelle Golf 7 « phase 1 ».

  • Motorisation9
  • Design7.5
  • Ambiance à Bord8
  • Comportement8
  • Infotainement9
User Rating: 2.6 ( 5 Votes )

One Comment

  1. sergius63 Reply

     » le trop peu connu et pourtant excellent 1.4 TSI 125 ch MultiFuel est renouvelé sur cette nouvelle Golf 7. »
    Et pour cause puisque VW ne fait aucune publicité pour les modèles Multifuel, et même les vendeurs ne savent souvent pas qu’ils ont ces modèles au catalogue.
    De plus l’opprobre jeté sur VW par le dieselgate n’arrange rien.

Laisser un commentaire

Instagram