April 22, 2019

Roadtrip VW Passat Alltrack : infodivertissement et techno

La Volkswagen Passat Alltrack est un véhicule récent mais n’est pas à proprement parlé une nouveauté. Dévoilé en 2015, elle a connu des évolutions en 2016. Pourtant nous avons constaté et apprécié un excellent niveau de dotation technologique. Et l’avantage c’est qu’en 1500 km on peut prendre le temps de tout tester.

Infodivertissement

Le premier contact avec l’infodivertissement se fait comme souvent par ce que l’on voit derrière le volant. Ici il s’agira de « Active Info Display ». Il s’agit en fait du système que je vous ai présenté au cours de notre premier contact avec le nouvelle Golf 2017. Concrètement, votre tableau de bord devient un écran intéractif entièrement numérique et multifonctions. Vous pouvez ainsi paramétrer votre affichage comme bon vous semble et paramétrer des profils d’information. À vous de choisir : vous pouvez par exemple simplement intégrer la carte de navigation à l’écran, agrandir ou diminuer la taille du tachymètre et du compte-tours ou gérer directement naviguer dans le répertoire de votre téléphone sans quitter une seule main du volant.

A ce propos, la reconnaissance vocale n’est pas toujours au top pour certaines commandes, mais pour ce qui est de commander d’appeler tel ou tel correspondant, aucun souci.

 

Autre élément de l’infodivertissement du véhicule : je vous propose de découvrir Discover … Ou plutôt « Discover Pro ».

Là aussi, les lecteurs du premier contact avec la nouvelle Golf 2017 retrouveront leurs petits. Il s’agit de l’écran central permettant de naviguer dans les menus « traditionnels » que sont la radio, le téléphone, les données du véhicule, le réglage du son, … mais cet écran est également d’une part l’interface avec les 3 systèmes de synchronisation de smartphone  que sont Android Auto, Mirror Link et Apple Car Play (j’ai d’ailleurs noté que le système était particulièrement bien optimisé pour MirrorLink) et, d’autre part, l’interface vers le portail de service Volkswagen Car-Net.

Volkswagen Car-Net regroupe des applications et services permettant d’améliorer l’expérience de conduite en étant mieux informés durant vos déplacements ; sur vos conditions de circulation bien-sûr mais aussi en recevant les actualités qui vous intéressent, des suggestions de visites de sites intéressants aux alentours, le prix du carburant dans les stations-services autour de vous ou vous permettant de trouver rapidement une place de stationnement. Le paramétrage prend un petit temps, mais une fois que l’on a bien réglé le bidule, ça s’avère carrément sympa.

 

Aides à la conduite

Au niveau des aides à la conduite, là encore il y a plus que l’essentiel et on est à l’antichambre de la conduite autonome.

On retrouve le toujours très pratique régulateur de vitesse autoadaptatif, le témoin de présence dans l’angle mort (je suis aussi motard, donc pour moi ce n’est pas un gadget), l’aide au maintien dans la file et la protection des piétons avec freinage d’urgence.

Mais l’aide à la conduite que j’ai particulièrement apprécié est le traffic-jam assist : c système analyse le trafic à l’avant de la voiture et réagit en conséquence. Il freine, accélère et dirige la voiture automatiquement. Résultat, les retours de vacances ne sont pas plus rapides, mais beaucoup plus agréables. On reste évidemment concentré sur sa conduite mais on s’autorise  plus à papoter avec ses passagers, à passer ses coups de fil, à choisir sa musique sans risquer d’être klaxonner par la voiture de derrière agacée parce que vous n’avez pas avancé dans la même seconde que la voiture qui vous précède.

 

Autre aide à la conduite utile mais que je vous souhaite de ne jamais utiliser : l’emergency assist. J’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai bien serrer les fesses mais je l’ai testé.

J’active toutes les aides à la conduite sur une nationale pas trop fréquentée, régulateur sur 80 km/h (oui je vous dit je flippé un peu). Et hop ! on lâche tout !! 2 minutes après un bip me demande de reprendre le volant : je ne le fais pas.
Puis ça bip et ça clignote sur le tableau de bord : je fais mon têtu et je ne touche à rien.
Puis la voiture met un violent et bref coup de frein : je fais le mort.
Peu de temps après le véhicule freine doucement jusqu’à l’arrêt complet et allume de détresse. Et pendant toute la séquence, la voiture a pris les virages, adapté la vitesse et maintenu son cap dans la file. Bluffant … et un peu flippant aussi.

 

En conclusion, une dotation technologique copieuse mais pas indigeste. Seul le « park assist » m’a fait défaut. Le tout est bien pensé, les menus intuitifs et les écrans du tableau de bord et de la console centrale réactif.

Laisser un commentaire

Instagram