November 18, 2019

Roadtrip VW Passat Alltrack : aptitude tout-chemin

Dans Volkswagen Passat Alltrack, il y a « Alltrack ». Ce qui signifie que la belle doit être capable de souiller ses belles jantes dans la boue, les ornières et les cailloux. Enfin petits les cailloux, ça reste une tout-chemin et pas un tout-terrain.

Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins …

… en Passat Alltrack !

Nous avons testé la VW Passat Alltrack dans 2 configurations tout-chemin : la piste de montagne et le chemin forestier.

Pourquoi ces 2 options ?

Parce que la piste de montagne ça monte raide et ça descend fort. Donc idéal pour voir si ça grimpe ou pas. Eh bien elle grimpe ! J’ai positionné la Passat Alltrack au bas d’un chemin caillouteux avec pente à 35° et une poignée de seconde après, j’avais parcouru les 200 mètres de cette piste. Pour cela, nul besoin d’être un pilote de rallye il suffit de presser le bon bouton pour activer le mode offroad, presser avec délicatesse et progressivité l’accélérateur et tourner le volant.
Et au moment de descendre, ça se passe comment ? Ça se passe très bien grâce au système d’aide à la conduite permettant de contrôler la descente. En mode offroad, cette fonction est disponible sur l’écran central et une pression suffit à l’activer. Lorsqu’on relâche le frein l’électronique prend la main sur le freinage, l’accélération, la motricité, … Si vous conserver le pied sur la pédale de frein par « instinct de survie » cette pédale se mettra à vibrer pour vous inviter à la relâcher complètement. En fait, il n’y a plus qu’à tourner le volant ce qui permet d’être pleinement concentré sur l’évitement des ornières, des cailloux, des trous, …

 

Autre option : le chemin forestier parce que c’est un « terrain gras », glissant et un peu piège à cause des feuilles mortes qui peuvent cacher bien des choses. Donc idéal pour vérifier si la hauteur de caisse est suffisante.
Le chemin forestier semble être, après l’asphalte, le terrain de prédilection de la Passat Alltrack. D’abord timide, le comportement très sain, rassurant et presque joueur m’a invité à augmenté l’allure (sans excès) et c’est assez bluffant. Cette aptitude tout-chemin sur ce type de revêtement est essentiellement dû à la transmission intégrale 4Motion qui accroît vraiment la sécurité sur les surfaces humides et glissantes. Elle permet d’éviter le patinage sur routes mouillées. Combinée à un programme électronique de stabilisation qui répartit la puissance du moteur selon les besoins sur l’une des quatre roues, la stabilité du véhicule est assurée même sur ces surfaces dégradées. On se demande d’ailleurs quel serait le comportement de ce véhicule sans ce mode de transmission car avec une écurie de 190 chevaux sous la pédale de droite.

 

Au bilan, la hauteur de caisse combinée au mode offroad et à la transmission 4Motion proposent une solution suffisante et satisfaisante pour affronter les terrains difficiles. La Passat Alltrack reste toutefois un break donc, ce n’est pas un « franchisseur » et la longueur du véhicule ne permettra pas de s’attaquer à des merlons. Mais c’est un véhicule idéal si on veut quitter le bitume, même avec des pneus été comme sur ma version d’essai.

 

Laisser un commentaire

Instagram